Jean d'Outremeuse, Myreur des histors, I, p. 1-586

Édition : A. Borgnet (1864) ‒ Présentation nouvelle, traduction et introductions de A.-M. Boxus et de J. Poucet (2017)

[BCS] [FEC] [Accueil JOM] [Pagination JOM] [TM JOM]


 

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE du Tome I du Myreur des Histors

 

On trouvera ci-dessous une Table des Matières assez détaillée du Tome I du Myreur des Histors de Jean d'Outremeuse, avec des liens directs vers les différents fichiers et leur pagination. Cette Table permet notamment de prendre un contact assez rapide avec le contenu des 586 pages du Tome I. Elle permet également une recherche sur un mot (Trèves, Hérode, Tibère, Babylone, Déluge, Écosse) avec une grande facilité de renvois vers les différents textes de Jean d'Outremeuse, qui le contiennent.

 


Myreur, p. 1-4a

ProloguE : L'Auteur et ses sources [p. 1-4a]

 

* Jean des Preis, dit Jean d'Outremeuse, se présente

* Les sources que Jean d'Outremeuse déclare utiliser

* Jean de Stavelot et la transmission des récits

 


 

Myreur, I, p. 4b-35

I. LES DEUXIÈME ET TROISIÈME ÂGES DU MONDE

DU DÉLUGE AU couronnement de David (1075 a.C.n.) [p. 4b-35a]

 

Myreur, I, p. 4b-9a (2958-2718 a.C.n.)

Du Déluge à la Tour de Babel

* Avant l'arrivée des Troyens suite à la destruction de Troie, l'Europe  est habitée depuis 1537 ans - Elle comporte trois royaumes et Trèves

* Après le déluge qui survient l'an 2242 de la création, Cham, Sem et Japhet, les fils de Noé, se partagent le monde

* Sem obtient l'Asie, Cham l'Afrique et Japhet l'Europe - Chus, fils de Cham, est le père du géant Nemrod

* L'an 2448 de la création (206 du déluge = 2752 a.C.n.), Japhet et ses fils s'installent sur le site de la future Rome - Des serpents les font fuir soit en Asie, soit sur le site de la future Macédoine

* Les descendants de Sem (Juifs, Chaldéens et Grecs) occupent presque toute l'Asie, ceux de Cham (dont Nemrod) occupent Babylone la Grande et l'Afrique, ceux de Japhet ocupent l'Europe

* L'an 2460 de la création (218 du déluge = 2740 a.C.n.), Nemrod, se prétendant supérieur à Dieu, le défie en construisant près de l'Euphrate la tour et la ville de Babylone, ouvrages d'une grandeur difficile à imaginer

* L'an 2482 de la création (240 du déluge = 2718 a.C.n.), Dieu, irrité par la prétention de Nemrod, arrête la construction de la tour en substituant à une langue unique, proche de l'hébreu, soixante-douze langues différentes - Rôle d'Héber, fils d'Arphaxat, arrière-petit-fils de Sem, dans le développement de l'hébreu

 


Myreur, I, p. 9b-10a (2718-2016 a.C.n)

En Europe surtout

* Rachem, fils de Japhet, revenu dans une Europe libérée des serpents, fonde des installations en Italie, dans la région de la future Rome - Il dirige le pays de 2482 à 2544 de la création (de 2718 à 2656 a.C.n.), puis est remplacé par ses descendants, fils, petits-fils, neveux, etc., qui gouvernent généralement par couple - Adeptes de paix et de simplicité, ils construisent parfois des palais (Janicule) et des villes (Jab et Rachet), mais préfèrent vivre dans les grottes des montagnes - Suite de la succession de Japhet jusqu'en 2965 de la création (2235 a.C.n.)

* Suite de la succession de Japhet de 2965 à 3054 de la création (2235 à 2146 a.C.n.) - Réflexions de Jean d'Outremeuse sur les moeurs primitives des gens d'Europe par rapport à ceux d'Asie et d'Afrique - Réflexions aussi sur le peu d'informations dont il dispose sur cette période

* Suite de la succession de Japhet, de 2965 à 3327 de la création (2235 à 1873 a.C.n.)

* Passage à un nouveau comput, celui d'Abraham - Abraham, le fils de Tharé, un Africain venu s'établir à Ur en Chaldée, est né en l'an 3184 de la création (2016 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 10b-13a (1983-1966 a.C.n.)

En Asie : Ninus - Sémiramis - Cyrus

* Vers l'an 32 d'Abraham (1983 a.C.n.), Ninus, roi d'Assyrie, fonde Ninive - Inventeur des batailles et de la guerre, très grand conquérant, Ninus s'empare notamment de l'Asie en écrasant son roi Ténébrus - Il épouse Sémiramis, la fille de son ennemi vaincu - Sémiramis succède à son mari mort d'un coup d'arbalète - Elle règne pendant quarante-deux ans, fonde de nombreuses cités et se signale surtout par la construction de la Grande Babylone, fusion de la Ninive de Ninus et de la première Babylone de Nemrod - La Grande Babylone devient la capitale du royaume d'Asie

* Sémiramis, pour assurer le trône à son jeune fils Ninus, repousse les avances matrimoniales de son beau-fils Trébéris, fils de son mari et de la première épouse de celui-ci, nommée Trébétas et ancienne reine de Chaldée - Ce Trébéris, chassé par Sémiramis, part faire des conquêtes en Afrique

* La Grande Babylone, création de Sémiramis, est le premier des quatre grands royaumes du monde, avant Carthage fondée par Didon, avant la Macédoine d'Alexandre le Grand et avant Rome, fondée par Romulus - Allusion d'après Orose à Procas, aïeul de Romulus

* Anticipation chronologique sans précision de date : Cyrus, roi des Mèdes, détourne le cours de l'Euphrate et s'empare de Babylone

* L'an 49 d'Abraham (1966 a.C.n.), Sémiramis conquiert et dévaste la Perse

 


Myreur, I, p. 13b-17a (1966-1775 a.C.n.)

Autour de Trèves

* Trébéris, fils de Ninus, revient d'Afrique en Europe, encore inhabitée, mise à part l'Italie - En l'an 57 d'Abraham (1958 a.C.n.), il fonde une ville en Allemagne, sur la Moselle, et lui donne son nom : Trèves

Héro, fils de Trébéris, fait de Trèves la capitale de l'Europe et introduit le culte des dieux païens (63-110 d'Abraham = 1952-1905 a.C.n.) - Digression sur le frère de Héro, appelé Trébéris, et sur sa famille

Varia et datations diverses : en Italie, fondation d'Hébruel par Éber (146 d'Abraham = 1869 a.C.n.) - Le roi Crète de Chaldée est le premier adorateur de Jupiter, comme le fut le seigneur de Trèves - Les Égyptiens ont leur premier roi - Presque tous les rois d'Asie et tous les rois d'Europe sont issus de Japhet - Les prophètes, patriarches et rois de Juda sont issus de Sem, et Ninus d'Assyrie est issu de Nemrod

* Retour en arrière : la cité de Trèves et Trébéris, premier roi de toute l'Europe (176 d'Abraham = 1839 a.C.n.)

* Concordances chronologiques à propos de la mort d'Héber, un des gouverneurs d'Italie - Successions en Italie et en Chaldée - Création d'un royaume de Crète rattaché à celui de Chaldée (222-223 d'Abraham = 1793-1792 a.C.n.)

* Description de Trèves (vers 240 d'Abraham = 1175 a.C.n.) : l'enceinte et les portes

* Suite de la description de Trèves : les temples et les idoles, en particulier Mercure et sa statue suspendue

* Suite de la description de Trèves : le pont, le Capitole et d'autres réalisations, dont la gestion de l'eau dans la ville

 


Myreur, I, p. 17b-20a (1769-1353 a.C.n.)

Divers - Saturne et ses descendants en Italie

* Naissance de Joseph, fils de Jacob, en l'an 246 d'Abraham (1769 a.C.n.) - Ans 246-354 d'Abraham = 1769-1753 a.C.n. : succession des gouverneurs en Europe (Italie - Grèce - Chaldée et Crète) :

* Digression : pénurie d'informations sur l'Europe, sauf pour Trèves

* Ans 420-662 d'Abraham (1595-1353 a.C.n.) : Successions en Chaldée et en Italie - Invention des lettres des Hébreux - Gaban (alias Nemrod), roi de Chaldée et de Crète, astronome et père de Saturne

* Saturne, roi de Chaldée et de Crète, châtré et détrôné par son fils Jupiter, se cache en Italie, qui lui doit son nom (vers 685 d'Abraham ? = vers 1330 avant Jésus-Christ ?)

* Saturne le civilisateur enseigne notamment l'agriculture au peuple d'Italie, qui le vénère comme un dieu

* Saturne fonde en Italie les royaumes des Latins, des Sept Monts et de Toscane - Leurs dirigeants jusqu'à l'arrivée d'Énée dans le pays

 


Myreur, I p. 20b-23a (1180-1075 a.C.n.)

 Première destruction de Troie - Jason et la Toison d'or - reconstruction de Troie par le roi Priam

* Date de la destruction de la Grande Troie, celle de Priam (4019 de la création = 835 d'Abraham = 1180 a.C.n.)

* Les forces en présence : les trois empereurs de Grèce, dont Pélias, oncle de Jason et le roi Laomédon de Troie, père de Priam

* Jason, poussé par Pélias, veut conquérir la Toison d'or mais, arrêté à Troie par un orage, il jure de revenir détruire cette cité, une fois réalisé son exploit

* Jason conquiert la Toison d'or, grâce à l'aide de Médée, qu'il abandonne quand il retourne en Grèce.

* Jason et les Grecs conquièrent et détruisent Troie, tuent le roi Laomédon, dont la fille, Exiona, est emmenée en Grèce par le roi Télamon

* Une nouvelle Troie est reconstruite par son nouveau roi, Priam, fils de Laomédon - Date différente pour la destruction de Troie (an de la création 3984 au lieu de 4019, ci-dessus)

* Priam, couronné roi, reconstruit une Troie plus forte et plus belle : sa famille et son souci de peupler sa cité

 


Myreur, I, p. 23b-26a (datation floue)

 Les Mèdes, les Perses et surtout les Amazones

* Cyrus, roi des Mèdes, tue le roi des Perses Astyage, son aïeul, et s'approprie la Perse ; il cherche ensuite à conquérir Babylone, en aménageant l'Euphrate (3602 de la création = 1598 a.C.n.)

* Comment l'Amazonie devient un royaume de femmes, dirigé par des reines après la mort du roi Gora (dès 3309 de la création = 1891 a.C.n.)

* Les Amazones, dont les moeurs sont singulières, se sont alliées à Priam, à cause de l'amour de leur reine pour Hector

* Les Amazones combattent victorieusement des rois d'Asie et étendent leur domination en Asie et à Babylone

* La reine des Amazones Thomyris, en habile stratège, vainc Cyrus, roi des Mèdes, et le tue

* Les dernières reines des Amazones se mesurent à Hercule, qui finit par s'enfuir en Grèce

* La reine Penthésilée est tuée à Troie par Achille et la reine Thalestris fait la paix avec Alexandre le Grand

 


Myreur, I, p. 26b-29a (1190-1177 a.C.n.)

La seconde chute de Troie - la Diaspora des Troyens - Énée en Italie

* Une guerre acharnée oppose Priam et ses alliés Phrygiens aux Grecs, une guerre attisée encore par l'enlèvement d'Hélène par Pâris (577 de Joseph = 1190 a.C.n.)

* Ménélas et les Grecs s'emparent de Troie par la ruse après un siège de dix ans

* Les rescapés troyens fuient Troie : Anchise meurt en Sicile - Énée et Ascagne s'installent en Italie - Didon, épouse d'Énée, fonde Carthage - Franco, fils d'Hector, s'installe en Gaule - Anténor fonde en Allemagne la ville de Sicambre - Turquin, fils de Troïlus, s'installe en Turquie

* Une voix divine avertit Énée, arrivé en Italie, de se porter au secours du roi des Sept Monts, Évandre, alors en guerre contre le roi des Latins, Latinus et le roi de Toscane, Turnus - Prodige de la truie blanche, à l'origine de la future fondation par Énée d'Albe et d'Énéoch

* Énée et Évandre se battent contre Latinus et Turnus, lequel tue Pallas et est à son tour tué par Énée

* Énée tue Latinus et épouse sa fille Lavinia - Évandre étant mort de ses blessures, Énée devient roi du royaume des Latins, ou royaume d'Italie, durant trois ans - Ascagne, fils d'Énée et Didon, lui succède durant vingt-six ans

 


Myreur, I, p. 29b-35a (1177-1076 a.C.n.)

Événements divers chez les Juifs, les Gaulois, les Latins, etc.

[p. 29b-30] Ans 590-614 de Joseph = 1177-1153 a.C.n.

* Samson, juge d'Israël, écrase ses ennemis les Philistins, mais trouve la mort (vers 590 de Joseph = 1177 a.C.n.)

* Ans 593-604 de Joseph (= 1174-1163 a.C.n.) : Fondations de cités, alliances, naissances et successions chez les Latins (Ascagne) et en Gaule (Mélus) - Mélus, duc de Gaule, vainc et tue au combat Anténor, duc de Sicambre

* Ans 611-614 de Joseph (= 1156-1153 a.C.n.) : Le juge Héli et ses fils succèdent à Samson - Naissance du prophète Samuel en Israël - Le duc de Gaule Mélus et les fils d'Anténor reconstruisent la forteresse d'Ilion à Troie

* [p. 31-32] Ans 616-635 de Joseph = 1151-1132 a.C.n.

* Le roi Bosses d'Athènes tue le roi d'Italie Ascagne, qui lui avait refusé la main de sa fille Grata - Celle-ci, poussée par son frère Ménélas, accepte d'épouser Bosses, qui lève le siège d'Énéoch - Ménélas récupère ainsi son territoire (616 de Joseph = 1151 a.C.n.)

* Silvius Postumus, fils d'Énée et ancêtre des Silvii, tue Bosses et devient roi d'Italie - Ménélas fonde Milan

* Digression : Les Amazones et la ville d'Éphèse (621 de Joseph = 1146 a.C.n.)

* Silvius Postumus épouse Odela, fille de Mélus, qui lui donne deux fils : Broncus, futur fondateur de la Grande-Bretagne et Énée le Postume - Borgons, fils de Mélus, fonde la Bourgogne, et son fils Hector fonde Troyes (623-630 de Joseph = 1144-1137 a.C.n.)

* Énée le Postume, roi d'Italie et successeur de Silvius, délivre Lombarde, une jeune fille captive de brigands, l'épouse, donne son nom à la Lombardie et fonde des cités, dont Pavie (635 de Joseph = 1132 a.C.n.)

*[p. 33-35a] Ans 640-691 de Joseph = 1127-1076 a.C.n.

* À la mort de Bosses, roi d'Athènes, en guerre avec la Béotie, un chevalier de Gaule, Mélompus, lui succède, transmet la royauté à ses descendants et rattache la Béotie à Athènes - À la mort de Mélus, son fils Bosses devient duc de Gaule (640-648 de Joseph = 1127-1119 a.C.n.)

Les juges d'Israël, Ophni et Phinées, défaits et tués par les Philistins, ont comme successeur le prophète Samuel, qui désigne Saül comme premier roi (650-653 de Joseph = 1117-1114 a.C.n.)

* Alemaine, fils de Bosses de Gaule, se signale des l'âge de sept ans comme le futur conquérant de la Germanie qu'il appellera 'Allemagne' d'après son nom (657 de Joseph = 1110 a.C.n.)

* Naissance du futur roi David à Bethléem (660 de Joseph = 1107 a.C.n.)

* Latinus succède à Énée comme roi des Latins et Alétès est le premier roi de Corinthe - À la mort de leur père Bosses, Hector devient duc de Gaule et Alemaine conquiert la Germanie - Casdros, fils de Mélompus d'Athènes, est tué par les habitants de Pellène (666-677 de Joseph = 1101-1090)

* L'année de la mort de Samuel, Hector duc de Gaule fait la guerre à son frère Alemaine, qui l'emporte et, Hector étant mort, devient duc de Gaule - En Israël, le roi Saül, vaincu par les Philistins sur le mont Gelboé, se suicide (688-691 de Joseph = 1079-1076 a.C.n.)

 

* Transition entre le troisième et le quatrième âge du monde, celui du couronnement de David

 


 

MYREUR, I, p. 35b-41

II. LE QUATRIÈME ÂGE DU MONDE

DU COURONNEMENT DE DAVID à la transmigration de Babylone (1075-589 a.C.n.)

 

Myreur, I, p. 35b-38a (1075-1035 a.C.n.)

 Événements contemporains du règne de David

* David, second roi d'Israël, résidant à Hébron, remporte une bataille contre le fils de Saül, Isboseth/Esbaal, et montre sa droiture en châtiant les meurtriers de ce dernier - Il s'empare ensuite de Jérusalem, occupée par des étrangers, et en fait sa capitale (1-7 de David = 1075-1068 a.C.n.)

* Successions diverses : en Gaule, Castor succède à Alemaine et fonde Castres - Ysron devient roi de Corinthe - Chez les Latins, à Latinus succède Silvius Albus, sous le règne duquel Salomon succédera à David - Nathan et Gad prophétisent en Israël - Éphésus fonde Éphèse (11-28 de David = 1064-1047 a.C.n.)

* Suite à une dispute avec son père David, Salomon est exilé à Corinthe - Digression : Carthago agrandit et munit de remparts la cité Didaine, rebaptisée Carthage - Salomon, à Corinthe, invente le verre et imagine un marchandage malicieux au détriment de son père (29-31 de David = 1046-1044 a.C.n.)
n père, Salomon, inventeur du verre et installé à Corinthe après une dispute avec son père, imagine un marchandage malicieux au détriment du roi David (29-31 de David = 1046-1044 a.C.n.)

* À Carthage, Ysbron succède à Carthago, et Hiram, ami de David et Salomon, devient roi de Tyr - Le roi David meurt et est enseveli avec les honneurs et de considérables trésors par Salomon (34-40 de David = 1041-1035 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 38b-41a (1035-981 a.C.n.)

Événements contemporains du règne de Salomon : Juifs, Gaulois, Latins, etc.

* Avènement de Salomon - Construction du Temple en sept ans (44 de David = 1031 a.C.n.)

* Prétendant tous deux à la suprématie, Castor, duc de Gaule et Silvius, roi des Latins, s'affrontent en Bourgogne - Silvius l'emporte et Castor meurt - Ilion, fils de Castor, devient duc de Gaule (49 de David = 1026 a.C.n.)

* Salomon à Jérusalem construit le Temple et divers palais - Ilion, le duc de Gaule, assiège la ville d'Énéoch et s'en empare - Il tue le roi Silvius et épouse sa veuve, Gazet - Celle-ci obtient que son fils Égyptus succède à son père Silvius comme roi des Latins (51-65 de David = 1024-1010 a.C.n.)

* Mort d'Hiram de Tyr et suprématie maritime des Thraces (67-74 de David = 1008-1001 a.C.n.)

* Sous l'influence de ses femmes étrangères, Salomon verse dans l'idolâtrie, ce qui causera la division de son royaume après sa mort (80 de David = 995 a.C.n.)

* Dès la mort de Salomon, vu l'entêtement de son fils et successeur Roboam, le royaume juif se scinde en deux peuples : Israël au Nord, constitué de dix tribus, autour de Jéroboam, et Juda au Sud, autour de Roboam, constituée de deux tribus - Jérusalem et le Temple sont mis à sac par Sésac, le roi d'Égypte (80-86 de David = 995-989 a.C.n.)

* Successions et fondations diverses : Aliénor, époux de Libiane, devient duc de Gaule à la mort d'Ilion son père - Silvius le Poilu succède à son père Égyptus, chez les Latins - En Asie, le roi Ango fonde deux villes (89-90 de David = 986-985 a.C.n.)

* Aliénor de Gaule édifie le château Libiane, du nom de son épouse, dans la région de Brukaine (la future Flandre), où subsiste encore la ville de Lille (94 de David = 981 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 41b-46a (978-893 a.C.n.)

« Histoires » juives et « fictions » occidentales

* Le roi de Juda Abia, successeur de Roboam, remporte une bataille contre Jéroboam d'Israël, qui survit, écartant ainsi du trône d'Israël les héritiers de Salomon - Asa, successeur d'Abia, règne en roi de Juda fidèle à Dieu, détruisant les idoles de Salomon - En Israël, Jéroboam, qui avait toléré les idoles, a pour successeur Nadab - Silvius fonde Coulommiers en Champagne (97-104 de David = 978-971 a.C.n.)

* Basha tue le roi Nadab d'Israël et lui succède, plus impie que ses deux prédécesseurs, tandis que le roi Asa de Juda, vainqueur des Éthiopiens grâce au vrai Dieu, maintient son peuple dans la vraie foi (105-110 de David = 970-965 a.C.n.)

* Des successions royales se produisent en Gaule (Gosain), chez les Latins (Silvius Carpentus) et à Corinthe (Bacchis) - En Israël, Basha, défait et tué par le roi Asa de Juda, a pour successeurs son fils Héla, puis son petit-fils, Omri (112-128 de David = 963-957 a.C.n.)

* Hector devient duc de Gaule - Tibérius, qui donnera son nom au Tibre, devient roi des Latins - Omri, roi d'Israël, fonde sa capitale Samarie - Josaphat succède à Asa en Juda, Agrippa à Silvius chez les Latins, Achab à Omri en Israël - Entente et alliances (Joram épouse Athalie) entre Juda et Israël au temps des prophètes Michée et Élie (129-142 de David = 946-933 a.C.n.)

* En Gaule, Athanase, fils d'Hector, devient duc de Gaule, s'empare de Castel de l'Île, épouse Ysaine la fille de Reboche, empereur de Grèce, dont il aura un fils, Franco - En Grèce, Castor succède à Reboche - Suprématie maritime de Rhodes (148-161 de David = 927-914 a.C.n.)

 

* Israël et ses rois successifs (les impies Achab et Ochozias) sont vaincus dans la guerre contre le roi de Syrie - Josaphat, pieux roi de Juda, un moment allié à Achab, échappe au désastre - Le bon prophète Michée et les faux prophètes (163-164 de David = 912-911 a.C.n.)

* En Israël, Joram succède à Ochozias - En Juda, Joram, époux d'Athalie (soeur de Joram d'Israël) succède à Josaphat - En Gaule, Athanase est remplacé par Franco, gendre du roi des Latins et père d'Yborus (166-171 de David = 909-904 a.C.n.)

* Les prophètes Élie et Élisée - Guerres entre Juda et Syrie (172-177 de David = 903-898 a.C.n.)

* Divers : Successions en Gaule (Yborus), en Juda (Joram), chez les Latins (Azélinus Silvius qui remplace Agrippa Silvius) - Jonadad, le premier ermite - Miracle sur la tombe de saint Homérien (179-182 de David = 896-893 a.C.n.)

* Drames en Israël et en Juda : Jéhu, fils de Joram, roi d'Israël, tue les descendants d'Achab et de Jézabel - Athalie, reine de Juda, tue ses petits-enfants, sauf Joas, élevé puis nommé roi par le grand-prêtre Joïada - Impiété de Joas dès la mort de Joïada (183-184 de David = 892-891 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 46b-49a (888-818 a.C.n.)

Histoires et légendes en Orient et en Occident

Yborus, duc de Gaule, séduit par la beauté du site, y fonde en deux ans la ville de Lutèce/Paris - Le roi des Latins Azélinus la revendique mais est défait dans une guerre contre Yborus et les Gaulois (187-191 de David = 888- 884 a.C.n.)

Successsions diverses : Anténor, fils aîné d'Yborus, en Gaule et dans les fiefs de ses frères, qu'il a défaits et tués au combat (Castel de L'Île de Franco, et Allemagne de Mélacons) - Chez les Latins (après Azélinus, Aventinus, fondateur de cités), en Israël (après Jehu, Joatas), en Gaule (après Anténor, Yolens) - Suprématie maritime de Chypre (194-217 de David = 881-858 a.C.n.)

Événements divers : Résurrection d'un mort posé à côté du cadavre d'Élisée - À Joas, roi de Juda, meurtrier du fils de son maître Joad, Zacharie, succède Amasias, qui livrera une longue guerre, au roi Joas d'Israël - Fondation d'Aventinois près d'Énéoch par Aventinus, roi des Latins - Joas, roi d'Israël vainc Amasias, roi de Juda, abat les murs et s'empare d'un trésor dans le Temple de Salomon - Chez les Latins, Procas succède à Aventinus (219-241 de David = 856-834 a.C.n.)

* Le prophète Jonas jeté à la mer - Le roi de Syrie fonde Sardes et Tarse, origine d'une guerre entre Syriens et Mèdes - Successions en Gaule (Priam) et en Juda (Ozias) - Suprématie maritime des Phéniciens (247-257 de David = 828-818 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 49b-52a (817-770 a.C.n.)

Divers, dont les débuts de Rome et les premières Olympiades

* En Occident, les Latins des rois Procas et Amulius font des conquêtes importantes et imposent un tribut aux nations d'Europe, à l'exception des Gaulois/Sicambres, qu'ils redoutent pour leur vaillance et leur puissance - En Grèce, le roi Grégus (Lycurgue ?) fait arracher les vignes du pays (258-266 de David = 817-809 a.C.n.)

* Divers : Fondation de la Macédoine - Osée, Amos, Isaïe, Jonas et Nahum, prophètes en Juda et en Israël - En Gaule, Yborus remplace son père Priam comme duc - Invention en Grèce des premiers poids et mesures (ans 268-281 de David = 807-794 a.C.n.)

* Autour de la naissance de Romulus et Rémus : Rhéa, fille de Numitor, roi des Latins évincé par Amulius, engrossée par le dieu Mars met au monde deux jumeaux, qui seront allaités par une louve, recueillis et élevés par Faustulus et Larentia (282 de David = 793 a.C.n.)

* En Israël, des successions sanglantes se produisent - Amulius fait de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne ses tributaires - Diverses fondations de cités par Amulius et Yborus (283-291 de David = 792-784 a.C.n.)

* Des successions ont lieu en Israël et en Égypte - Amulius tente en vain à cinq reprises de conquérir la Gaule - Il tue toutefois Yborus, puis fait la paix avec les Gaulois, en épousant Oderne, veuve d'Yborus et mère du duc Hector - Suprématie maritime de l'Égypte et prodige (296-303 de David = 779-772 a.C.n.)

* Les premières Olympiades en Grèce (305 de David = 770 a.C.n.) - Le système du comput par Olympiades

 


Myreur, I, p. 52b-55a (769-745 a.C.n.)

Les jumeaux Romulus et Rémus, les vrais et les substitués

* Romulus et Rémus, fils d'Amulius et d'Oderne, veuve d'Yborus, et leurs homonymes, fils de Mars et de Rhéa (306 de David - 769 a.C.n.)

* Divers rois, souvent impies ou rivaux (Peqahya, Ozias, Joachim, Achaz), règnent en Israël et en Juda au temps des prophètes Isaïe et Joël (307-324 de David = 768-751 a.C.n.)

* Le dieu Mars, sachant Amulius près de mourir, substitue ses propres fils Romulus et Rémus à leurs homonymes, fils d'Amulius et d'Oderne (325-326 de David = 750-749 a.C.n.)

* Rémus, chassé par Romulus qui veut régner seul, obtient de son demi-frère Hector le territoire de Champagne, où il fonde Reims, terminée en l'an 328 de David = 747 a.C.n.) - Rémus est finalement tué sur ordre de Romulus

* Variante plus conforme à la tradition annalistique romaine : Romulus et Rémus, chefs de bande, tuent Amulius et remettent Numitor sur le trône

* Romulus, premier empereur des Latins (330 de David = 745 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 55b-58a (745-717 a.C.n.)

Événements divers, dont la naissance de Rome

* Événements divers, surtout en Israël et en Juda : Au temps du roi Ozée, des membres de sept tribus sont emmenés en captivité en Assyrie à cause de leur impiété - Tobie - Guerre entre Grecs et Messéniens - Pluie de sang - Ézéchias le pieux succède à l'impie roi de Juda Achaz (330-340 de David = 745-735 a.C.n.)

* Naissance de Rome : Romulus, ayant échoué à conquérir la Grèce, rassemble en une enceinte les bourgades préexistantes, appelle la nouvelle ville Rome, d'après son nom, et nomme cent sénateurs (344-348 de David = 731-727 a.C.n.)

* Les Grecs s'emparent de Messène - Ézéchias, roi de Juda, conseillé par Isaïe, tient tête aux attaques des Assyriens et assure la paix à son peuple (349-351 de David = 726-724 a.C.n.)

* À la mort du duc Hector de Gaule après un long règne insignifiant, son fils aîné Ylion lui succède ; son fils cadet, nommé Hector, fonde une cité qu'il nomme Limoges, à cause d'un oiseau, et son second fils, Nay, construit un château qui donnera naissance à la ville de Tournai (vers l'an 342 de David = 733 a.C.n.)

* Ézéchias malade obtient de Dieu quinze ans de vie supplémentaire, au cours desquels lui naît un fils, Manassé (354-358 de David = 721-717 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 58b-73a

Digression : La description de la ville de Rome : une traduction française des Mirabilia urbis Romae

* Date de l'achèvement de Rome, appelée Rome du nom de Romulus (365 de David = 710 a.C.n.)

* Description de la Rome antique (qui n'est pas seulement celle de Romulus, mais surtout celle de ses successeurs)

* Les tours et les portes (dont la Porte Capène, actuellement porte Saint-Paul, près du tombeau de Rémus, frère de Romulus)

* Les monts et les ponts

* Les palais, dont le Palais de Romulus, situé près d'une petite maison de berger, et le Palais de la Paix où Romulus plaça sa statue en or

* Les arcs

* Les théâtres, dont un théâtre de Tarquin - Mention d'un arc (circus pour Martin) de Tarquin

* Les temples, dont un temple de Romulus

* Digression : précisions de Jean d'Outremeuse sur les responsables de constructions

* Le Capitole : le temple aux statues fait par Virgile et les temples où Octavien vit le ciel

* Le Colisée

* Le Panthéon

* Sainte-Marie du Capitole et la vision d'Octavien

* Autres temples et divers

 


Myreur, I, p. 73b-85a

Digression : Les indulgences attachées aux églises de Rome : une traduction française des Indulgentiae

* Les indulgences attachées aux églises de Rome

* Les églises dites royales

* Saint-Pierre, la principale église

* Saint-Paul-hors-les-Murs

* Saint-Jean-de-Latran et ses innombrables reliques, les cachées et les visibles

* L'église Sainte-Marie-Majeure

* L'église Sainte-Croix-de-Jérusalem

* L'église des saints martyrs Étienne et Laurent

* L'église Saint-Sébastien

* Les autres églises, dites mineures

* Saint-Pierre-aux-Liens, Sainte-Pudentienne, Saint-Ange

* Le portrait de la Vierge Marie par saint Luc, porté en procession, guérit une épidémie

* Églises où reposent de nombreux corps de saints martyrs

* Saint-Martin, Sainte-Lucie, Saint-Laurent (où se trouverait une inscription plaçant Tarquin l'Ancien à l'époque du pape Sylvestre) et Sainte-Marie en Minerva

 * Diverses églises du Transtévère

* Saint-Laurent de Damas - Saint-Léonard - Sainte-Marie-de-Beauté - Saint-Ange

* Diverses autres églises

* Le Panthéon, Notre-Dame in ara Caeli et autres

* Conclusion et transition

 


Myreur, I, p. 85b-87a (717-668 a.C.n.)

 A. Événements divers contemporains de Romulus et de Numa

* Ézéchias de Juda vainqueur d'Agadès, fils de Sénnachérib d'Assyrie (vers 350-360 de David = 725-715 a.C.n.)

* Mort spectaculaire de Romulus - Il avait désigné cent sénateurs et mille chevaliers, appelés milites, d'après leur nombre (366 de David = 709 a.C.n.)

* Numa, deuxième empereur, institue une solde pour les chevaliers (368 de David = 707 a.C.n.)

* En Juda, à Ézéchias succède son fils, l'impie Manassé, qui fit scier en deux le prophète Isaïe (360-370 de David = 715-705 a.C.n.)

* À Rome, le sage Numa Pompilius réforme le calendrier, institue des lois et fonde la cité de Pompéi - Ailleurs, peu d'événements dignes de mention : Érythrée la prophétesse, Midas l'incrédule, fondation de Ptolémaïs et Suse, Flexias roi d'Athènes (371-392 de David = 714-683 a.C.n.)

* En Gaule, Nay succède à Ylion - À Athènes, le dernier roi, Flexias est remplacé par le régime des neuf baillis, les archontes de la tradition (392-395 de David = 683-680 a.C.n.)

* Numa fonde Nimègue mais ne réussit pas à soumettre la Gaule - Il meurt après quarante ans de règne (399-407 de David = 676-668 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 87b-89a (668-617 a.C.n.)

B. Événements divers contemporains de Tullus Hostilius et d'Ancus

* À Rome, Tullus Hostilius succède à son père Numa - Son règne connaît des phénomènes atmosphériques et une épidémie (407-417 de David = 668-658 a.C.n.)

* Des successions diverses se produisent en Juda et en Gaule - Le romain Tullius remporte une guerre contre les Albains et les Fidénates, mais meurt foudroyé - Il est remplacé par son fils Ancus (421-438 de David = 654-637 a.C.n.)

* Divers : Thalès - Jérémie - Cités en Aquitaine - Lois de Moïse trouvées dans le Temple par le grand prêtre Helcias et imposées au peuple par Josias - Samia la Sibylle - Fondation de Byzance - Ancus fonde Ostie et construit un pont sur le Tibre - Josias de Juda vainc et tue Gad, le roi de Syrie (439 [?]-458 de David = 646 [?]-617 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 89b-91 (615-591 a.C.n.)

C. Événements divers contemporains de Tarquin l'Ancien - Exil à Babylone et annexion de Juda

* À Rome, Ancus meurt - Tarquin, son fils et successeur, construit des murs, des égouts et le Capitole - Il crée vingt nouveaux sénateurs (460-464 de David = 615-611 a.C.n.)

* Au royaume de Juda, le roi Joachim, alias Eliacim/Jeconias, succède à son père, le regretté Josias/Josué, tué à la guerre (465 de David = 610 a.C.n.)

* Nabuchodonosor II, roi de Babylone et d'Égypte, conquiert Jérusalem, tue le roi Joachim et emmène des Juifs, dont Ézéchiel et Daniel, à Babylone (469-476 de David = 606-599 a.C.n.)

* Succession du roi Joachim et triste sort du prophète Jérémie

* En Gaule : Fondation de Marseille (478 de David = 597 a.C.n.) - Victoire et suprématie des Gaulois sur les Romains de Tarquin (483 de David = 592 a.C.n.)

* Destruction de Jérusalem et de son Temple - Fin du royaume de Juda annexé à Babylone - Exil (ou transmigration) à Babylone, qui se prolongera jusqu'à Darius, le roi de Perse (487 de David = 591 a.C.n.)

 

 


 

MYREUR, I, p. 92-336a

III. Le cinquième âge du Monde

DE la transmigration de Babylone à l'incarnation (589-1 a.C.n.)

 

Myreur, I, p. 92-94a (589-567 a.C.n.)

A. Événements contemporains de Servius Tullius - Prise de Babylone - Attitude tolérante de Cyrus

* Précisions chronologiques sur le cinquième âge du monde : 589 ans séparent la Transmigration de Babylone de l'Incarnation - Notion d'année complète (parfaite) et d'année incomplète (imparfaite)

* Chute du royaume du peuple d'Israël et lapidation de Jérémie à Jérusalem - Autorité des prophètes Daniel et Ézéchiel à Babylone (1-9 de la transmigration = 589-580 a.C.n.)

* À Rome, Servius Tullius, successeur de son père Tarquin, agrandit la ville et taxe les héritages - En Gaule, Orlins, fondateur d'Orléans, succède à son grand-père - À Babylone, Balthazar succède à son père (11-18 de la transmigration = 578-571 a.C.n.)

* Prise de Babylone, annoncée par le prophète Daniel au roi Balthazar et réalisée par Cyrus le Grand (26 de la transmigration = 563 a.C.n.

* Cyrus autorise le retour à Jérusalem des Juifs et la reconstruction du Temple - Opposition des étrangers installés à Jérusalem (32 de la transmigration = 557 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 94b-95a (553-534 a.C.n.)

B. Événements contemporains de Tarquin le Superbe - Sa fille Wierbel et la fondation de la Bavière

* En Allemagne : Saxo fonde plusieurs villes, constituant le comté de Saxonge (36 de la transmigration = 553 a.C.n.

* À Rome, un sénateur nommé Tarquin le Superbe tue l'empereur Tullius et prend sa place - Son mariage et ses enfants, dont sa fille Wierbel - En Allemagne, ses fondations de villes et du comté de Bavière, alias Belwier, du nom 'retourné' de sa fille (43-49 de la transmigration = 546-540 a.C.n.)

* Orliens, le duc de Gaule, fonde le château de Clermont (55 de la transmigration = 534 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 95b-98a (529-511 a.C.n.)

C. Monde juif (Jérusalem et le Temple) et oriental (Cyrus, Cambyse et Darius) - Fin de la royauté à Rome (Tarquin le Superbe)

* Gazel, veuve rusée du roi d'Assyrie, tue Cyrus à qui succède Cambyse II - Évocation de l'histoire de Judith (60 de la transmigration = 529 a.C.n.)

* Cambyse II conquiert l'Égypte et meurt sans héritier - Ruse avortée de Hermédès, un des sept électeurs du roi, pour mettre son propre fils sur le trône (66-68 de la transmigration = 523-521 a.C.n.)

* Darius, un des sept électeurs, devient roi sous le nom de Darius I, à la suite d'une ruse et après avoir promis au dieu des Juifs de permettre la reconstruction de Jérusalem

* Digression : En Gaule Auvergnas succède à Aurélien (69 de la transmigration - 520 a.C.n.)

* Darius ordonne la seconde reconstruction de Jérusalem et du Temple, qui fut redédicacé soixante-treize ans plus tard (70 de la transmigration = 519 a.C.n.)

* Autour de la fin de Tarquin le Superbe et de la royauté à Rome : Invention de supplices à Rome - Viol de Lucrèce par un de ses fils - Le roi est banni de Rome - Il s'allie à Porsenna, revient attaquer Rome, puis fait la paix avec elle - Sa mort met fin à la royauté à Rome (78 de la transmigration = 511 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 98b-99 (511-491 a.C.n.)

A. Rome : Avènement du consulat et événements divers - Gaule - Xerxès

* Avènement des premiers consuls, Lucius et Brutus, et limites du pouvoir consulaire à Rome

* Divers : Yborus, duc de Gaule, fonde la ville de Clermont, cédée à Ylion, qui jette les bases de l'Auvergne - Rome compte alors 10.000 hommes d'armes - Mort à Rome de Pythagore et de deux philosophes empoisonnés en prison - Xerxès, fils du roi Darius, ramène à son père les Égyptiens rebelles (82-98 de la transmigration = 507-491 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 100-102a (489-457 a.C.n.)

B. Varia : Guerres médiques - Perses - Scythes - Grecs - Gaulois et Romains

* Darius I, vaincu en Scythie, conquiert la Macédoine mais est mis en fuite par Lacédémonès à Marathon - Il subit de lourdes pertes et retourne à Babylone (100-103 de la transmigration = 489-486 a.C.n.)

* La Scythie, un pays idéalisé aux nombreux sages et aux moeurs particulières, est à nouveau attaquée mais elle l'emporte sur Darius I et la reine des Amazones (105 de la transmigration = 484 a.C.n.)

* Les Gaulois l'emportent contre les Romains (110-113 de la transmigration = 479-476 avant Jésus-Christ)

* Athènes abrite d'illustres écrivains (Sophocle, etc...) et philosophes (Socrate) - Darius I, une nouvelle fois défait par les Scythes, se retire et meurt à Babylone - Successions diverses en Perse, à Babylone, en Gaule - Fondation de Frise en Champagne (115-132 de la transmigration = 474-457 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 102b-104a (453-425 a.C.n.)

C. Varia : Orient et surtout Romains et Gaulois

* Au temps du prophète et érudit Esdras, les Romains, s'inspirant des Grecs, se donnent la Loi des 'Douze Tables' - Néhémie, avec l'accord du roi de Perse, construit une muraille à Jérusalem - Les Frisons de Champagne émigrent en 'Frise' (136-148 de la transmigration = 453-441 a.C.n.)

* À Babylone, Darius III succède à Darius II - Flambo devient duc de Gaule - En Grèce, naissance d'Hippocrate - Darius III bat les Scythes, qui se retirent dans leurs forteresses imprenables où ils sont longtemps assiégés (149-160 de la transmigration = 440-429 a.C.n.)

* Institutions nouvelles à Rome : un dictateur contre les Sabins et des tribuns du peuple (162 de la transmigration = 427 a.C.n.)

* Les Gaulois, après leur victoire sur l'Allia, s'emparent de Rome, à l'exception du Capitole, puis se retirent - Les Romains reprennent Préneste, subissent une épidémie de peste, puis une nouvelle invasion gauloise, marquée par l'épisode de Torquatus mais restée vaine, les Romains refusant toujours l'affrontement (163-164 de la transmigration = 426-425 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 104b-107a (424-352 a.C.n.)

D. Varia : Orient - Égypte - Grèce - Danemark

* Darius, roi de Babylone, après des pertes sévères dont des membres de la maison royale, l'emporte sur les Scythes - En Perse, avènement de Darius (II ?), fils d'Artaxerxès et cousin du Darius de Babylone - Naissance de Platon (ans 165-170 de la transmigration = 424-419 a.C.n.)

* Un prince grec Marcus et son fils Dam sont à l'origine du Danemark (173-178 de la transmigration = 416-411 a.C.n.)

* Darius, roi de Perse et d'Égypte, mate ses sujets égyptiens en rébellion (179-181 de la transmigration = 410-408 a.C.n.)

* Dam fonde une très grande cité, appelée d'abord Malgarnie, puis un pays appelé Danemark (183 de la transmigration = 406 a.C.n.)

* Assuérus (Xerxès I), à la mort de Darius son père, devient roi de Perse, de Judée et de beaucoup d'autres royaumes, dont l'Égypte - Il épouse la juive Esther, qui sauve Israël (185-191 de la transmigration = 404-398 a.C.n.)

* Assuérus de Perse remporte une guerre sur Ylion, roi de Grèce à propos de la Judée - Mort du sage Socrate et naissance d'Aristote - Peste à Rome - Successions diverses (en Gaule, au Danemark, en Bourgogne, à Babylone, en Perse) - Avènement de Philippe de Macédoine - Naissance d'Alexandre le Grand - Fondation de Tours en Touraine (193-237 de la transmigration = 396-352 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 107b-111a (351-321 a.C.n.)

A. Autour d'Alexandre le Grand

* Entre autres événements, Darius III est roi de Babylone, de Perse et d'Égypte ; Jaddus est grand-prêtre de Jérusalem - Alexandre le Grand succède à son père Philippe en Macédoine - À l'âge de 24 ans, il remporte une bataille contre Darius III et conquiert divers pays d'Asie (238-255 de la transmigration = 351-334 a.C.n.)

* Suite à une intervention miraculeuse du dieu de Jaddus, Alexandre épargne Jérusalem, puis reprend ses conquêtes (257 de la transmigration = 332 a.C.n.)

* La Voie Appienne est construite en Italie - Naissance d'une coutume liée au voeu du paon (258-259 de la transmigration = 331-330 a.C.n.)

* Alexandre, dont les exploits sont abondamment relatés ailleurs, remporte, grâce à un décret divin, une seconde victoire sur Darius III, le tue et s'empare de ses trois royaumes, dont l'Égypte, où il fonde Alexandrie (261 de la transmigration = 328 a.C.n.)

* Alexandre, après avoir conquis l'Inde de Porus et tout l'Orient, projette la conquête de tout l'univers, mais il meurt empoisonné après douze ans de règne et après avoir partagé son empire entre ses douze amis et conseillers (264-268 de la transmigration = 325-321 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 111b-114a (319-293 a.C.n.)

B. Varia : Orient - Égypte - Rome - Autres régions européennes

* Ptolémée I, roi d'Égypte, conquiert Jérusalem par traîtrise et emmène des prisonniers juifs en Égypte (270 de la transmigration = 319 a.C.n.)

* Rome se voit dotée d'eau chaude par Appius Claudius - Ptolémée conquiert Chypre - Séleucus, roi de Syrie, remporte une bataille importante contre Antiochus d'Asie, qui échappe à la mort (272-283 de la transmigration = 317-306 a.C.n.)

* Les frères du roi Hongrech de Danemark fondent la Hollande et la Zélande (283-288 de la transmigration = 306-301 a.C.n.)

* Séleucus fonde Antioche en Syrie - En Gaule, Amynus succède à son père Turnus - Le roi Hongrech de Danemark construit cités et châteaux -  Son fils Zélo fonde la Hongrie - Une alliance de paix est conclue entre Rome et Ptolémée (290 à 295 de la transmigration = 299-294 a.C.n.)

* Nombreux combats entre Romains et Samnites se disputant la Campanie - Victoire finale des Romains (296 de la transmigration = 293 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 114b-117a (292-255 a.C.n.)

C. Événements divers, dont fondation d'Amiens, de Bruges, de Douai et de Cambrai - Début des Guerres Puniques - Hannibal

* Fondation d'Amiens par Amynus - Fondation de Bruges par Brugen, son frère, duc de Gaule - Fondation de Bénévent par les Romains (297-303 de la transmigration = 292-286 a.C.n.)

* Ptolémée II (Philadelphe) fait traduire la Bible des Septante (307-312 de la transmigration = 282-277 a.C.n.)

* En Gaule, Dianus succède à Brugen - Les Romains conquièrent Messine et la Calabre - Rome voit apparaître la monnaie d'argent (315-319 de la transmigration = 274-270 a.C.n.)

* Les Romains conquièrent une partie de la Sicile, défendue par son souverain Gébil de Carthage - Des renforts arrivent de Carthage par la mer, mais la confrontation tourne à l'avantage des Romains et Gébil meurt - À Carthage Hannibal, fils de Gébil, prépare pendant dix-sept ans sa vengeance (319 de la transmigration = 270 a.C.n.),

* Gaffa, fils de l'amachour Hongrech, devient le premier roi de Danemark - En Gaule, fondation de Douai et de Cambrai - Une peste universelle frappe l'ensemble du monde (323-334 de la transmigration = 266-255 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 117b-121a (255-251 a.C.n.)

A. Suite des Guerres Puniques - Autour d'Hannibal

* Les Carthaginois, qui ont défait sur mer les Romains de Marcellus, font le siège de Rome, aidés par des Siciliens, qui ont rassemblé des forces considérables (336-338 de la transmigration = 253-251 a.C.n.)

* Les Romains en armes sortent pour combattre Hannibal hors de la cité, mais Hannibal, grâce à sa stratégie, après une bataille acharnée qui fit de nombreux morts de part et d'autre, défait les Romains qui s'enfuient, à l'exception de Métellus - Hannibal envoie à Carthage un butin impressionnant (338 de la transmigration = 251 a.C.n.)

* Les Tarentins et leur allié Pyrrhus, roi de Grèce, sont défaits par les Romains (336 de la transmigration = 251 a.C.n.)

* Les Tarentins s'allient ensuite à Hannibal mais les Romains contre-attaquent en Sicile et défont sévèrement Hannibal, qui réussit à s'enfuir

* Les Romains d'Atilius s'emparent de Carthage et de toute une région où abondent les serpents - Les Carthaginois, n'ayant pu faire la paix, contre-attaquent, l'emportent et emprisonnent Régulus à Carthage - Aemilius et Fulvius, sur la route de Rome à Carthage, rencontrent Hannibal qui les défait et s'empare de leurs navires

* Hannibal, après sa victoire écrasante aux portes de la cité néglige de s'emparer de Rome pourtant affaiblie, tandis que Scipion l'Africain s'oppose au défaitisme et ramène des habitants dans la ville

 


Myreur, I, p. 121b-125a (250-246 a.C.n.)

B. Toujours les Guerres Puniques

* Tandis qu'une inondation dévaste tout à Rome et que les Gaulois font des ravages à l'extérieur de la ville, les Romains les défont aux portes de Rome, en dépit de leur renom de puissance invincible (339 de la transmigration = 250 a.C.n.)

* Après sa précédente victoire devant Rome, Hannibal incendie tous les territoires amis des Romains et dévaste notamment une ville d'Espagne - Avec des forces nombreuses, il gagne ensuite l'Italie, où il connaît des défaites et des succès avant d'arriver à Rome (339-340 [?] de la transmigration = 250-[249?] a.C.n.)

* Hannibal finit par renoncer à poursuivre le siège de Rome, suite à l'action du proconsul Silvius, aidé par une pluie et une tempête qui furent considérées comme d'origine divine (341 de la transmigration = 248 a.C.n.)

* Entre-temps, Scipion l'Africain s'empare en Espagne de Carthagène et d'un riche butin, puis passe en Afrique - À Carthage, il vainc Hannibal revenu de Rome et ramène à Rome Régulus et des prisonniers (340-341 de la transmigration = 249-248 a.C.n.)

* Pour reconstruire Carthage, Hannibal vend à des Grecs des prisonniers Italiens, mais ceux-ci sont libérés par le consul Flamininus, rentrant de Macédoine, ce qui attise encore le désir de vengeance d'Hannibal (342-343 de la transmigration = 247-246 a.C.n.)

* Hannibal repart pour dévaster la Gaule en passant par l'Espagne, mais il est attaqué et mis en fuite en piteux état par le duc Cambéracion (343 de la transmigration = 246 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 125b-128a (246-191 a.C.n.)

C. La Gaule face à Rome, qui finit par étendre sa domination - Varia

* Hannibal refoulé à Carthage, les Gaulois montent en puissance tandis que Rome se repeuple, au grand déplaisir des Gaulois, qui cherchent à guerroyer contre les Romains (343 de la transmigration = 246 a.C.n.)

* Digressions diverses : Succession en Égypte - Soumission de la Bourgogne au duc de Gaule - Jésus, fils de Syrac, auteur de l'Ecclésiaste - Successions au Danemark et en Hongrie (345-357 de la transmigration = 244-232 a.C.n.)

* Après avoir défait les Romains, les Gaulois de Cambéracion envahissent l'Italie, mais sont vaincus par Scipion à Pavie (360-363 de la transmigration = 229-226 a.C.n.)

* La Gaule, comme le reste de l'Europe, devient tributaire des Romains (365 de la transmigration = 224 a.C.n.)

* Divers : successions en Syrie (Antiochus) et en Égypte (Ptolémée IV) - Fondation de la future Cologne par le Hongrois Agrippa (368-375 de la transmigration - 221-214 a.C.n.)

FF* Conquêtes romaines en Afrique (Carthage) et en Sicile (Syracuse et Zancle) - Antiochus de Syrie conquiert la Judée et vainc Ptolémée d'Égypte - Bretanges, duc de Gaule, fonde la Petite Bretagne (378-388 de la transmigration = 211-201 a.C.n.)

* Les Romains, alliés à Attale et à Ptolémée, remportent une bataille contre les Africains, assiègent et détruisent à nouveau Carthage, puis soumettent l'Afrique au tribut des Romains - Successsions au Danemark et en Égypte (389-393 de la transmigration = 200-196 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 128b-132a (246-191 a.C.n.)

A. La Geste de Clétus le Gaulois et de Franbal le Latin

* Les Latins, avec l'accord des Romains, ont un nouveau roi, Fran(i)bal, un homme sage et juste - La paix est conclue entre Antiochus et Ptolémée (394-395 de la transmigration = 195-194 a.C.n.)

* À la mort de Bretanges, Clétus son fils aîné devint duc de Gaule - Sa fille Alexandrine épouse le roi latin Franbal - Son second fils, Flandrin, est prince de la Brukaine (future Flandre) - Son troisième fils devient comte de la Petite Bretagne (396 de la transmigration = 193 a.C.n.)

* Fondation et dénomination de Gand - La Brukaine devient un comté, baptisé Flandre (398-399 de la transmigration = 191-190 a.C.n.)

* Grâce à l'intervention de Clétus de Gaule, les Romains, très inférieurs en nombre, remportent une bataille contre Antiochus, avec qui ils finissent par conclure la paix, moyennant le paiement d'un tribut par la Syrie (400 de la transmigration = 189 a.C.n.)

* Clétus demande aux Romains, en rappelant son aide contre les Syriens, d'être libéré du tribut imposé à son aïeul Cambéracion, mais les Romains refusent, ce qui provoque une guerre entre Romains et Gaulois

* Dans la bataille acharnée que se livrent Romains et Gaulois, Clétus tue les deux consuls et remporte la victoire - Les Romains se replient dans la cité, que Clétus assiège en vain - Il se retire en promettant de revenir avec plus de forces

* Digression concernant la suprématie gauloise et les rapports des Gaulois avec Rome jusqu'à César

 


Myreur, I, p. 132b-138a (vers 188 a.C.n.)

B. Franbal en combat singulier - Clétus et Franbal contre Rome

* Clétus, retournant en Gaule, s'arrête chez son beau-frère Franbal, le roi des Latins, qu'il veut entraîner dans son conflit avec les Romains - Franbal refuse mais propose toutefois de servir de négociateur auprès des Romains

* Brève digression : le premier roi de Hongrie (401 de la transmigration)

* L'honnête Franbal échoue dans sa tentative de concilation entre Clétus et les Romains (401 de la transmigration)

* Franbal, accusé de trahison par les Romains, accepte, pour prouver son innocence, de se mesurer en combat singulier au seul personnage qu'il estime à sa hauteur, Alexandre, fils du roi d'Athènes - Les Latins mettent Clétus au courant de la situation

* Au cours du premier combat singulier qui eut lieu en Europe, Franbal tue Alexandre

* Franbal, tombé dans une embuscade tendue par les proches d'Alexandre, tue Pyrame, cousin d'Alexandre - Une bataille meurtrière oppose les Romains aux Latins de Franbal, qui est vaincu mais qui, contrairement à la plupart de ses chevaliers, échappe à la mort

* Clétus, jurant de se venger des Romains, rassemble une imposante armée de coalisés (Flandre, Bretagne et Bourgogne) et arrive chez Franbal, qui, ayant lui aussi rassemblé des forces, l'accueille avec joie

 


Myreur, I, p. 138b-143a (1337-1180 a.C.n.)

A. Retour en arrière : Dionysos - Judée - Agariens, Ismaélites et Sarrasins - Troie

* L'enchanteur Dionysos/Liber, fondateur de Nysa, règne en Judée - À sa mort, il est vénéré par les Agariens/Sarrasins comme un dieu (430-474 de Joseph = 1337-1293 a.C.n.)

* Le roi Tros donne son nom à l'ancienne Troie - Concordances chronologiques

* Darmadis, banni d'Asie par son père Dos, fonde Darmant, la future Troie, en Phrygie, où lui succèdent différents rois - Le cinquième roi, Dardanus, combat Pélops de Grèce - En Israël, c'est l'époque d'Aaron, de Moïse, de Josué, d'Othoniel, des tribus de Ruben et de Gad - En Égypte, des rois remplacent les Pharaons - Dans la cité de Darmant, Ganymède, puis Tros, succèdent à Dardanus - Tros développe Darmant, rebaptisée Troie (294-405ss de Joseph = 1473-1362ss a.C.n.)

* Ismaélites, Agariens et Sarrasins (avant Mahomet)

* Tros, Ilus fondateur d'Ilion, Laomédon et Priam, premiers rois de Troie - Dédale - Les premiers bateaux (475-526 de Joseph = 1292-1241 a.C.n.)

* Jason détruit Troie que reconstruit le successeur de Laomédon, le roi Priam, sous le règne duquel Thyro, père d'Orphée, fonde Tyr et Hercule tue un prince troyen Antée (549-553 de Joseph = 1218-1214 a.C.n.)

* Évocation succincte de la 'vraie' guerre de Troie et de sa ruine après un siège de dix ans (562-587 de Joseph = 1205-1180 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 143b-149a (187-172 a.C.n.)

B. Geste de Clétus et Franbal (suite et fin) - Divers, dont la Syrie et la Judée (avec les Maccabées)

* Les Romains, apprenant l'arrivée de Franbal et Clétus, attendent à l'extérieur de la cité leurs assaillants épuisés par leur marche - Éclate alors une bataille épique, longue, acharnée et meurtrière pour les deux camps, dans laquelle se distinguent Clétus et Franbal et qui ne pend fin qu'avec la nuit - Franbal est tué (402 de la transmigration = 187 a.C.n.)

* Franbal, à qui sont rendus les honneurs funèbres, est suivi dans la mort par sa veuve Alexandrine, tandis que Clétus de Gaule désigne leur fils Jobal comme roi des Latins

* Les Sicambres, après avoir longtemps assiégé Rome sans pouvoir la conquérir, se retirent provisoirement, dévastant le territoire des Romains (Milan, Pavie, Brindes) pendant six ans

Digression : En Syrie, Séleucus IV Philopator succède à son père Antiochus III Megas - Le roi Négel de Danemark part attaquer le roi Ébronus de Hongrie, pour lui enlever la Bulgarie - Lydrionel, comte de Flandre, profite de l'absence de Négel pour le spolier de la Zélande et de la Hollande - Mais Négel, rentré au Danemark, reconquiert très vite les territoires perdus, avant de repartir combattre les Hongrois - Négel est finalement vaincu et tué par le roi Ébronus de Hongrie - Les Danois se retirent et prennent pour roi Anténor, le fils de Négel (404-408 de la transmigration = 185-181 a.C.n.)

* Clétus assiégeant à nouveau Rome, Agilfo, le roi des Athéniens, suite à la demande des Romains, se porte à leur secours, mais le roi de Grèce Synastor s'empare d'Athènes et y installe son propre fils Poléno comme roi (408 de la transmigration = 181 a.C.n.)

* Clétus par ruse et après une bataille sanglante s'empare de Rome, dont il confie la direction à ses deux fils, Alexandre et Flandrin, assistés de sages conseillers gaulois (410 de la transmigration = 179 a.C.n.)

Digression : Successions et événements divers (Égypte, Stace et Milan, Flandre, Danemark, Hongrie, pays des Latins) -  En Syrie, accession au trône d'Antiochus IV Épiphane, dont la politique religieuse en Judée provoque la réaction des Maccabées (411-417 de la transmigration = 178-172 a.C.n.)

* À la mort de Clétus, Franco, son fils cadet, devient duc de Gaule, tandis que les Romains relèvent la tête et assassinent Alexandre et Flandrin, qui avaient dirigé Rome pendant neuf ans - Une crainte réciproque empêcha Franco de venger ses frères et les Romains d'exiger un tribut des Gaulois (418-419 de la transmigration = 171-170 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 149b-153a (168-163 a.C.n.)

A. Conflits souvent légendaires en Orient et en Occident - Autour d'Antiochus, de Synastor, d'Agilfo, de Gaborens, de Franco, de Castor, de Lidriel et d'Hector

* Antiochus IV Épiphane de Syrie devient l'allié de Ptolémée d'Égypte - Plus tard, il mate ses sujets Juifs de Judée rebelles à ses tentatives d'hellénisation - Il rencontre l'opposition de Mattathias et de ses fils, fidèles à leur loi (421-423 de la transmigration = 168-166 a.C.n.)

* Agilfo redevient roi d'Athènes, ce qui provoque la guerre entre Grecs et Athéniens - Synastor va assiéger Athènes - Lidriel devient comte de Flandre (423-424 de la transmigration = 166-165 a.C.n.)

* Ayant appris qu'Agilfo demandait l'aide des Romains, Synastor pousse le duc de Gaule Franco à se venger des Romains, assassins de ses frères, et demande son aide - Franco se rend à Athènes avec une armée (425 de la transmigration = 164 a.C.n.)

* Le duc de Bourgogne Gaborens, en l'absence de Franco, pénètre en Gaule, ravage le pays et assiège Lutèce - À la demande des Gaulois, Lidriel, le comte de Flandre, arrive avec ses troupes devant Lutèce, où se déroule une violente bataille - Elle est perdue par les Flamands, qui se replient dans Lutèce - Gaza de Bruges, leur porte-drapeau, s'enfuit en Grèce annoncer à Franco l'attaque de Gaborens contre la Gaule (425 ? de la transmigration = 164 ? a.C.n.)

* Les Romains, toujours plus nombreux, soutiennent les Athéniens tandis que les Gaulois arrivent un mois plus tard et, avec les Grecs, assiègent Athènes - Romains et Athéniens sortent de la ville mais sont défaits dans une horrible bataille où ils subissent de lourdes pertes, dont la mort d'Agilfo, roi des Athéniens - Les Romains en fuite sabotent les navires des Grecs et font savoir à leur roi présent devant Athènes que son pays est attaqué par Antiochus de Syrie

* Castor, fils de Synastor de Grèce, est placé sur le trône d'Athènes et épouse la fille du roi Agilfo - Synastor et Franco renoncent à leur projet d'envahir Rome suite aux deux messages qu'ils ont reçus, l'un fondé, destiné à Franco, l'autre mensonger destiné à Synastor - Synastor et Franco repartent défendre leur pays - Les Grecs de Synastor périssent en mer dans le naufrage total de leur flotte sabotée par la ruse des Romains (426 de la transmigration = 163 a.C.n.)

* Franco ravage la Bourgogne, l'Auvergne et le Limousin, puis gagne Lutèce, assiégée par Gaborens - Franco et les Flamands restés à Lutèce écrasent les Bourguignons et tuent Gaborens ainsi que ses trois fils - Hector, fils de Franco, épouse Lidéon, fille de Lidriel, comte de Flandre, et reçoit en héritage la Bourgogne, l'Auvergne et le Limousin (date non précisée: 426 ? de la transmigration = 163 ? a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 153b-155a (162-157 a.C.n.)

B. Suite des conflits précédents - Judée - Grèce et Rome

* Sous le règne d'Antiochus V Eupator de Syrie, Judas Maccabée, à la tête des Juifs, rétablit pour un temps la loi juive dans le Temple de Jérusalem, mais est finalement tué dans un combat mené par Bacchidès, envoyé de Démétrius de Syrie, successeur d'Eupator (427 de la transmigration = 162 a.C.n.)

* Le poète Térence vit à Carthage - Les Grecs et les Athéniens de Castor sont informés du naufrage de Synastor, quatre ans après les faits (430 de la transmigration = 159 a.C.n.)

* Castor d'Athènes et les Grecs, pour venger Synastor, attaquent les Romains et la ville de Rome - Après huit mois d'attente à la frontière de leur territoire, les Romains et leurs alliés, le roi Invidus des Latins, le roi Godosa de Pavie et le prince de Milan, à la tête d'une nombreuse armée, remportent la victoire et conquièrent tout le territoire des Athéniens - Le Latin Invidus reçoit la ville d'Athènes, qu'il donne à son fils, et est fait sénateur de Rome (432 de la transmigration = 157 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 155b-157a (154-149 a.C.n.)

C. Conflits légendaires entre l'Égypte des Lagides et les Carthaginois - Divers

* Durant trois ans, l'Égypte de Ptolémée, qui revendique la souveraineté sur l'Afrique, et le roi de Carthage, Danemont, se livrent à des attaques mutuelles qui aboutissent à une bataille, où Ptolémée est vaincu (432-435 de la transmigration = 157-154 a.C.n.)

* Ptolémée et son allié, le roi Démétrius de Syrie, repartis en guerre contre les Africains de Carthage et leur allié, le roi des Arabes, sont battus dans un combat meurtrier, mais Ptolémée parvient à s'échapper et charge Démétrius de Syrie de faire la paix avec les Africains, lesquels imposent un tribut à Ptolémée (435 de la transmigration = 154 a.C.n.)

* Successions au Danemark, chez les Latins, et en Syrie, où un des trois fils de Démétrius, Alexandre, devient roi (438-440 de la transmigration = 151-149 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 157b-159a (148-144 a.C.n.)

D. Rome et Carthage : légendes autour de la troisième Guerre Punique

* Conflits « légendaires » entre Égypte et Carthage : Les Romains, informés par Joras, une sorte d'espion latin infiltré à Carthage, des projets de vengeance des Carthaginois contre Rome et la Gaule, sont décidés à détruire à nouveau Carthage - Ils s'embarquent et dévastent le royaume carthaginois (441 de la transmigration = 148 a.C.n.)

* Dès leur arrivée, les Romains tombent sur des troupes qui s'enfuient aussitôt - Ils découvrent sur le rivage des navires et quelques gardes, qui leur apprennent que leur amiral est venu de Cypuly, pour soutenir le roi Danemont de Carthage - Les Romains s'emparent des armes, des navires et de toutes les richesses de l'allié des Carthaginois

* Les Romains assiègent Carthage durant quatre ans, sans pouvoir empêcher son approvisionnement en vivres et en hommes armés - Les Carthaginois, devenus plus nombreux que les Romains, engagent finalement une bataille, qui fait beaucoup de morts de part et d'autre, mais qui est finalement remportée par les Romains - Les Carthaginois rescapés sont réduits en esclavage ou se suicident - La ville est pillée et réduite en cendres (445 de la transmigration ? = 144 a.C.n. ?)

 


Myreur, I, p. 159b-163a (144-137 a.C.n.)

A. Expansion romaine après les Guerres Puniques : histoire et fiction

* Durant le siège de Carthage, les Romains conquièrent et dévastent Corinthe, une ville incomparable pour ses richesses et sa beauté - Ils soumettent l'Achaïe au tribut de Rome - On assiste, à Rome, à la naissance d'un monstre et, en Sicile, à l'éruption de l'Etna et à une révolte des esclaves - La Sicile est un pays sans droit, dominé par des esclaves ou des tyrans (vers 445 de la transmigration = 144 a.C.n.)

* Les Grecs, sachant les Romains occupés à Carthage, viennnent attaquer Rome, mais ils sont battus et mis en fuite - Depuis Rome, les Romains réagissent, s'emparent de la Macédoine et conquièrent toute la Grèce, recevant l'hommage du roi des Grecs Paterne (441-442 de la transmigration = 148-147 a.C.n.)

* Les Romains renforcent ou concluent des alliances avec l'Égypte de Ptolémée, la Judée (Judas et Jonathan Maccabée), le royaume de Bil (Sobath) - Les deux fils du roi Ébronus de Hongrie deviennent, Ébroch, roi de Hongrie, et Jason, duc de Bulgarie (442-446 de la transmigration = 147-143 a.C.n.)

* Les Romains nomment le sénateur Gazon roi de Carthage et le chargent de repeupler et de reconstruire Carthage, ce qui prendra vingt ans - Alliés aux Ligures, les Romains triomphent en Ligurie de Hiéron de Syracuse, qui rentre vaincu en Sicile, frappée par une éruption de l'Etna - Les Romains conquièrent l'Espagne du roi Corsados et l'attribuent à Franbal, le fils du roi des Latins (446-447 de la transmigration = 143-142 a.C.n.)

* Les Romains, pour récupérer le tribut des Gaulois, envahissent la Gaule, mais ils se heurtent au duc Franco et à ses alliés (Flandre, Bourgogne, Auvergne, Limousin) - Une grande bataille, entraînant de lourdes pertes, tourne à l'avantage des Gaulois - Les adversaires retournent chacun dans leur pays (447 de la transmigration = 142 a.C.n.)

* Alexandre de Syrie rompt avec Ptolémée VI, qui l'avait trahi, et, avec l'aide de Jonathan de Judée, le tue dans une bataille, récupérant sa femme et son territoire - Ptolémée VII (Timothée) succède à son père, tandis que Gazon reconstruit Carthage (447-448 de la transmigration = 142-141 a.C.n.)

* Le roi de Hongrie prend possession de la Bulgarie et épouse la fille du duc Franco de Gaule - En Syrie, Antiochus, hostile à Israël, succède à Alexandre - Chez les Latins, Jonyus succède au roi Jonidel (449-452 de la transmigration = 140-137 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 163b-165a (137-127 a.C.n.)

B. La Judée sous Simon Maccabée et son fils Jean Hyrcan - Divers

* En Judée, Simon Maccabée succède à son frère Jonathan - En Bourgogne, Franco succède à Hector et, en Bretagne, Vaucelles succède à Gédos - En Judée, Jean, un des fils de Simon, conquiert la Hyrcanie et est appelé Jean Hyrcan - En Hongrie, Bulgus succède à Ébroch (452-459 de la transmigration = 137-130 a.C.n.)

* Le roi d'Égypte, Ptolémée, jaloux de Simon de Judée, charge son neveu Timothée d'assassiner Simon dont il fait emprisonner l'épouse et les enfants - Jean Hyrcan, rappelé d'Hyrcanie, fait le siège du château fortifié de Dagôn mais finit par renoncer, en voyant les mauvais traitements infligés par Timothée à sa mère et à ses frères - Couronné prince de Judée, il fut un excellent dirigeant mais, en sept ans de siège, il ne put jamais prendre le château de Dagôn (459-460 de la transmigration = 130-129 a.C.n.)

* Les Romains répriment durement un soulèvement des Grecs - Les Carthaginois, après avoir reconstruit leur cité, cherchent à se libérer de Rome, mais sans passer à l'acte - Les Sardes se soulèvent en vain et restent tributaires de Rome (461-462 de la transmigration = 128-127 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 165b-168a (125-120 a.C.n.)

C. Gaulois et Romains - Jean Hyrcan et Antiochus - Divers

* Les Gaulois de Franco assiègent Rome, mais sont vaincus par le consul Aemilius, qui offre à Jupiter les torques des princes gaulois tués - Deux fils de Franco, Marc et Tromadaire, périssent - Cette défaite empêcha longtemps les Gaulois de combattre les Romains (464 de la transmigration = 125 a.C.n.)

* Divers événements se déroulent en Flandre, au Danemark, en Hongrie - Gazon attire des habitants dans Carthage reconstruite (464-466 de la transmigration = 125-123 a.C.n.)

* En Israël, Jean Hyrcan, respectueux de la loi juive, lève momentanément le siège du château de Dagôn, mais Timothée ayant tué sa mère et ses frères, il veut les venger et ravage le territoire de Jéricho, qu'il croyait détenu par Timothée, alors qu'il appartenait à Antiochus de Syrie - Ce dernier menace de détruire Jérusalem (467 de la transmigration = 122 a.C.n.)

* Sachant qu'Antiochus veut la guerre, Jean attaque le premier et met en fuite Antiochus - Ce dernier revient avec des forces très importantes faire le siège de Jérusalem et finit par imposer ses conditions à Jean, incapable de lui résister - Une paix est conclue, moyennant le payement à Antiochus d'une somme d'argent, constituée par une petite partie du plus grand des huit trésors du Temple de Salomon - Le reste de ce pactole permet de créer à Jérusalem les premières hôtelleries (467-469 de la transmigration = 122-120 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 168b-171a (119-114 a.C.n.)

D. Début de la Geste d'Anynal de Carthage et événements divers

* À Carthage, Anynal, très hostile aux Romains, succède à son père Gazon - En Gaule, Priam succède à Franco - En Israël, Jean Hyrcan, apprenant le rôle de Ptolémée dans l'assassinat de son père, détruit diverses cités égyptiennes ainsi que la Samarie (futur royaume que reconstruira Hérode avec sa capitale Sébaste) - Ptolémée livre alors une bataille, où sont défaits les Égyptiens et où il périt lui-même - Son fils Tymos lui succède, sous le nom de Ptolémée VIII (470-471 de la transmigration = 119-118 a.C.n.)

* Anynal de Carthage revendique la Sicile, mais se heurte aux Romains, maîtres à ce moment de la Sicile - Tandis que se produisent divers prodiges prémonitoires ou inquiétants, une armée romaine (Tiberius Symphonius ?) écrase les Carthaginois en Sicile - Anynal fuit en Toscane - En cours de route, il tue Flaminius et cinq cents Romains, avant de regagner Carthage (472-473 de la transmigration = 117-116 a.C.n.)

* Le comte de Flandre fonde l'Artois - De fréquentes batailles opposent les Sicambres aux Romains, toujours vaincus - Anynal, revenu en Italie, y fait des ravages et défait près de Sarque l'armée du consul Flaminius mais, trois jours plus tard, il est battu par celle du consul Marcellien - Anynal s'enfuit dans les Pouilles et en Calabre, où il fait des conquêtes, tandis que le roi de Macédoine et les Sardes lui proposent leur aide par des lettres - Celles-ci sont interceptées par les Romains, qui envoient des troupes en Macédoine, en Sardaigne et en Calabre (474-475 de la transmigration = 115-114 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 171b-175a (112-103 a.C.n.)

A. Rome et Carthage - Suite de la Geste d'Anynal - Entrée en scène de Théodogus de Barbastre

* Trois armées romaines ont à combattre le même jour contre Anynal en Calabre, contre Asdrual en Espagne, contre le roi de Macédoine, contre les Sardes et Asdrual en Sardaigne - Elles l'emportent sur tous les fronts - Asdrual est capturé - La Sardaigne, l'Espagne et la Macédoine sont soumises à Rome - Anynal (un Hannibal en pire), mis en fuite, arrive à Tarente (477 de la transmigration = 112 a.C.n.)

* Divers, dont la naissance à Rome de Cicéron et de Pompée (477-481 de la transmigration = 112-108 a.C.n.)

* Anynal, fuyant la Calabre, conquiert Tarente où il trouve un riche butin, puis, fuyant à nouveau les Romains qui reconquièrent la région, il voit la tête de son frère suspendue sur le mur du château de Taurin et gagne Brescia en Lombardie - Le consul Pompilius Cornélius l'y poursuit, et au cours d'une guerre longue de deux ou trois ans, il reprend les villes conquises par Anynal, une nouvelle fois en fuite (477-483 de la transmigration = 112-106 a.C.n.)

* Pompilius Cornélius gagne l'Afrique et s'empare de plusieurs royaumes tributaires de Carthage - Les Carthaginois effrayés obtiennent la paix moyennant un tribut annuel, dont ils s'acquittent immédiatement, y ajoutant huit cents navires chargés de vivres - Les Romains repartent pour Rome (484 de la transmigration = 105 a.C.n.)

* Fuyant la Lombardie, Anynal passe en Gaule, où il est défait par les Gaulois - Rentré à Carthage, il fait pendre les auteurs de la paix conclue avec Rome, puis revient en Italie - Pompilius Cornélius défait ses troupes près de Milan et le capture - Anynal obtient de Pompilius un accord de paix contre une somme à payer chaque année et l'abandon de toutes ses richesses, fort importantes - Pompilius rentre à Rome couvert de gloire (484 de la transmigration = 105 a.C.n.)

* Divers : En Gaule, Priam rencontre dans une forêt un homme qui lui prophétise l'avenir de la Gaule, à propos du tribut dû aux Romains - Sargondus devient comte de Flandre - Le roi des Latins, Junius, qui avait donné son nom au mois de juin, meurt - Il était père de trois enfants : Janianus, Théodogus et Julia - Janianus lui succède - Théodogus devient roi de Barbastre - Julia épouse César un sénateur romain, père de Jules César (484-486 de la transmigration = 105-103 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 175b-179a (101-100 a.C.n.)

B. Les fils de Jean Hyrcan en Judée : Aristobule , Antigone et Alexandre Jannée

* À sa mort, Jean Hyrcan, père d'Aristobule, d'Antigone et de trois autres enfants plus jeunes, avait confié à sa femme la régence du royaume - Aristobule, l'aîné, n'acceptant pas cette situation, emprisonne ses trois jeunes frères et sa mère qui meurt de mauvais traitements - Son frère Antigone refuse une partie du royaume et préfère s'illustrer en partant à la conquête de la Galilée (488 de la transmigration = 101 a.C.n.)

* Aristobule, premier roi de Judée depuis le retour de Babylone, haï par le peuple pour sa fourberie et sa cruauté, tombe gravement malade au bout d'un an - Le brave Antigone, revenu à Jérusalem où il parade auréolé de ses prouesses chevaleresques en Galilée, est victime d'une ruse tendue par la reine Jona, sa belle-soeur, qui s'arrange pour le faire assassiner, en dépit de la volonté du roi Aristobule - Épisode de Judas le devin

* Antigone, s'étant présenté en armes, est tué, à la satisfaction de la reine et de Judas le devin, ce qui cause la colère et l'aggravation de l'état de santé du roi - Aristobule meurt bientôt, ayant pris conscience de son impopularité et de ses cruautés - Il est enseveli comme un roi

* Les trois frères d'Aristobule sont libérés de prison par Jona, la veuve du roi - Alexandre, qui épouse Salite, et Jamien, qui épouse Alexandrine, sont couronnés rois, tandis que Hyrcan reste auprès de Jona - Après un an de règne commun, Alexandre fait tuer son frère et gouverne seul, fourbe, cruel et haï du peuple

 


Myreur, I, p. 179b-183a (100-88 a.C.n.)

C. Fin de la Geste d'Anynal - Expansion romaine en Orient et en Occident

* Le consul romain Titus marche contre la Macédoine, alliée à Anynal, et impose à son roi Philippe un traité de paix moyennant entre autres un tribut, la libération des prisonniers romains vendus par Anynal et la limitation de leur flotte - Il soumet ensuite la Lacédémonie (le roi Nabis), les Insubres, les Boïens et les Cénomans, les villes de Crémone et de Plaisance (489-492 de la transmigration = 100-97 a.C.n.)

* Tandis que des batailles fréquentes les opposent, les Hongrois sont finalement défaits par les Danois - Les Romains poursuivent leurs conquêtes, en Thrace, puis s'imposent au roi Antiochus, en soumettant ses royaumes de Syrie et d'Asie - Anynal se suicide et Ptolémée IX devient roi d'Égypte (490-493 de la transmigration = 99-96 a.C.n.)

* Persée, roi de Macédoine, allié aux Thraces et aux Illyriens, se révolte contre Rome, mais est sévèrement battu par les Romains aidés par Antiochus de Syrie, Ptolémée d'Égypte et Prusias de Bithynie - Les vaincus obtiennent la paix, moyennant un tribut et l'envoi comme otages à Rome des trois rois et de leurs fils - Les Romains font des conquêtes en Épire, d'où ils ramènent le navire de Persée (494 de la transmigration = 95 a.C.n.)

* Le Romain Pompilius, en héros épique, conquiert de nombreuses cités en Espagne, l'année de la mort de Massinissa, roi de Numidie - Le berger Viriate, trop fier de ses exploits contre les Romains devant Numance, est tué par des gens de son camp, jaloux de lui - Le consul Mancinus, défait devant Numance, est blâmé par Rome d'avoir accepté la paix, et est humilié par les Romains et les Numanciens - Après bien des tentatives vaines, les Romains, menés par Pompilius, finissent par faire tomber Numance (alias Espoy) et soumettent un grand nombre de cités en Espagne (495-498 de la transmigration = 94-91 a.C.n.)

* Divers : En Sicile, guerre entre esclaves et hommes libres - Une invasion destructrice de sauterelles, née en Asie, se propage en Afrique et fait beaucoup de morts - Pollux devient roi de Hongrie - En Gaule, Vicute, le fils du duc de Gaule fait construire un pont sur le Rhône - Les Romains inquiets envoient en Gaule deux consuls et de nombreuses troupes, qui mettent fin aux travaux et emmènent Vicute à Rome (498-501 de la transmigration = 91-88 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 183b-190a (88-82 a.C.n.)

Virgile médiéval : Ses proches dans le contexte international - Origine de Tongres - Varia

* La place de Virgile dans le Gotha européen de l'époque - Divers (88-86 a.C.n.)

- Le roi Virgile d’Athènes et le roi Virgile de Sicile (88 a.C.n.)

- Virgile de Sicile et ses douze fils, dont Gorgile et Grégoire (88 a.C.n.)

- Virgile d'Athènes, gendre de Virgile de Sicile - Leur nombreuse descendance (88 a.C.n.)

- Grégoire élu consul à Rome (87 a.C.n.)

- Ptolémée X en Égypte (86 a.C.n.)

- Hector roi de Bil (86 a.C.n.)

* Varia : Gaule, Reims, Judée, Bougie, Rome, Caspie (85-82 a.C.n.)

- Les Romains, dirigés par Grégoire, l'emportent sur les rebelles de Reims, menés par Humbris et Tongris (85-84 a.C.n.)

- Alexandre Jannée, cruel roi de Judée, construit la tour Baris (84 a.C.n.)

- Succession au Danemark - Présence à Rome de Platon, maître de rhétorique de Cicéron (83 a.C.n.)

- Victoire provisoire des Gaulois à Pavie mais riposte romaine de Grégoire (82 a.C.n.)

- Digression : Juifs enfermés dans les monts de Caspie

* Bataille épique en Champagne et défaite des Gaulois - Tongris (82 a.C.n.)

- Les Gaulois de Priam et les Rémois de Tongris contre les Romains de Grégoire

- Fuite inattendue de Tongris et défaite des Sicambres célébrée par les Romains

- Colère de Priam contre Tongris qui s'exile sur le conseil de Turnus

* Tongres - Fondation et description de Tongres (82 a.C.n.)

- Tongris exilé trouve en Hesbaye un endroit idéal pour y fonder une ville

- Date de la fondation de Tongres

- Tongris roi de Tongres

- Organisation et durée de la construction

- Description de Tongres : Fontaine miraculeuse - Portes fortifiées - Palais - Temples - Édifices publics

- Tongres, une des trois grandes villes du monde

 


Myreur, I, p. 190b-197a (81-70 a.C.n.)

Combats épiques - La Judée sous les Hasmonéens - Guerres romaines sur tous les fronts

* Guerres romaines (Jugurtha - Cimbres) et divers (81-78 a.C.n.)

- Guerre romaine contre Jugurtha

- Prodige dans les Pouilles

- Avènement de Ptolémée XI en Égypte

- Guerres meurtrières opposant les Romains aux Cimbres, alliés des Sicambres/Gaulois

- Repli des Romains, suivi d'une victoire sur leurs assaillants victimes du froid

- Érection du Cymbrum

* Divers (Rome, Gaule, Bougie, Tongres, etc.) (77-75 a.C.n.)

- À peu près cinq ans après leur défaite et l'exil de Tongris, les Gaulois défient le roi Grégoire, qui prépare la riposte en rassemblant beaucoup de guerriers (77 a.C.n.)

- Naissance de triplées à Bougie (77 a.C.n.)

- Tongris s'active à développer son royaume de Tongres (76 a.C.n.)

- Hostilité persistante de Priam envers Tongris

- Asie, Égypte et Bougie (76-75 a.C.n.)

* En Judée et ailleurs (74-73 a.C.n.)

- En Judée, mort d'Alexandre Jannée et régence de Salomé Alexandra (74 a.C.n.)

-  Succession en Flandre (73 a.C.n.) - Naissance de Caton à Rome (73 a.C.n.) - Partition de la Hongrie (72 a.C.n.)

* Guerre en Gaule entre Gaulois et Romains, finalement défaits (72 a.C.n.)

- Grégoire envahit la Gaule mais est lourdement battu sur le Rhône et mis en fuite par Priam (72 a.C.n.)

- Grégoire, aidé par ses frères, repart pour la Gaule (72 a.C.n.)

- Coalition de vassaux (dont Turnus et Tongris) autour du duc Priam et contre les Romains (72 a.C.n.)

- Lutte meurtrière - Exploits remarquables dans les deux camps (72 a.C.n.)

- Duel indécis entre Gorgile et Priam (72 a.C.n.)

- Tongris tue le roi Grégoire et délivre Priam capturé par les Romains (72 a.C.n.)

- Retour en grâce de Tongris auprès de Priam - Défaite des Romains, privés de Grégoire (72 a.C.n.)

* Retour à Rome - Paix entre Gaulois et Romains (71-70 a.C.n.)

- Désignation de nouveaux sénateurs à Rome - Pompée succède à Grégoire comme consul

- Gorgile de Bougie part pour Rome avec sa femme enceinte, la sœur de Pompée

- Naissance de Virgile

- Priam pleure et honore son ennemi Grégoire - Paix retrouvée avec Rome (70 a.C.n.)

- Tongris, roi de Reims et de Tongres (70 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 197b-202a (520-69 à 523-66)

* Rome : Guerres extérieures et prélude aux guerres civiles (69 a.C.n.)

- Rome soumet les habitants du Picénum (69 a.C.n.)

- Prodiges annonciateurs de guerres civiles (69 a.C.n.)

- Rivalité entre Marius et Sylla à propos de la guerre contre Mithridate (69 a.C.n.)

* Expansion romaine au Proche-Orient - À Rome : guerre civile (68 a.C.n.)

- Succession au Danemark (68 a.C.n.)

- Pompée soutient Gorgile de Bougie contre Bronchus, roi d'Antioche, et soumet Antioche aux Romains (68 a.C.n.)

- Pompée impose son ordre en Arménie, en Bithynie, à Antioche (68 a.C.n.)

- Guerre civile à Rome entre Marius et Sylla (68 a.C.n.)

* Sylla à Rome - Hombris à Tongres - Pompée en Orient et à Rome (67-66 a.C.n.)

- Sylla, banni de Rome par Pompée, réagit et défait les Romains, tuant notamment le consul Marius (67 a.C.n.)

- Sylla livre une bataille victorieuse au fils de Marius (66 a.C.n.)

- Humbris, second roi de Tongres - Ses premières réalisations (66 a.C.n.)

- Pompée ramène l'ordre à Athènes, part en Syrie et impose le Romain Alexandre sur le trône d'Arménie (66 a.C.n.)

- Cruauté de Sylla contre les Romains, notamment à la Porte Colline (66 a.C.n.)

- Pompée, rentré d'Orient, tue Sylla et tous ses partisans (66 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 202b-211a (66-64 a.C.n.)

Affaires de Judée et guerres romaines - Salomé Alexandra, ses fils Hyrcan et Aristobule - Antipater, Scaurus, Pompée, Mithridate

* Salomé Alexandra et ses deux fils Hyrcan et Aristobule, rivaux pour le pouvoir (vers -66, sans précisions)

- Régence de Salomé Alexandra, mère de Hyrcan et d'Aristobule, conseillée et soutenue par les Pharisiens

- Aristobule revendique le trône, puis y renonce sous la menace de sa mère, qui meurt trois jours plus tard (66 a.C.n.)

- Aristobule remporte une bataille contre Hyrcan et assiège Jérusalem

- Accord de paix précaire entre les deux partis

* Entrée en scène d'Antipater et des Romains (Scaurus, Pompée) (vers -66 a.C.n., sans précisions)

- Antipater conseille à Hyrcan de devenir le vassal d'Arétas III d'Arabie, en échange de son aide contre Aristobule

- Arétas part à la reconquête de la Judée et assiège Jérusalem

- Pompée intervient à Jérusalem - Il choisit Hyrcan comme roi légitime -  Aristobule se retranche dans la forteresse d'Alexandrion

- Impossible entente entre Pompée et Aristobule, toujours retranché à Alexandrion

- Ruse vaine d'Aristobule contre Pompée, qui finit par assiéger Jérusalem et par pénétrer dans le Temple, grâce au clan d'Hyrcan (66 a.C.n., sans précisions)

* Mesures de Pompée après la prise du Temple 

- Hyrcan est nommé grand-prêtre

- Scaurus devient le « seigneur de Judée »

- Aristobule II, fait prisonnier avec sa famille, est emmené par Pompée qui retourne à Rome

- Au début du voyage, Alexandre, un des fils d'Aristobule II, s'échappe et retourne en Judée

- Il la soulève mais la révolte est écrasée par l'armée de Gabinius, le général de Scaurus

- Hyrcan a la charge des affaires courantes dans une Judée désarmée et partagée en cinq

- Antipater épouse la fille du roi Arétas

* Rome : Triumvirat et guerres sur tous les fronts (64 a.C.n.)

- Triumvirat à Rome : Pompée, César et Crassus (64 a.C.n.)

- Espagne, Grèce, Macédoine, Proche-Orient (64 a.C.n.)

- Campagnes victorieuses contre Mithridate (à Cyzique) et contre Tigrane (64 a.C.n.)

 


Myreur, p. 211b-215a (ans 63-60 a.C.n.)

A. Histoire et fiction : Formation de Virgile - Expansion romaine en Orient et en Occident - Judée

* Formation de Virgile (63 a.C.n.) et digression sur l'éducation

- Formation de Virgile (63 a.C.n.)

- Digression sur les coutumes éducatives

* Expansion romaine (Europe orientale, Crète, Carthage, Proche-Orient) (63 a.C.n.)

         - Intervention de Rome en Macédoine et jusqu'aux peuplades sauvages du Rhodope et du Danube  (63 a.C.n.)

- Rome s'étend en Crète et à Carthage (63 a.C.n.)

- Jules César en Orient : accords avec Tigrane et soumission de nombreux pays (63 a.C.n.)

* Divers (62-61 a.C.n.)

- Sous Yborus, fils de Priam, la Gaule est tributaire de Rome (62) - Naissance d'Horace (61 a.C.n.)

- Début d'une guerre entre Hanigos le Breton et Théodogus de Barbastre, en Espagne (61 a.C.n.)

* Expansion romaine en Europe occidentale (Angleterre, Bretagne, Germanie) (61 a.C.n.)

- César en Angleterre, en Bretagne, et vainqueur d'Arioviste (61 a.C.n.)

- César vainqueur des Germains et d'autres peuplades en Gaule (61 a.C.n.)

* En Judée : rivalité puis réconciliation forcée entre les clans d'Aristobule II et de Hyrcan II, sous Antoine (60 a.C.n.)

 


Myreur, p. 215b-219a (ans 58-53 a.C.n.)

B. Épopée et histoire : Rivalités en Occident - Rôle de César - Divers

* Théodogus, Hanigos, Yborus, Tongris et César : Bretons, Sicambres, Gaulois (59-57 a.C.n.)

- Théodogus de Barbastre vit dans la paix et en pleine confiance après sa victoire sur les Bretons de Hanigos

- Celui-ci s'allie à Yborus de Gaule, qui prépare une guerre contre les Espagnols (59 a.C.n.)

- À Tongres, Tongris succède à Humbris et s'allie au duc de Gaule contre César (58 a.C.n.)

- Bretons et Sicambres envahissent l'Espagne

- Hanigos décapite le roi Théodogus, neveu de Jules César (57 a.C.n.)

- Pélée, fils de Théodogus, va demander de l'aide à Rome à son cousin Jules César

- César reçoit une mission de cinq ans pour soumettre la Gaule (57 a.C.n.)

* Suite des conquêtes romaines en Occident et en Orient (56-54 a.C.n.)

- César en Gaule, Crassus en Syrie, Pompée à Rome (56 a.C.n.)

- César ravage la Bretagne et punit cruellement Hanigos (56 a.C.n.)

- Conquêtes de César en Germanie et ailleurs - La Gaule se ménage des alliances (56-54 a.C.n.)

* Conquête de la Gaule (53-49 a.C.n.)

- César conquiert la Gaule en cinq années, prolongeant de fait son mandat

 


Myreur, p. 219b-226a (ans 52-46 ? a.C.n.)

C. Crassus et Pompée - César à Lutèce - Pompée vaincu par César - Antipater monte en puissance

* En Orient : Mort de Crassus - Ambition de Pompée (52 a.C.n.)

- Crassus se heurte aux Parthes et assiège Carrhes (52 a.C.n.)

- Crassus, piégé par le seigneur de Carrhes, meurt victime de sa cupidité (52 a.C.n.)

- Pompée ambitionne d'être consul unique (52 a.C.n.)

* Retour sur la conquête de la Gaule et de Lutèce - César rentre à Rome (51-48 a.C.n.)

- César soumet le sud de la Gaule, assiège longtemps Lutèce et combat Yborus (51-50 a.C.n.)

- Digression : Succession au Danemark et en Hongrie (50 a.C.n.)

- César conquiert Lutèce, rend les Gaulois tributaires des Romains, puis rentre à Rome (49-48 a.C.n.)

* César et Pompée (47-46 ? a.C.n.)

- César se voit fermer les portes de Rome qu'il assiège durant quinze jours

- Pompée et César à la tête chacun d'une puissante armée - Affrontement

- Fuite de Pompée en Émathie (Thessalie)

- Digression : Tongres et Sédros, quatrième roi de Tongres

- Pompée, défait à Pharsale, fuit en Égypte

- Pompée assassiné par Ptolémée XII

- César se fait couronner empereur

* Judée : Montée en puissance d'Antipater, conseiller de Hyrcan II (47-46 ? a.C.n.)

En Judée : Aristobule II sort de prison, est renvoyé en Judée mais meurt empoisonné

Digression : César en Espagne sévit contre les partisans de Pompée

Alexandre, fils d'Aristobule II, est tué à Antioche

- Son frère Antigone Mattathias, autre fils d'Aristobule II, se réfugie chez le roi de Nubie

- Prouesses d'Antipater, conseiller d'Hyrcan II, devant Jérusalem assiégée et surtout en Égypte où il rend de grands services à César

- Antipater, accusé par Antigone Mattathias de traîtrise, se justifie devant César

- Élévation d'Antipater, dont le pouvoir devient très grand en Judée et qui place en bonne position deux de ses fils.

 


Myreur, I, p. 226b-236a (45-43 a.C.n.)

Virgile à Rome

* Virgile arrive à Rome

- Virgile quitte la Libye pour Rome

- Ses qualités éminentes lui valent une grande popularité, à la cour de l'empereur Jules César et surtout auprès de la fille de celui-ci, Phébille (45 a.C.n.)

- Digression : Trèves en guerre durant trente ans (de -57 à -17 ? a.C.n.) contre six comtés

* Les débuts d'une idylle :

- Phébille déclare son amour à Virgile qui accepte une liaison mais refuse le mariage

- Phébille, dépitée mais résolue, pense à se moquer de son amant (45 a.C.n.)

* Premières inventions merveilleuses de Virgile (44-43 a.C.n.)

- Statues indiquant les changements de semaine (44 a.C.n.)

- Un miroir géant contre les envahisseurs de Rome (44 a.C.n.)

- Digression : Succession en Flandre (43 a.C.n.)

- Les statues aux clochettes du Capitole (43 a.C.n.)

- Le cavalier à la balance (43 a.C.n.)

* Popularité de Virgile :

- Il est très écouté pour ses conseils

- Il se construit, à la demande des sénateurs une belle demeure à Rome

- Il dote Rome d'un feu perpétuel pour les pauvres

- Il promet des révélations prochaines aux sénateurs (43 a.C.n.)

* Suite compromise de l'idylle

- Jalouse, Phébille relance en vain Virgile, tout en méditant de le ridiculiser

- Virgile justifie son refus du mariage au nom de ses engagements au service des Romains

- Initiation des Romains à l'agriculture

- Constitution d'un calendrier astronomique (dates non précisées)

* Virgile, prophète chrétien

- Prophétie concernant la Vierge Marie

- Profession de foi chrétienne par anticipation

- Virgile prophétise sur Jésus-Christ (la Descente aux enfers, la Résurrection, l'Ascension)

* Virgile, interprète de prodiges et magicien bienfaisant

- Virgile interprète des prodiges annonciateurs de la mort de César

- Magicien bienveillant, il délivre les Romains du fléau des mouches

 


Myreur, I, p. 236b-244a (42 a.C.n.)

Rome - Phébille et l'épisode de la corbeille - Judée - Mort de César

* Ruse de Phébille et épisode de la corbeille

- Pour se venger de Virgile, Phébille imagine une ruse

- Elle lui propose une rencontre chez elle où il serait hissé dans une corbeille

- Virgile, qui n'est toutefois pas dupe, feint d'accepter de rejoindre sa maîtresse de cette manière

- Virgile place dans la corbeille un mannequin et retourne chez lui.

- Triomphe momentané de Phébille qui croit humilier Virgile en attirant la foule par ses cris

- L'empereur Jules, alerté par la rumeur, s'acharne en vain sur le soi-disant Virgile

- L'histoire du panier est rapportée à Casdréa, où Virgile fait la fête, disposant ainsi d'un bon alibi

- Fin du simulacre et entêtement de l'empereur

- L'empereur (et sa femme Marie) reste intransigeant envers Virgile, défendu par Octavien et les sénateurs

* Virgile se venge une première fois...

- ...del'empereur d'abord en privant momentanément les Romains du feu et en lui imposant ainsi la paix

- ...de Phébille et des matrones ensuite, en leur faisant avouer publiquement leurs turpitudes

* Changements politiques à Rome et en Judée (42 a.C.n.)

- Dans une bataille où Virgile se distingue, César l'emporte sur les rebelles latins et leurs alliés, mais il est blessé et ses trois fils sont tués

-  Il avait confié l'empire à son cousin Octavien

- Hérode, fils d'Antipater, se distingue en délivrant la Galilée du brigand Ézéchias et suscite l'envie

- Hérode, traduit en justice devant Hyrcan, est défendu par Sextus, gouverneur romain de Syrie (an 42 a.C.n.)

* Mort de Jules César (42 a.C.n.)

- César est sauvagement assassiné dans le temple du Capitole en octobre 42 a.C.n.

- Prodiges et présages entourant la mort de César

 


Myreur, I, p. 244b-247  (vers 45 a.C.n.)

A. Tongres, Tongris, Sédros et Jules César

* Tongres, conquise par César sous Tongris se développe : Le château de Chèvremont et de nombreuses cités fondées par Tongris II et son fils Sédros (vers 62 à 59 a.C.n.)
* Sédros refusant de payer le tribut, Tongres est assiégée par César - Une bataille meurtrière et indécise entre Romains et Tongriens se termine par une proposition de duel de César à Sédros - Au cours du combat qui apparaît sans issue, les adversaires, de force égale, s'admirent mutuellement, se réconcilient et Tongres est dispensée du tribut - César fait construire un palais à Tongres et rentre à Rome - Sédros, élu sénateur, part à Rome, confiant Tongres à son fils (544 transmigation = 45 a.C.n.)
 


 

Myreur, I, p. 247b-252a (vers 42 a.C.n.)

B. Virgile et Phébille : suite et fin

* Retour à Virgile et Phébille : Octavien, cousin et successeur légitime de César, est contesté par sa veuve, l'impératrice Énye, mère de Phébille - Virgile le magicien et Octavien mettent en oeuvre un plan et bernent la naïve Énye, intransigeante et dure - Énye et Phébille, prisonnières de Virgile, tuent deux chiens qui ont l'apparence de Virgile et d'Octavien, mais des sénateurs les aident à s'échapper (vers 42 a.C.n.) 
* Vengeance définitive de Virgile : Virgile irrité quitte Rome, emportant avec lui le feu, qu'il consent à rendre à des conditions si humiliantes pour Phébille qu'elle en meurt de chagrin
 


 

Myreur, I,  p. 252b-255a (42-39 a.C.n.)

C. Divers à Rome et en Judée

* Divers : Naissance d'Ovide et de Pollux de Grèce, empereur de Constantinople - Présentation de l'Octave 'historique', illustré dans les guerres civiles - Mort de Cicéron - Ovide, biographe de Virgile (42-40 a.C.n.)
* Cassius, un des conjurés, gouverneur de Syrie, rançonne les Juifs - Hérode cède et Cassius lui promet la terre de Judée - Opposition juive autour de Malichos contre Antipater et Hyrcan - Malichos réussit à empoisonner Antipater - Hérode veut venger son père et, avec l'approbation de Cassius, empoisonne à son tour Malichos, sauvant du même coup la vie d'Hyrcan, qui bénit les Romains (40-39 a.C.n.)
 


Myreur, I, p. 255b-264a (38-28 a.C.n.)

Virgile à Naples - La Judée et Hérode sous Octave et Antoine (38-28 a.C.n.)

* Introduction et digressions (Judée et Hongrie)

- Virgile fonde Naples sur un œuf

- Une certaine tention en Judée entre Hyrcan, Phasaël et Hérode ?

- Succession en Hongrie - Paix en Judée entre Hyrcan et Hérode

* Virgile, magicien créatif et facétieux (36 a.C.n.)

- Deux créations magiques de Virgile : un pont suspendu et un jardin aux murs invisibles

- Des métamorphoses pour réjouir ses convives

- Une plaisanterie au détriment d'un brave paysan

- Autres réalisations napolitaines : Cierges perpétuels - Tête parlante - Bouche dénonciatrice - Cavalier justicier

* Ambassade romaine auprès de Virgile à Naples et ses suites (35 a.C.n.)

- Remèdes conseillés aux Romains par Virgile : la bouche dénonciatrice et le cavalier justicier

 - Inventions magiques : un tunnel routier et des canalisations entre Rome et Naples

- Les Romains mettent en œuvre à Rome les remèdes de Virgile

* Le 'chrétien' Virgile et divers :

- Mort à Rome de Salluste

- Le cheval de bronze guérisseur des chevaux

- Hérode, redevenu ami de Hyrcan, épouse Doris, une étrangère

- La dernière maison de Virgile, isolée et bien gardée, où Virgile resta, en vie et après sa mort  (jusqu'à l'arrivée de saint Paul) 

* Virgile, prophète chrétien (34-31 a.C.n.)

 - À des Égyptiens en quête du nombre d'or, Virgile répond en prophète chrétien et catholique avant la lettre (34-31 a.C.n.)

* Réalisations utiles, études et réjouissances de Virgile (30-28 a.C.n.)

- Les bains de Pouzzoles

- Une vie studieuse entrecoupée de mondanités

- Digression : Hérode, qui épouse Mariamne, devient juif

- Un banquet mémorable et des jeux fabuleux, voire grivois

 


Myreur, I, p. 264b-275a (28-20 a.C.n.)

Au temps d'Octave : Occident (La Gaule et Tongres) - Orient (La Judée avec Hérode et Antigone) - Divers (Virgile et sa tête parlante)

* Rome et l'Orient : Octavien-Octave-César soumet l'Égypte (28 a.C.n.)

* Digression : Un globe sans croix et avec la croix, insigne du pouvoir impérial - Origine du titre d'Auguste

* Événements en Allemagne et en Gaule (Trèves et Reims) (27 a.C.n.)

- Tempête dévastatrice en Allemagne - Troubles entre Trèves et ses tributaires

- Alliance entre Trèves et Reims

* Digression : Description de la Gaule

- Les Gaulois et leur expansion en Grèce et en Italie sous Belgis - Les trois grandes divisions de la Gaule

- La Gaule Belgique - La Gaule Celtique - L'Aquitaine et l'Espagne

* Divers : Flandre - Rome - Judée - Naples et Virgile (27-25 a.C.n.)

- Succession dans le comté de Flandre (27 a.C.n.)

- Partage du monde entre Octave et Antoine

- En Judée, Hérode a deux fils : Aristobule de Mariamne et Archélaüs de Malthacé (27-26 a.C.n.)

- Antoine arbitre les différends en Judée dans un sens favorable à Hérode (26-25 a.C.n.)

- À Naples, la tête parlante fait une annonce à Virgile, qui se méprend sur le sens de la prédiction (25 a.C.n.)

- Hérode a des jumeaux de son épouse Cléopâtre : les futurs Hérode Antipas et Philippe Hérode (24 a.C.n.)

- Antoine épouse la reine d'Égypte, Cléopâtre (24 a.C.n.)

- Virgile fait construire le château de Ventoise et est frappé par une insolation (24 a.C.n.)

- Virgile détruit la tête parlante et renonce à la magie

* Rivalités entre prétendants au trône de Judée - Antigone, Hyran II, Phasaël et Hérode (23-22 a.C.n.)

- Malgré les plaintes de notables Juifs, Antoine nomme Hérode prince de Galilée et son frère Phasaël prince de Judée

- Antigone, fils d'Aristobule II et donc neveu d'Hyrcan II, s'allie aux Parthes de Pacoros pour récupérer le pouvoir

- Avec leur aide, les partisans d'Antigone occupent Jérusalem, mais certains endroits fortifiés restent à Hyrcan II, Hérode et Phasaël

--Les Parthes proposent aux adversaires l'arbitrage de leur roi

- Hyrcan II et Phasaël, contrairement à Hérode, se laissent abuser et acceptent d'accompagner les Parthes

- C'était un piège - Ils sont tous les deux prisonniers de Pacoros et livrés à Antigone

- Phasaël se suicide et Hyrcan II est mutilé, ce qui l'empêche d'être grand-prêtre

Hérode réussit à échapper à Antigone et aux Parthes et à mettre sa famille à l'abri à Massada

- Il tente sans succès d'obtenir l'aide des Nabatéens et décide de s'adresser à Rome

- Il prend la mer mais est retenu à Rhodes par un nauffrage

- Antigone Mattathias devient roi de Judée (23-22 a.C.n.)

* En Gaule et à Tongres (Sédros et Octave) (22 a.C.n.)

- Succession d'Yborus, duc de Gaule (22 a.C.n.)

- Sédros rentre à Tongres, accompagné d'Octave et de sa mère Hélène (22 a.C.n.)

- La dénomination de Tongres - Mort et succession de Sédros - Retour de l'empereur à Rome (22 a.C.n.)

* Hérode devient roi de Judée par décision du Sénat (21) - Lotringe devient roi de Tongres (20 a.C.n.)

- Hérode, finalement arrivé à Rome, est bien accueilli par Antoine et désigné roi de Judée par le Sénat romain

- Il revient dans son pays accompagné de deux « princes » romains (dont Silon) à la tête de troupes, pour récupérer son royaume

- Abandonné par les troupes romaines censées l'aider, il assiège seul Jérusalem

- Ne pouvant emporter la ville, il purge le pays de brigands dangereux

- Il décide de retourner à Rome pour se plaindre à Antoine des soldats que celui-ci avait mis à sa disposition (21 a.C.n.)

- Lotringe, cinquième roi de Tongres, son duché et son château (20 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 275b-280a (20-18 a.C.n.)

Dernière partie de la biographie de Virgile - Judée [p. 275b-280a]

* Maladie et mort de Virgile (annonce, prophéties, préparatifs) (20-18 a.C.n.)

- Virgile malade apprend sa mort prochaine (20 a.C.n.)

- Virgile professe sa foi catholique et prophétise la date de l'incarnation

- Virgile prépare un pot de plantes toujours vertes et une chaire ornée de scènes prophétiques

- Virgile annonce sa mort à ses convives et précise, entre autres prophéties, la date de la nativité (18 a.C.n.)

- Virgile prend congé et se baptise une seconde fois

- Virgile, seul, meurt sur sa chaire, où son cadavre est conservé intact durant cinquante-neuf ans jusqu'à l'arrivée de saint Paul

* Saint Paul et Virgile (cinquante-neuf ans plus tard)

- Saint Paul retrouve Virgile à Naples, touche son cadavre qui tombe en cendres et brûle les livres de magie

- Saint Paul décrète que Virgile était digne d'être chrétien

- Les ossements de Virgile et leurs effets sur la mer

* Conflits en Judée - Hérode (le Grand) est officiellement installé comme roi de Judée (20-19 a.C.n.)

- Hérode ne s'est pas rendu à Rome mais simplement à Athènes

- Il se plaint à Antoine, qui lui accorde des troupes sous le commandement de Sosius

- En Judée, Hérode apprend que son frère Joseph a été capturé et tué par Antigone Mattathias

- Il défait et tue le sénéchal d'Antigone

- Il s'empare de Jérusalem et, en payant de sa propre personne et de ses propres deniers, empêche les Romains de Sosius de toucher au trésor du Temple

- Sosius installe officiellement Hérode sur le trône de Judée et livre Antigone Mattathias à Antoine qui le tue (20-19 a.C.n.)

* Un rappel : mort de Virgile en 18 a.C.n.

 


Myreur, I, p. 280b-285a

Digression I (18 a.C.n.) - Comparaison entre César et Alexandre - Les monts de Caspie - Gog et Magog - Les rois et les peuples caspiens

* Préparation du débat en présence d'Auguste

* Les conquêtes d'Alexandre, ses réalisations, les merveilles observées

* Les monts de Caspie - Gog et Magog

* Les noms et la description des vingt-deux rois et peuples caspiens

* Autres merveilles

* Transition vers la description du monde (« Mappemonde »)

 


Myreur, I, p. 285b-306a

Digression II (18 a.C.n.) : La Mappemonde

* Introduction

- Les trois continents et la mer Océane

* Description de l'Asie

- L'Égypte

- La Mer Rouge

- Le Proche-Orient

- Le Moyen-Orient

- Les terres lointaines

- L'Inde

- Autres régions et paradis terrestre

- Diverses merveilles en Asie

* Description de l'Afrique

- La partie nord de l'Afrique

- L'Éthiopie

- Les mers du monde

- Compléments sur l'Éthiopie et les gens de l'Atlas

* Autre description de l'Afrique (surtout l'Éthiopie)

* Description de l'Europe

- Introduction

- Italie

- Grèce et régions du sud-est de l'Europe

- Nord-est de l'Europe

- Europe centrale et occidentale (Allemagne - France - Espagne)

- Grande-Bretagne et îles

Appendice

          - Difficultés dans l'utilisation des textes géographiques

 - Fontaines et sources merveilleuses

* Conclusion des deux digressions (César et Alexandre - Mappemonde)

 


Myreur, I, p. 306b-308a (17-15 a.C.n.)

La famille d'Hérode et celle de la Vierge Marie

* En Judée avant la Nativité de Jésus (17 a.C.n.)

- Intrigues de famille chez Hérode (17 a.C.n.)

- La famille de la Vierge Marie (17 a.C.n.)

* Règlements de compte à la cour d'Hérode le Grand (16-15 a.C.n.)

- Hérode, influencé par sa soeur Salomé, tue Jonathas, le frère de son épouse Mariamme, et soupçonne même cette dernière (16 a.C.n.)

- Hérode fait exécuter Mariamne, puis regrette son acte (15 a.C.n.)

* La conception de Marie - Transition vers l'histoire d'Adam et d'Ève (15 a.C.n.)

- Les parents de Notre-Dame, introduction à la digression sur Adam et Ève (15 a.C.n.)

 


Myreur, I, p. 308a-317a

 Digression : D'Adam et Ève aux fils de Jacob (I)

* La création d'Adam et Ève

- Création d'Adam - Les éléments constitutifs de l'homme

- Origine du nom « Adam »

- Adam et Ève au paradis terrestre

* L'expulsion du paradis terrestre et ses suites directes

- Adam et Ève expulsés du paradis terrestre, confrontés à la dureté de la vie et aux tentations de Satan

- Pénitence d'Adam et d'Ève

- Nouvelle tentation et nouvelle rechute d'Ève

- Satan explique par sa propre chute son acharnement contre Adam

- Adam poursuit sa pénitence et Ève, repentante, se sépare de lui

* Les descendants d'Adam : Caïn - Abel - Seth

- Ève, enceinte, accouche de Caïn et d'Abel

- Meurtre d'Abel par Caïn - Adam s'abstient de relations physiques avec Ève durant deux cents ans

- Naissance de Seth et retour sur le meurtre d'Abel par Caïn, maudit par Dieu

* Adam raconte à Seth sa vision de Dieu, la faute originelle et ses conséquences

- Adam raconte sa rencontre avec Dieu au paradis, sous la conduite de saint Michel

- Adam, ramené sur terre par saint Michel, transmet à Seth son message et ses prophéties

- Adam, malade, raconte la faute originelle et sa punition

 


Myreur, I, p. 317b-324a

 Digression : D'Adam et Ève àux fils de Jacob (II)

* Seth et Ève en quête de l'huile de miséricorde

- Adam envoie Seth et Ève aux portes du paradis terrestre

- Rencontre d'Ève et Seth avec le serpent

- Seth au paradis demande à l'ange de l'huile de miséricorde, promise à Adam

- Selon saint Michel, l'huile ne sera pas disponible avant l'ère nouvelle de l'incarnation

- La triple vision que Seth eut du paradis

* Retour de Seth et mort d'Adam et Ève

- Seth ramène du paradis trois graines avec des directives à suivre

- Mort d'Adam et d'Ève

- Le livre de Seth, accessible à Salomon et contenant la prophétie d'Énoch

* Histoire des trois tiges miraculeuses : sous Moïse

- Moïse trouve dans la bouche d'Adam, enseveli à Hébron, trois tiges prophétiques et miraculeuses

- Moïse, avant de mourir, plante les trois tiges au pied du mont Horeb

* Histoire des trois tiges miraculeuses : sous David et Salomon, mille ans après

- David ramène les tiges miraculeuses à Jérusalem

- Salomon et les tiges devenues arbres, qui aboutirent dans le Temple de Jéruslem

- Maximilla, révélée par l'arbre du Temple, prophétise et devient le premier martyr au nom de Jésus

- L'arbre, jeté dans une piscine, la rend miraculeuse et devient un pont, par où passe la reine de Saba

 


Myreur, I, p. 324b-328a

 Digression : D'Adam et Ève aux fils de Jacob (III)

* Retour à Seth, à Caïn et à leurs descendants

- Caïn, involontairement tué par Lamech l'Aveugle, son dernier descendant

- Les inventions de Lamech et des membres de sa famille

- La descendance de Seth

* Histoire de Noé et de ses descendants

- Noé et le déluge, fin du premier âge du monde

- Les trois lignées issues de Noé - Nemrod et la Tour de Babylone (Babel)

- Race maudite de Cham - Ivresse de Noé

- Autres descendants de Noé

* Abraham - Isaac - Jacob

- Abraham et sa famile - Sacrifice d'Isaac

- Isaac et Rebecca, parents d'Ésaü et Jacob-Israël

- Les douze fils de Jacob, dont Judas, ancêtre de Marie et de son époux Joseph

 


Myreur, I, p. 328b-335a (14-1 a.C.n.)

Hérode le Grand et les Romains - Gaulois - Tongriens - Flamands - Naissance de Marie

* Hérode le Grand et les Romains au temps d'Actium - Divers (14-12 a.C.n.)

- Tremblement de terre à Chypre (14 a.C.n.)

- Naissance de Marie (14 a.C.n.)

- Hérode le Grand et ses fils Alexandre et Aristobule

- Hérode le Grand et sa fidélité à Antoine, en dépit de Cléopâtre - bataille d'Actium (13-12 a.C.n.)

- Tongres (12 a.C.n.)

* Auguste et Hérode le Grand - Divers (11-10 a.C.n.)

- Hérode gagne les faveurs d'Auguste (10 a.C.n.)

- Auguste César, aidé d'Hérode, conquiert l'Égypte (10 a.C.n.)

- Mort d'Antoine et de Cléopâtre (10 a.C.n.)

- Hérode au sommet de son pouvoir (10 a.C.n.)

- Prodiges à Rome (10 a.C.n.)

- Hérode constructeur (10 a.C.n.)

* Divers au Proche-Orient (Hérode) et en Gaule (Tongres, Arras) (9-7 a.C.n.)

- Lotringe et Hérode, rois bâtisseurs (9 a.C.n.)

- Mort d'Horace à Rome (8 a.C.n.)

- Lotringe et Hérode, rois bâtisseurs (suite) (8-7 a.C.n.)

- Guerre entre Franco, duc de Gaule, et Flamand, comte de Flandre, fondateur d'Arras (7 a.C.n.)

* Les dernières années d'Hérode - Divers (6-1 a.C.n.)

- Autres constructions d'Hérode (6-5 a.C.n.)

- Divers (5-3 a.C.n.)

- Hérode bannit Alexandre et Aristobule accusés de complot (3-2 a.C.n.)

- Divers : le duc de Bourgogne établit la paix entre Gaulois et Flamands (2-1 a.C.n.)

* Annonce de la naisssance de Jean-Baptiste

- Annonce à Zacharie et à Élisabeth de la naissance de Jean-Baptiste

 


MYREUR, I, p. 335b et suivantes

IV. Le sixième âge du Monde

L'ÈRE DE L'INCARNATION


 

Myreur, I, p. 335b-341a (autour de l'an I de l'Incarnation)

Considérations chronologiques - Annonciation - Virginité de Marie - Épousailles de Joseph et de Marie - Visitation - Naissance de Jean-Baptiste

* Considérations chronologiques

- Les six âges du monde

- Les années parfaites (complètes) et imparfaites (incomplètes)

- L'importance du 25 mars dans l'histoire du monde

* L'Annonciation et la virginité de Marie

- L'ange Gabriel fait son annonce à Marie

- La virginité de Marie est assurée

* Les Épousailles de Marie et de Joseph

- Dieu ordonne aux autorités du Temple de désigner un époux pour Marie

- Comment Joseph fut choisi

- Union (non consommée) de Marie et Joseph

* La Visitation et la naissance de Jean-Baptiste

- Marie accueillie par sa cousine Élisabeth

- Naissance et vie austère du jeune Jean-Baptiste

 


Myreur, I, p. 341b-347a (I de l'Incarnation)

L'arrivée à Bethléem - La Nativité - Anastasie - Les mages - La Présentation au Temple

* Le recensement et la naissance de Jésus à Bethléem - Anastasie

- Le recensement et l'arrivée de Joseph et Marie à Bethléem

- Joseph et Marie accueillis dans une étable par « la fille sans mains »

- Naissance miraculeuse « par l'oreille » avec prodiges et miracles

- Guérison d'Anastasie, « la fille sans mains », et conversion de son père

* Diverses réalités liées à la nativité

- L'âne et le boeuf - Une église à la place de l'étable - Reliques - Les bergers et l'étoile - Circoncision

- Prodiges à Rome et à Jérusalem

* La visite des Mages et l'étoile

- Hérode et les mages

- Le parcours des mages

- Les mages en présence de Jésus à Bethléem

* La Présentation au Temple

- Marie et Saint Siméon

 


Myreur, I, p. 347b-355a (1-4 de l'incarnation)

Digressions chronologiques et théologiques - Octavien Auguste - Origines de Pilate et de Judas

* Précisions chronologiques (naissance de Jésus et fondation de Rome)

- Divergences entre les dates proposées pour la naissance

- La date de la naissance et celle de la fondation de Rome

* Le système du double pouvoir

- Le système du double pouvoir : spirituel ou pontifical (Jésus premier pontife) et temporel ou impérial (César Auguste)

* Octavien-Auguste : Geste et portrait

La vision d'Octavien

- Octavien et la religion nouvelle - Sa vision de l'Ara Caeli

* Les origines de Pilate et de Judas (2 et 3)

- Les origines de Pilate (2)

- Les origines de Judas (3)

 


Myreur, I, p. 355b-360a (4-5)

Massacre des Innocents - Fuite et séjour en Égypte - Succession d'Hérode

* Le Massacre des Innocents (4)

- Hérode fait massacrer les enfants de Bethléem - Jésus y échappe (4)

- Prodiges lié au massacre : Gonis la Pucelle et l'enfant de cire (4)

* La Sainte Famille sur le chemin de l’Égypte (4)

- Le miracle du champ de blé (4)

- Le premier compagnon de Jésus : saint Amadus (4)

* Arrivée de la Sainte Famille en Égypte et séjour au Caire (4)

- La chute des idoles (4)

* Succession en Bourgogne (4)

* La succession d'Hérode le Grand s'annonce difficile (4 et 5)

- Alexandre et Aristobule, les fils d'Hérode, sont accusés et convaincus de comploter contre leur père (4)

- Ils sont emprisonnés et mis à mort - Hérode désigne Antipater, son fils aîné, comme successeur, mais le regrette (5)

- Hérode lui préfère désormais ses neveux, Hérode Agrippa et Hérodiade, le fils et la fille d'Aristobule - Il est haï d'Antipater (5)

 


Myreur, I, p. 360b-370a (5-6)

La sainte Famille chez Dismas et au Castel d'Orient - Hérode et Antipater 

* La Sainte Famille chez Dismas - Nombreux miracles (5)

- Au départ du Caire, rencontre avec les brigands, dont Dismas

- Miracles chez Dismas - l'enfant de Dismas allaité par Marie, futur saint Sauveur

- Dismas accompagne la Sainte Famille sur le chemin du retour

- Miracle de la nature - Miracle de la pucelle

* Séjour de Jésus et de Marie au Castel d’Orient (5)

- Arrivée de Jésus et de Marie au Castel d'Orient, chez Élisabeth

- Prophétie sur la destruction des statues païennes

- Miracles, dont celui des pots brisés et refaits

Hérode et Antipater (5)

- Maladresse d'Antipater cherchant à faire empoisonner son père Hérode

- Phéroras, le frère d'Hérode, est empoisonné

* Gaule (succession), Castel d'Orient (miracles), Hérode (affaire du poison)

- Succession en Gaule : Troïlus succède à Franco (6)

- Castel d'Orient : le miracle du teinturier (6)

- Hérode et la veuve de son frère Phéroras - L'affaire du poison (6)

- Haine de Hérode pour son fils Antipater

* Fin du séjour au Castel d'Orient - Rencontre de Jésus avec Satan

- Dernier miracle de Jésus enfant, qui chevauche un rayon de soleil (6)

- Jésus quitte Marie et rencontre Satan (6)

* Mort d'Hérode et avènement d'Archélaüs

- Hérode fait emprisonner Antipater et ses partisans - Il tombe malade (6)

- Cruauté persistante d'Hérode et aggravation de son état (6)

- Exécution d'Antipater et mort d'Hérode (6)

- Honneurs funèbres à Hérode et avènement d'Archélaüs (6)

 


Myreur, I, p. 370b-379a (7-8)

Divers : Occident et Judée - Les trois successeurs d'Hérode

* Guerre meurtrière entre la Hongrie et son vainqueur le Danemark - Yborus roi de Danemark et Porus, époux d'Alexandrine de Danemark, roi de Hongrie (an 7)
* Archélaüs, fils d'Hérode, réprime cruellement dans le Temple des Juifs qui ont malmené un grand-prêtre nommé par Hérode (an 7)
* À Rome, Archélaüs et Hérode Antipas revendiquent chacun l'héritage de leur père - Un rappel sur les épouses et les fils d'Hérode (an 7)
* Usurpateurs et brigands en Judée - Le proconsul Varus - Philippe Hérode se rend lui aussi Rome pour obtenir sa part d'héritage (an 7)
* Une anecdote : Nemrod de Sidon, sosie d'Alexandre, le fils aîné d'Hérode, exécuté avec son frère Aristobule (an 7)
* César Auguste règle la succession des trois fils survivants d'Hérode (an 7)
* Sous Archélaüs, époux de Glaphyra, Joseph et Marie retournent à Nazareth en Galilée (ans 7-8)
 


Myreur, I, p. 379b-382a (9-13)

Divers : Occident (Anvers, Tongres et Jupille)

* Jupilla, septième roi de Tongres, et son frère le duc Lotringe sont les deux fils du sixième roi Lotringe - Leurs nombreuses fondations de cités (ans 9-10)

- Fondation de Limbourg (9)

- Le duc Lotringe fonde Jupille, capitale de son duché, et beaucoup d'autres cités (9)

* Divers : Rome, Athènes, Anvers, Jérusalem (11 et 12)

- Rome et Athènes (11)

- Anvers et autres fondations de Troïlus, père de Brus (11)

- Jérusalem : Jésus parmi les docteurs (12)

* Richier, fils du roi de Tongres Jupilla, découvre une route entre Jupille et Tongres (an 13)
* La fontaine Richeron, la statue et le blason du chevalier Richier, devenu gendre de Troïlus et seigneur d'Auvergne (an 13)
 


Myreur, I, p. 382b-392a (14-24)

Divers : Ponce Pilate, Judas, Tibère, Judée, Bruxelles, sectes en Judée

* Arrivée de Ponce Pilate à Rome (14)

- Ponce Pilate, à l'âge de douze ans, tue son frère Jaspar (14)

- Ponce Pilate est envoyé à Rome comme otage (14)

* Accession au trône de Tibère (14)

- Mort d’Octavien, recensement à Rome et avènement de Tibère (14)

- Portrait de Tibère

* Événements divers, principalement en Judée (15 à 17)

- Archélaüs et son épouse Glaphyra (15)

- Au Danemark (15)

- Vision prémonitoire d'Archélaüs remplacé par son frère Philippe Hérode (16)

- Début de la prédication de Jésus

- Les premiers apôtres (16)

- Incidents au Temple de Jérusalem (17)

- Changement de responsables romains en Judée

- Mort de Salomé (17)

* Divers, principalement à propos de Judas et de Pilate (18)

- Mort d'Ovide (18)

- Judas fuit l'île d'Iscariote après le meurtre de son frère et arrive à Jérusalem (18

- Valerius Gratus, un gouverneur romain cupide en Judée (18)

- Alexandre devient comte de Flandre (19)

Arrivée de Pilate en Judée en passant par le Pont

- Pilate envoyé par les Romains dans l'île du Pont après avoir tué le fils du duc de Bourgogne (19)

- Tremblement de terre en Asie (19)

- Pilate, appelé en Judée par Philippe Hérode, prend le dessus sur le roi (20)

- Guerre en Gaule entre Français et Flandriens (20)

* Bruscola et Bruxelles (21)

- Brus de Bretagne et Brus, prince d'Anvers, fondent respectivement Bruscola et Bruxelles (21)

* Pilate prévôt de Judée - Ses rapports tendus avec les Juifs - Débuts de la vie publique de Jésus (22 à 24)

- Pilate ennemi d'Hérode Philippe (22)

- Pilate heurte les Juifs avec des images vénérées à Rome

- Pilate utilise le trésor du Temple pour amener l'eau à Jérusalem et fait massacrer des Juifs mécontents (23)

- Judas Iscariote devient le chambellan de Pilate

- Jésus continue à prêcher

- Saint Matthieu (24)

* Trois sectes en Judée au temps de Jésus

- Les Pharisiens

- Les Sadducéens

- Les Esséniens

 


Myreur, I, p. 392b-401a (25-31)

Pilate et Judas - Noces de Cana - Marie-Madeleine - La famille d'Hérode - Jean-Baptiste et Jésus, baptêmes dans le Jourdain, Godosa

* Légendes concernant Pilate et Judas (25 et 26)

- Judas, chambellan de Pilate : un autre Oedipe (25)

- Judas apprend la vérité sur ses origines (26)

- Judas devient disciple de Jésus (26)

- À Rome, Drusus, frère de Tibère, meurt empoisonné (26)

* Jésus aux noces de son cousin Jean et de Marie-Madeleine (27)

- Le miracle des noces de Cana

- Le marié, Jean l'évangéliste, devient disciple de Jésus et délaisse la mariée, Marie-Madeleine (27)

* Famille d'Hérode (28)

- Philippe Hérode - Hérode Antipas - Hérodiade (28)

* Jean-Baptiste au Jourdain : sa mission et sa renommée (29)

- Jean-Baptiste quitte le désert et commence à prêcher près du Jourdain (29)

- Succession à Anvers (29)

* Godosa/Christine au Jourdain avec Jean-Baptiste et Jésus (30)

- Godosa/Christine, en quête de la vraie foi, part de Flandre et rencontre Jean-Baptiste et Jésus (30)

* Baptêmes dans le Jourdain (30)

- Baptêmes mutuels de Jésus et de Jean-Baptiste - Autres baptêmes

- Baptême et mission de Godosa/Christine

- Jésus et Jean-Baptiste se séparent - Origine du jeûne dans l'Église

* Mort de Jean-Baptiste (31)

- Jean-Baptiste à la cour d'Hérode Antipas, en Galilée (31)

- Hérodiade veut et obtient la mort de Jean-Baptiste (31)

* Les restes et les reliques de Jean-Baptiste (dates diverses)

- Histoire de la dépouille et des reliques de saint Jean-Baptiste

 


Myreur, I, p. 401b-415a (32-33)

 De la résurrection de Lazare à la mise au tombeau

* Les derniers jours de la vie publique de Jésus (32-33)

- Résurrection de Lazare à Béthanie (32)

- Entrée de Jésus à Jérusalem - Observations chronologiques - Pleurs sur la ville de Jérusalem (33)

- Chez Simon le lépreux, Marie-Madeleine lave les pieds de Jésus (33)

- La trahison de Judas (33)

* De la Dernière Cène à l'arrestation (33)

- La Dernière Cène (33)

- Jésus recommande l'humilité - Le futur saint Martial de Limoges

- Le lavement des pieds

- Annonce du reniement de Pierre

* Arrestation de Jésus au Mont des Oliviers

- Frayeur, solitude et reproches de Jésus à Pierre, Jean et Jacques

- Arrestation de Jésus - Pierre coupe l'oreille de Malchus

* Mauvais traitements infligés par les Juifs à Jésus

- Le couronnement d’épines - Couronne d’aubépine

- Le reniement de Pierre

- Chez les docteurs de la Loi et chez Caïphe - Couronne de berbéris et couronne d'églantier

* Jésus devant Pilate et Hérode

- Chez Pilate - Couronne de roseaux

- Mort de Judas - Les trente deniers - L’achat du Calvaire

- Pilate se décharge sur Hérode (et les Juifs) du poids de la condamnation de Jésus

- Interventions contradictoires de Belzébuth et de Satan - Rôle de l'épouse de Pilate

- Pilate, contre son gré, livre Jésus aux Juifs pour qu'il soit crucifié

* Les quatre bois de la Croix et le Chemin de la Croix

- Digression : les quatre bois de la croix

- Jésus porte sa croix - Les femmes - Les deux larrons

- Inscription sur la croix

- Longin perce le flanc de Jésus, qui lui rend la vue

- En prélude à la Descente aux enfers : désaccord entre Satan et Belzébuth

* Mort de Jésus et mise au tombeau - Joseph d'Arimathie et Nicodème

- Jésus rend son âme à Dieu

- L’autel au « Dieu inconnu » à Athènes

- Joseph d’Arimathie et Nicodème ensevelissent Jésus

- Nicodème et Joseph sauvés de la mort par le sabbat

- Jésus dans le tombeau attend la résurrection

 


Myreur, I, p. 415b-422a

 A. La Descente aux enfers (an 33)

* L'âme de Jésus descendue aux enfers y provoque troubles et débats

- Les fils de saint Siméon témoignent de l'arrivée de l'âme de Jésus en enfer

- Patriarches et prophètes, consignés en enfer, croient en l'accomplissement de prophéties

Débat entre les responsables de l'enfer

- Échanges entre Satan et Lucifer/Enfer

* Les justes délivrés de l'enfer

- Patriarches et prophètes réclament l'ouverture des portes de l'enfer

- Jésus face à Lucifer vaincu

- Jésus livre Satan à Lucifer et libère ses amis

- Reproches véhéments adressés par Lucifer à Satan

- Jésus soumet Satan à Lucifer, appelle à lui tous les rachetés et les délivre de l'enfer

- Jésus emmène les rachetés en cortège au paradis, à la porte duquel les attendent Hénoch et le Bon Larron

 


Myreur, I, p. 422b-427a

 B. De la Résurrection à l'Ascension (an 33)

* Les témoins immédiats de la Résurrection

- La Résurrection alimente notre dévotion envers Dieu et Marie

- D'autres morts, ressuscités, témoignent de la descente du Christ en enfer

- Jésus ressuscité sauve Joseph d’Arimathie

- Les gardes au tombeau, les trois Maries et le message de l'ange - Discussions avec les Juifs

- Les Juifs tentent en vain de faire taire les gardiens témoins de la résurrection

* Apparitions et autres témoignages

- Trois témoins venus de Galilée à Jérusalem

- Apparitions de Jésus ressuscité et embarras des Juifs

- Joseph d'Arimathie rentre en grâce auprès des responsables religieux juifs

- Joseph témoigne de la résurrection devant les Juifs

- Témoignage écrit des fils de Siméon sur la 'résurrection' des justes délivrés de l'enfer

 


Myreur, I, p. 427b-439a

Les années 33-37 : événements divers sous tibère

 

Sous Tibère : Pilate - Vespasien - Véronique - Albain - Vierge Marie - Pentecôte - saint Paul

* Lettre de Pilate à Tibère : Pilate se disculpe et rend les Juifs responsables de la mort de Jésus, le ressuscité - Le messager, Adrien/Albin, détourné par une tempête n'arrive pas à Rome mais en Galatie, où règne Vespasien - Guérison de Vespasien, persuadé par Albin de croire en Jésus - Retour du messager en Judée

Digression : Après l'Ascension : La Vierge Marie et les apôtres - La Pentecôte et la mission des différents apôtres - Conversion de saint Paul

* Véronique : Tibère malade demande à Pilate, par l'intermédiaire d'Albain, de lui envoyer le guérisseur Jésus - Pilate tergiversant, Albain cherche lui-même Jésus - Véronique parle à Albain de Jésus et de son portrait - Véronique et Albain emportent à Rome le portrait de Jésus (ans 35-36)

* Guérison de Tibère : Albain fait son rapport à Tibère - Tibère guérit grâce au portrait de Jésus - Tibère, acquis à Jésus, se heurte aux sénateurs romains - Véronique rentre en Judée et Pilate est emprisonné à Rome (ans 35-37)

* Le portrait de Jésus confirmé par un écrit de saint Pierre

* Mort de Pilate : Jugement de Pilate arbitré par Vespasien - Pilate, d'abord protégé par la sainte tunique, est tué par Vespasien et jeté dans le Tibre (an 37)

* Les restes de Pilate, agités par les diables, sont indésirables et maléfiques : Du Tibre dans le Rhône et à Géhenne - Dans un puits nauséabond à Lausanne - Précisions divergentes, d'après Martin d'Opava

* Vespasien veut venger la mort de Jésus


Myreur, I, p. 439b-445a

Les années 37-49 : événements divers sous CaligulA et sous Claude

A. Événements divers sous Caligula : Ans 37-40 [p. 439b-441a]

* Successions diverses : en Gaule (an 37) où Clobérius succède à Troïlus, à Tongres (an 38) où Trectulus succède à Jupilla, et à Rome, où Caligula succède à Tibère (an 38)

* Philippe Hérode, roi de Judée, refuse le baptême et tue Jacques le Majeur - Il meurt dans une bataille

* Son frère Hérode Antipas prétend lui succéder, mais c'est son petit-neveu, Hérode Agrippa, qui est nommé roi de Judée par Caligula - Ce dernier fut un empereur débauché et cruel (38-39)

* Saint Pierre à Antioche - Les évangiles de saint Matthieu et de saint Marc - Prophéties de saint Pierre sur Charlemagne et de saint Paul sur Ogier le Danois (40)

B. Événements divers sous Claude : Ans 39-49 [p. 441b-445a]

* Mort de l'empereur Caligula - Avènement de Claude (41)

* Fondations de Trectulus au pays de Tongres (39 à 43)

* L'église se répand en Égypte (43) et à Rome (44)

* Digression sur les charges des évêques et des cardinaux

* Divers : Succession en Flandre - Les disciples commencent à partir en mission dans le monde - Agrippa, fils d'Hérode Agrippa roi de Judée - Famine universelle - Évangile de Luc - Succession en Hongrie (44-47)

* Victoire de Claude sur les Bretons (44-49) - Claude et Messaline

* Divers : Saint Thomas en Inde (48) - Clément en Lorraine (49) - Le phénix en Égypte

 


Myreur, I, p. 445b à 450a

Mort et Assomption de Notre-Dame en l'an 50

* Notre-Dame, vivant chez Jean l'évangéliste à Jérusalem, apprend par un ange que les anges l'emporteront corps et âme au ciel - Elle se prépare soigneusement à la mort, fixée le 15 août 50, et demande à ses voisins éplorés de veiller et prier avec elle

* Notre-Dame annonce à saint Jean la prochaine montée au ciel de son âme et lui recommande, à lui et aux apôtres miraculeusement arrivés à Jérusalem, d'empêcher les Juifs, qui la haïssent, de brûler son cadavre

* Tandis que tous sont endormis près de Notre-Dame, un coup de tonnerre retentit le 15 août - Jésus entre dans la chambre et, après un dialogue théologique entre mère et fils, des anges emmènent l'âme de Marie - Le Christ remonte alors au ciel, après avoir fait des recommandations aux apôtres et placé saint Pierre à leur tête

* Le corps de Marie, enseveli avec pompe dans la vallée de Josaphat, suscite la colère de Juifs miraculeusement défaits par une troupe céleste - L'un d'entre eux, qui avait perdu une main en touchant la civière, est guéri en adhérant à la foi, ce qui entraîne le baptême de cent mille personnes - Le corps de Marie est soigneusement enseveli dans la vallée de Josaphat, et les apôtres sont ramenés miraculeusement chez eux - Ensuite Jésus emporte lui-même le corps de Marie au paradis, où elle intercède pour nous

 


Myreur, I, p. 450b-457a

Les années 50-55 : événements divers sous Claude

A. Sous Claude : Ans 50-53 : Tongres - Judée - Dispersion des apôtres - Euchaire, Valère et Materne - Gaule et Germanie [p. 450b-454a]

* Le royaume de Tongres : Trectulus et Colongus, huitième et neuvième rois de Tongres - Jupilla premier comte de Cologne - L'étendue du royaume de Tongres (ans 50-51)

* Divers : Famine à Rome - Félix prévôt de Claude en Judée - Claude empêche une expédition de Vespasien en Judée - Saint Paul emprisonné en Judée (50-53)

* Fondations diverses du roi de Tongres : Dinant et autres (53)

* Saint Pierre envoie des disciples dans le monde, en Italie, en Gaule (53)

* Euchaire, Valère et Materne à Trèves - Mort et résurrection de saint Materne - Multiples conversions en Germanie (53 ?)

* Les disciples en mission et les reliques : Amand, Vérone et Martial apportent en Gaule des reliques, notamment de Notre-Dame - Rôle important de saint Martial comme fondateur d'églises, en l'honneur de la Vierge Marie et d'autres saints - Saint Amand vit solitaire à Rocamadour et Vérone accompagne Martial (53ss?)

B. Sous Claude (suite) : An 55 : saint Thomas et Ogier le Danois [p. 455-457a]

* Saint Thomas convertit une partie de l'Inde, mais des païens, qui l'ont outragé, meurent subitement - Sommé de les ressusciter, sous peine d'être lapidé, Thomas est averti par un ange de sa mort prochaine et de son arrivée au paradis. L'ange lui transmet une lettre de Dieu le chargeant d'annoncer la vengeance qu'exercera Ogier le Danois des siècles plus tard

* Saint Thomas annonce la conquête de l'Inde par Ogier le Danois - Martyrisé et tué, il resta enseveli huit siècles avec la lettre, jusqu'à l'arrivée d'Ogier

* Les restes de saint Thomas passent d'Inde en Assyrie, puis reviennent en Inde - Rôle de la main de saint Thomas dans les jugements

 


Myreur, I, p. 457b-465a

Les années 56-65 : événements divers SOUS NÉron (I et II)

Sous Néron I : Ans 56-64 : Rome (Néron - Saint Paul - Saint Clément) - Aix-la-Chapelle - Conflits en Occident (Flamands, Tongriens, Hongrois, Danois, Gaulois) - Divers décès [p. 457b-461a]

* Les débuts de Néron empereur et divers : Néron succède à son beau-père Claude et l'empoisonne - Néron, empereur sanguinaire et débauché, tue son beau-frère Granus, fondateur d'Aix-la-Chapelle, sa soeur Colomnia, son épouse Octavie, couche avec sa mère Agripine, etc... - Saint Paul et saint Luc à Rome, saint Clément à Metz (56-60)

* Guerres en Europe : Conflits entre Flamands et Tongriens - Hongrois contre Danois et rôle conciliateur d'Édéa, fille du roi de Hongrie - Tongres et la Flandre font la paix grâce au duc de Gaule (61)

* Divers : Morts de saint Jacques le Mineur, de saint Marc l'évangéliste, du poète Perse - Gaulois et Romains sous Néron (62-63)

Sous Néron II : Ans 64-65 : Diffusion du Christianisme en Germanie (Euchaire, Valère et Materne) et en Grande-Bretagne (saint Luc) - Conflits - Néron et incendie de Rome [p. 461b-465a]

* En Germanie et en Gaule : Euchaire, Valère et Maxime font des miracles et baptisent les foules à Trèves et alentours, tandis que la Gaule soumet la Bourgogne (64)

* En Grande-Bretagne : Saint Luc, en rendant miraculeusement vie à la reine, convertit tout le royaume - Précisions sur l'origine de la Grande et de la Petite Bretagne (64)

* En Flandre et à Tongres : Julien, comte de Flandre, rompt la paix avec Tongres (ans 64-65) - Combat épique et meurtrier près de Tongres, remporté finalement par Trémus, qui devient le dixième roi de Tongres (65)

* À Rome : Incendie de Rome par Néron (65)

 


Myreur, I, p. 465b-475a

Les années 66-69 : événements divers SOUS NÉron (III et IV)

Sous Néron III : Ans 66-68 : Diffusion du christianisme (Euchaire, Valère et Materne - Trèves) - Conflits (Gaulois, Flamands, Tongriens, Brugeois) [p. 465b-468a]

* À Tongres et à Trèves : Trémus de Tongres fonde des cités - Euchaire, Valère et Materne opèrent des conversions au pays de Trèves (66)

* Tongriens et Flamands : Importantes conquêtes territoriales des Tongriens en Flandre - Combat épique devant Bruges entre d'une part le comte de Flandre Julien, de l'autre Trémus et son fils Cornulo, remarquables chevaliers (66-68)

* Fin du conflit entre Tongres et la Flandre : Lourdes pertes et défaite provisoire des Flamands - Conquête de Bruges par Trémus, qui sera trahi par ses nouveaux sujets brugeois et finalement contraint de rentrer à Tongres, où il meurt - La paix est conclue par l'intermédiaire du comte de Louvain - Cornulo devient onzième roi de Tongres, suzerain et beau-père du comte de Flandre (67-68)

Sous Néron IV : Ans 66-69 : Crimes de Néron - Simon le Magicien - Dépouilles de Pierre et de Paul - Successeurs de Pierre - Suicide de Néron [p. 468b-475a]

* Divers : Mort de Lucain (66) - Néron pousse son maître Sénèque au suicide - Succession au Danemark (67)

* Curiosité perverse de Néron : Néron fait tuer sa mère Agrippine pour savoir d'où il vient - Néron exige de ses médecins de le faire accoucher puis les fait tuer, après avoir mis au monde une grenouille (68) - Il fait tuer aussi sa seconde épouse enceinte (69)

* Les derniers méfaits de Néron : Simon le Magicien promet l'immortalité à Néron et le monte contre saint Paul et saint Pierre - Simon défie les apôtres en s'élevant dans les airs, mais Dieu met fin au sortilège et Simon s'écrase sur le sol - Néron persécute tous les chrétiens et fait périr saint Pierre et saint Paul - Le sort de leurs dépouilles (69)

* Les institutions de saint Pierre et ses successeurs (Lin, Clet, Clément)

* Suicide de Néron (69)

 


Myreur, I, p. 475b-479a

 Les années 69-72 : événements divers après néron et au début du règne de Vespasien

Les opérations de Judée - Flavius Josèphe - Galba, Othon et Vitellius - Vespasien

Les années 69-70 [p. 475b-476a]

* Sous Anastase, successeur éphémère de Néron, Vespasien et Titus sont envoyés en Judée, en rébellion contre Rome - Prise de la ville de Jotapata, dirigée par Josèphe

* Josèphe, réfugié dans une grotte, échappe au suicide par une astuce - Il annonce à Vespasien sa prochaine élection comme empereur de Rome - Vespasien, sceptique, attend la réalisation de la prophétie et garde Josèphe en prison

Les années 70-72 [p. 476b-479a]

* Anastase mort, Galba, Othon, Vitellius, qui sont rapidement présentés, se succèdent en l'espace d'une année (71) - Vespasien est couronné et règne durant près de dix ans

* Titus, malade, est guéri par Josèphe, qui acquiert la liberté et les faveurs de Titus

* Fondations du roi Cornulo de Tongres

* Le Juif Josèphe : sa vie et son oeuvre, selon Eusèbe et Jérôme - Divers

* Titus conquiert et détruit Jérusalem et la Judée - Il venge impitoyablement la mort du Christ (72)

 


Myreur, I, p. 479b-489a

 Les années 74-93 : événements divers sous Vespasien, Titus et domitien

Guerres - Gaulois, Hongrois, Danois, Aquitaine - Euchaire, Valère, Materne - Titus - Jérusalem - Domitien (empoisonnements et guerres) - Tribut dû à Rome

* A. Les années 74-81 (sous Vespasien) [p. 479b-483a]

* Clobérius, duc de Gaule, agrandit son territoire et affranchit les Gaulois du tribut à Rome (74)

* Euchaire, Valère, Materne en Germanie - Valère, évêque de Trèves, après la mort d'Euchaire (74-75)

* Vespasien remet la Sicile sous la domination romaine, mais ne réussit pas à l'emporter sur Clobérius de Gaule, qui finit par soumettre la Bretagne, la Normandie, la Bourgogne, l'Auvergne, le Limousin et la Gasgogne (75-76)

* Divers : Tremblement de terre en Égypte - Tongris, douzième roi de Tongre, succède à Cornulo et achève le château de Cornillon - Clément évêque de Metz - Clobérius de Gaule renonce à attaquer Vespasien et meurt - Hector devient duc de Gaule - Le pape Lin est décapité et son successeur est Clet (77-81)

* B. Les années 81-84 (sous Titus) [p. 483b-485a]

* Mort de Vespasien - Son fils aîné, le bon Titus lui succède et est défait par Hector de Gaule - Jonab prince d'Anvers choisit Louvain comme capitale (81-82)

* Domitien, jaloux de son frère, tente de l'empoisonner, lui, Titus, sa femme et ses fils - Seul Titus échappe à la mort (82)

* Titus ramène de Jérusalem à Rome les objets précieux confiés à la garde de Josèphe - Il construit un amphithéâtre (83)

* Le fourbe Domitien réussit finalement à empoisonner Titus sans se trahir (84)

* C. Les années 84-93 (sous Domitien) [p. 485b-489a]

* Domitien, un second Néron, hostile aux chrétiens, dévoile ses crimes à son épouse, la fille du duc d'Aquitaine - Pour avoir révélé ce secret, celle-ci est mise à mort - Domitien épouse une princesse grecque, la mère de Nerva, qui sera son successeur - Successions en Hongrie et en Flandre (84-85)

* Conflits entre Domitien et une coalition (Gaulois, Hongrois et Danois) autour du duc Abron d'Aquitaine - Succès et revers se succèdent entre Romains et alliés d'Abron, qui meurt dans les combats - Après un siège de quinze semaines, Hector de Gaule renonce à s'emparer de Rome et rentre en Gaule - Domitien devient de plus en plus cruel (85-87)

* Politique intérieure de Domitien : Domitien bannit de Rome les philosophes et tue d'importants personnages - Il construit des bâtiments et des temples où ses propres statues doivent être adorées comme des dieux (88-90)

* Reprise des conflits entre Domitien et la coalition alliée : Domitien soumet l'Aquitaine et remporte une victoire sur les Hongrois, puis sur les Danois - Les Danois se réfugient dans une cité où ils sont assiégés par Domitien durant six mois - Hector de Gaule rejoint le Danemark, capture Domitien et, en guise de rançon, obtient pour les trois alliés l'exemption du tribut réclamé par les Romains - Retour peu apprécié de Domitien à Rome - Son interdiction concernant les vignes (90-92)

 


Myreur, I, p. 489b-503a

 Les années 93-102 : événements divers sous Domitien, NERVA ET TRAJAN

Notamment saint Jean l'Évangéliste, Domitien et les premiers papes

A. Les années 93-95 : Le pape Clet - Domitien et Jean l'évangéliste - Apocalypse [p. 489b-498a]

* Le pape Clet, défenseur des chrétiens pauvres (vers 93 ?)

* Saint Jean l'évangéliste présente à Domitien les bases de la religion du Christ et la nécessité de se convertir pour éviter la damnation éternelle (93)

* Saint Jean commente pour Domitien les différents passages du Pater Noster

* Saint Jean expose à Domitien les joies et les peines du paradis et de l'enfer

* Saint Jean veut convertir à la foi nouvelle Domitien, qui demande trois mois de réflexion

* Le diable monte Domitien contre saint Jean qui est mis à bouillir dans l'huile avant d'être envoyé en exil à Patmos (95)

* À Patmos, saint Jean, qui visite en esprit le paradis, écrit l'Apocalypse - Description des peines de l'enfer

B. Les années 96-102 : Judée - Tongres - Trèves (saint Materne) - Domitien - Nerva - Église primitive - Jean l'Évangéliste [p. 498b-503a]

* Divers : massacre des Juifs par Domitien - Europe païenne (96) - Trécaranus, treizième roi de Tongres (97)

* Saint Materne ressuscité devient évêque de Trèves et opère de nombreuses conversions (97)

* Assassinat de Domitien - Couronnement de Nerva - Saint Jean est rappelé d'exil et gagne Éphèse où il fait des miracles (97)

* Tremblement de terre en Syrie - Le pape Clément succède à Clet (98) - Trajan succède à son frère Nerva (99)

* Mesures prises par le pape Clément - Son exil

* Conquêtes de Trajan en Orient (100) - Saint Materne à Trèves - Saint Jean, évêque d'Éphèse (101)

* Le pape Anaclet : questions chronologiques (101 ?) - Ses mesures

* Disparition miraculeuse de saint Jean dans une fosse de l'église d'Éphèse (102)

 


Myreur, I, p. 503b-514a

SOus Trajan : événements divers des années 103-115

A. Les années 103-107 : Guerres de Trajan - Conflits locaux (Flandre, Anvers, Louvain, Lille, Bruges, Gand) - Église sous Évariste [p. 503b-508a]

* Trajan vainqueur puis défait en Espagne (103)

* Le comte de Flandre assiège le prince d'Anvers Jecoras, réfugié à Louvain - Une ruse permet aux Louvanistes de l'emporter sur les Flamands, qui s'enfuient à Lille - Jecoras fait longuement le siège de Bruges (103-104)

* Trajan remporte la victoire sur Jonas, roi de Carthage, et assiège la ville (104)

* Mort du pape Anaclet - Élection du pape Évariste - Ses prescriptions sur le mariage (104)

* Le prince de Louvain l'emporte sur le comte de Flandre, malade et réfugié à Lille - Il devient comte de Bruges (104)

* Trajan soumet Carthage, puis s'embarque pour le Danemark où il réussit à s'imposer

* Les Gantois vont à Lille attaquer avec succès le comte de Bruges, qui se replie sur Bruges (105)

* Victoire du comte de Flandre sur les Brugeois et mort de Jecoras, prince de Louvain - Retour des rescapés à Louvain, où Arnoul se fait appeler comte de Louvain(106)

* La paix est conclue entre Trajan et les Danois sur base d'un ancien accord avec Domitien (107)

B. Les années 108-110 : Alliances locales (Tongres, Louvain, Flandre) - Cités diverses (Cologne, Mayence, Metz, Toul) - Christianisation (saint Materne et Tongres) - Trajan et Pline - Pline sur l'histoire naturelle et sur Tongres (notamment la fontaine) [p. 508b-512a]

* Alliances entre le roi de Tongres, le comte de Louvain et le comte de Flandre (108)

* Succession au Danemark - Tremblement de terre en Grèce et en Asie - Martyre de saint Ignace d'Antioche (108-109)

* Saint Materne va à Cologne - Précisions pseudo-étymologiques sur l'origine des cités de Cologne (ex-Agrippine), de Mayence, de Metz (Mettius Fufétius) et de Toul (Tullus Hostilius)

* Saint Materne, évêque de Trèves, convertit Cologne et toute la région jusqu'à Tongres - Materne rend au roi de Tongres l'oeil qu'il a perdu en cherchant à lui couper la langue - Le roi se fait baptiser avec l'ensemble de la population et lègue la ville de Tongres à Materne, qui en devient l'évêque (110)

* Trajan charge Pline de martyriser les chrétiens puis, mieux renseigné par Pline, interdit de les poursuivre (110)

* Pline écrit sur l'histoire naturelle et sur l'histoire de Tongres, notamment sur sa fontaine miraculeuse

C. Les années 111-114 : Guerres de Trajan (Espagne, Danois, Carthaginois, Égypte) - Les papes (Évariste, Alexandre) - Partage du royaume de Tongres selon le testament du roi Pierre [p. 512b-514a]

* Trajan conquiert diverses cités en Espagne (111) - Le roi d'Espagne obtient le renfort de Sédroc d'Égypte contre les Romains (112)

* Mort du pape Évariste - Ses ordonnances - Son successeur Alexandre (111)

* Trajan, avec l'aide des Danois, des Romains et des Carthaginois, finit par l'emporter sur les rois d'Espagne et d'Égypte, qui meurent au combat - Trajan impose son tribut aux vaincus et désigne ses alliés de Carthage comme rois d'Espagne et d'Égypte - Après quoi, tous rentrent dans leur pays (112-114)

* Divers : Partage du royaume de Tongres, selon le testament de Pierre, son dernier roi - Ordonnance du pape Alexandre sur l'eau bénite - Succession à Louvain - Tremblement de terre à Antioche (114 -115)

 


Myreur, I, p. 514b-523a

Sous Trajan : L'histoire de saint Eustache Placidus (vers 115-118)

* Le païen Eustache Placidus/Plaisant, maître de cavalerie de Trajan, au cours d'une chasse, aperçoit entre les cornes d'un cerf le Christ en croix - Celui-ci le convainc de se faire baptiser par un évêque à Rome

* Le Christ informe Plaisant/Eustache, baptisé à Rome avec sa femme et leurs deux fils, qu'il aura, tel Job, beaucoup d'épreuves à surmonter

* Suite à la mort de toute sa maisonnée, Eustache décide de gagner l'Égypte avec sa famille - Arrivé dans ce pays et incapable de payer le passage, il doit abandonner sa femme au batelier - Sans qu'il puisse rien faire, il perd ses deux enfants enlevés par des bêtes sauvages. Ceux-ci sont toutefois sauvés et recueillis par des paysans - Seul et désespéré, Eustache sert comme berger pendant 15 ans pour garder les troupeaux d'un paysan. Il ne sait pas que ses deux enfants ont été recueillis et vivent tout près de là - Quant à son épouse, à la mort du batelier qui ne l'avait jamais connue charnellement, elle travaille comme servante dans une auberge.

* Deux chevaliers, envoyés par Trajan à la recherche d'Eustache/Plaisant, le retrouvent et le ramènent à Rome - Trajan lui rend sa position de maître de cavalerie (115)

* Trajan envoie en Judée Eustache Plaisant (et Lysias) combattre les Juifs qui faisaient grand tort aux Romains - Eustache rassemble des volontaires, dont ses deux fils, sans connaitre leur lien de parenté avec lui (116 ou 117)

* Mission terminée et en route pour Rome, Eustache et ses fils se rencontrent par hasard dans l'auberge, où vivait la femme d'Eustache et la mère de ses enfants - Elle surprend une conversation entre les deux jeunes gens qui se sont reconnus - Elle demande au maître de chevalerie de la ramener à Rome - Les époux se reconnaissent enfin - Après les retrouvailles, Eustache récompense ceux qui ont aidé ses proches et repart à Rome (118)

 


Myreur, I, p. 523b-535a

SOUS  HADRIEN : Varia concernant notamment La papauté et saint materne (vers 118-128 ?)

A. Activité de saint Materne - L'empereur Hadrien succède à Trajan - Les papes Alexandre et Sixte (118-126 ?) [p. 523b-529a]

* Mort de Trajan - Avènement d'Hadrien - Eustache rentre à Rome (118)

* Saint Materne fonde des églises dans ses évêchés de Tongres, Cologne et Trèves (119)

* Divers : Pluie diluvienne - Le pape Alexandre est martyrisé avec d'autres par Hadrien - Le pape Sixte (120)

* Dans le royaume de Tongres, saint Materne convertit Huy et fonde l'église Notre-Dame - Des ponts en pierre devant Amay et Cheratte (121-122)

* Saint Materne délivre les habitants de Dinant du monstre Nam et de leurs idoles - Il convertit tous les habitants avec le comte et la comtesse - Origine du nom Dinant, anciennement Arche (122 -123)

* Une ordonnance du pape Sixte sur les linges d'autel

* Saint Materne convertit les habitants de Sedroch et les délivre de leurs idoles et de Nam - Fondation d'une église - Origine du nom Namur (123)

* Ordonnances du pape Sixte (123)

* Suite des conversions et des fondations de saint Materne : Namêche et Namur (123)

* Saint Materne convertit Ciney, après avoir ressuscité les enfants du prince Clément

* Saint Materne poursuit ses fondations d'églises à travers le royaume de Tongres (123-126)

B. Intermède danois pour Materne - Retour à Tongres (124-126) [p. 529b-532a]

* Saint Materne, parti prêcher en Frise, y est capturé par le roi de Danemark - Les Tongriens envoient au Danemark une armée menée par Trémus, duc d'Ardennes, et Henri, duc de Lorraine, pour libérer leur évêque (124-125)

* Des batailles épiques opposent aux Tongriens Ogens, roi de Danemark, et son fils Mélion - Les Tongriens, finalement vainqueurs, épargnent la vie des Danois prisonniers en échange d'une très importante rançon en argent, que Materne utilisera pour ses fondations et dotations

* De retour à Tongres, saint Materne poursuit ses constructions d'églises et ses conversions (dans la région du Rhin, de la future Liège, à Maestricht) (vers 125-126)

C. Romains et Gaulois - Romains, Athéniens et Chrétiens (125-126) [p. 532b-534a]

* Hadrien attaque les Gaulois qui avaient négligé de payer leur tribut - Des batailles épiques et meurtrières pour les deux camps sont remportées par les Gaulois - Franco devint duc de Gaule (125)

* Conflits entre Romains et Athéniens - Les Romains, d'abord vaincus et assiégés par les Athéniens, finissent par l'emporter, grâce aux Chrétiens qui gagnent ainsi la protection d'Hadrien (126)

D. Mort de saint Materne - Sort de sa dépouille (127-130) [p. 534b-535a]

* Bataille entre Danois et Frisons (127)

* À Cologne, Saint Materne, averti de sa mort, s'y prépare et demande à être enseveli à Trèves - Son âme est emportée par les anges au paradis (127-130)

* Trèves, Cologne et Tongres se disputent le corps de saint Materne, miraculeusement emporté à Trèves, où il est enseveli - Il sera transféré en 830 dans l'église Saint-Lambert à Liège

* Précisions sur l'histoire de Materne, fils du comte de Pavie, grand clerc, baptisé par saint Pierre

 


Myreur, I, p. 535b-542a

SOUS Hadrien : à Tongres, l'évêque Navitus - à Rome, Secundus le silencieux (127-132 [?])

A. Navitus et Hadrien (127-131) [p. 535b-537a]

* Navitus devient le second évêque de Tongres, pour soixante-six ans (127)

* Hadrien, à nouveau vaincu, fait la paix avec le duc de Gaule (128)

* Navitus fonde une église à Tongres - Martyres à Rome du pape Sixte et en Gaule de l'évêque Pérégrin - Consécration du pape Télesphore (129)

* Navitus, miraculeusement aidé par un lion, fait des conversions en Westphalie et construit une église (130) - Télesphore ordonne de dire trois messes à Noël (131)

B. Hadrien et le philosophe Secundus le Silencieux (vers 132) [p. 537b-542a]

* Le philosophe Secundus veut vérifier le bien-fondé de la mauvaise réputation faite aux femmes, en mettant à l'épreuve sa propre mère, veuve, qui dirige une auberge à Rome

* Secundus obtient, en soudoyant une servante, le consentement de sa mère pour passer la nuit avec elle, moyennant payement - Il constate la justesse de ses lectures - Fort déçu, il révèle son identité à sa mère, qui tombe malade de honte et meurt

* Secundus, pour se punir de la mort de sa mère, vit en solitaire, voué au silence perpétuel - Seize ans plus tard (132 ?), Hadrien, informé de cette histoire, veut mettre fin à ce silence et cherche par divers moyens à faire parler le philosophe, mais en vain

* Même sous la menace d'une exécution, Secundus reste silencieux - Cette constance fait l'admiration de l'empereur Hadrien, qui lui demande alors de communiquer avec lui par écrit, sur des tablettes

* L'enseignement écrit de Secundus à Hadrien aborde diverses questions : l'organisation du monde ; Dieu ; le jour ; le soleil ; la lune ; la terre ; le ciel ; la beauté ; l'homme

 


Myreur, I, p. 542b-550a

Sous hadrien (suite) et sous Antonin : Guerres et varia (128-145)
 

A. Hadrien et les Juifs : Révolte de Bar Kokhba - Varia (133-138) [p. 542b-544a]

* Ordonnance du pape Télesphore - Palmides devient comte de Flandre (133)

* Révolte (de Bar Kokhba) des Juifs, finalement réprimée par Hadrien qui détruit Jérusalem (134-137)

* Apparition à Jérusalem de signes effrayants pour les Juifs, repliés à Jérusalem - La ville est une troisième fois détruite par Hadrien, qui la reconstruit et l'appelle Hélie (Aelia Capitolina) (138)

* Divers : Successions en Hongrie et à Louvain (138)

B. Antonin le pieux et le duc Franco de Gaule - Les papes Hygin et Pie - Varia (139-145)  [p. 544b-550a]

* Antonin le Pieux succède à Hadrien (139) - Le pape Hygin succède à Télesphore qui prend diverses mesures - Orage dévastateur (140- 141)

* Le duc Franco de Gaule refuse de payer le tribut à Antonin - Le duc défie l'empereur et prépare ses armées contre une attaque romaine (141)

* Celle-ci a lieu, mais Antonin est battu près de Clermont par les Gaulois de Franco. Antonin, forcé de se retirer à Rome, demander l'aide de tous ses peuples sujets, tandis que Franco -ci commence alors à dévaster l'empire, et progresse dans la conquête du nord de l'Italie - Des batailles épiques opposent les Romains et les Gaulois, qui finissent toujours par l'emporter (142-143)

* Lors du siège de Rome, Franco défait Égyptiens et Carthaginois, venus aider les Romains, mais, blessé, il doit lever le siège et retourner en Gaule - Poussé par son allié le roi de Hongrie, Antonin repart attaquer la Gaule, mais il est chassé de Lyon vers Orléans par Franco, remis de ses blessures (144)

* Le pape Hygin, martyrisé, a pour successeur Pie - Leurs écrits (144)

* À Orléans, une bataille indécise oppose Romains et Gaulois - Contraints finalement de fuir, les Gaulois se replient sur Lutèce, où ils appellent en renfort un nombre impressionnant de leurs vassaux - Les coalisés sont victorieux - Mais Franco renonce à poursuivre l'empereur Antonin, vaincu, qui retourne à Rome, se promettant de ne plus revenir en Gaule (145)

 


Myreur, I, p. 550b-560a

Sous Antonin le pieux (suite) :  Navitus à tongres  - persécutions et hérésies - les papes pie et anaclet - GUERRES CONTRE LES GAULOIS - progression des chrétiens - DIVERS (146-160] 

A. Divers : Navitus à Tongres - Persécutions et hérésies - Colonne Antonine (146-150) [p. 550b-552a]

* À Tongres, l'évêque Navitus fait construire deux églises, dont une dédiée à saint Materne - La colonne Antonine à Rome (146-148)

* Persécutions contre l'Église et hérésies (148-149) - Des hérétiques meurent foudroyés - Navitus construit d'autres églises (149-150)

B. Antonin l'emporte sur Franco et change d'attitude envers les chrétiens - Successions en Gaule et en Bourgogne - Personnalités romaines (150-154) [p. 552b-555a]

* Franco, duc de Gaule, s'installe près de Rome, avec des intentions hostiles - Antonin l'affronte, sans suivre l'avis d'Henri, un de ses sénateurs, qui lui suggère d'engager dans ses rangs les chrétiens - La bataille qui s'ensuit est désastreuse pour les Romains, forcés de rentrer dans la ville (150-151)

* Le sénateur Henri revient à la charge et Antonin engage des chrétiens dans ses rangs - Grâce à ceux-ci, il remporte le lendemain une bataille contre les Gaulois - Antonin accorde la liberté aux chrétiens et interdit de leur nuire dans tout l'empire - Suite aux victoires des chrétiens, quatre mille personnes, dont le sénateur Henri et sa famille, se font baptiser (151)

* Le duc Franco demande l'aide de tous les seigneurs d'Europe contre les Romains - Seuls ceux de Bretagne, de Normandie, et d'Auvergne acceptent - Très isolé, Franco rentre à Lutèce, tombe malade et meurt - Son fils aîné Anténor devient duc de Gaule (151-152)

* Divers : Navitus à Tongres - Galien à Rome - L'historien Trogue-Pompée et Justin - Livre d'Antonin sur les chrétiens - Mariage de la fille du duc de Bourgogne et d'Hector, frère cadet d'Anténor et futur duc de Bourgogne (153-154)

C. Reprise et fin des hostilités entre Antonin et Anténor de Gaule - Divers (154-160) [p. 555b-560a]

* Antonin, apprenant la mort de Franco et son entente avec les trois seigneurs infidèles à Rome, s'empare de la Bretagne et de la Normandie - Anténor, duc de Gaule, reconquiert bien la Normandie, mais ne peut porter secours au duc de Bretagne, capturé par Antonin et traîné en Auvergne pour y être jugé et mis à mort avec le comte d'Auvergne, son complice dans la trahison (154-155)

* Divers à Rome : Les papes Pie et Anaclet - Polycarpe d'Éphèse - Potentiane et Praxède (vers 155)

* Antonin envahit et saccage l'Auvergne, tout en malmenant son captif le duc de Bretagne - Le comte d'Auvergne appelle à l'aide le comte de Flandre et le duc de Bourgogne, proches du duc de Gaule, Anténor - Ce dernier, après avoir conquis la Bretagne, part aussi vers l'Auvergne, où affluent les secours (156)

* L'empereur Antonin vainc les Bourguignons et fait le siège de Clermont - Le duc de Gaule Anténor prend la tête des alliés - Une rude bataille, lourde en pertes humaines, les oppose aux Romains, qui s'enfuient dans les bois environnants (157)

* Anténor poursuit l'empereur Antonin et le défie en combat singulier - Celui-ci n'a pas lieu suite à l'arrivée inopinée de fuyards romains - Les Romains regagnent Rome - Anténor rentre sain sauf à Clermont à la satisfaction générale et on fête dans la joie le départ des Romains (157)

* Anténor devient comte de Flandre, suite à la mort de son beau-père, et recoit l'allégeance de tous les barons - À Rome, Antonin est vexé de voir ses anciens sujets relever d'Anténor - Il envoie des troupes mater les Égyptiens en rébellion (158)

* Anténor, duc de Gaule et comte de Flandre, échoue à soulever contre Rome ses sujets flamands, qui veulent vivre en paix (159 -160)

 


Myreur, I, p. 560b-566a

Divers Sous ANTONIN, MARC AURÈLE ET LUCIUS VERUS :   Les empereurs  face à la montée de la foi chrétienne - ANACLET, SOTHER ET Polycarpe - combats entre romains et Gaulois,  Bourguignons et Chrétiens - Cruautés réciproques, etc. (160-171) [p. 560b-566a]

* Polycarpe combat les hérésies à Rome - Navitus prêche et construit - Mort d'Antonin le Pieux, gendre d'Hadrien - Guérison 'miraculeuse' de Faustine, fille d'Antonin - Le savant astronome Claude Ptolémée et ses oeuvres (160 -161)
* Les jumeaux Marcus Antonius Verus [Marc Aurèle] et Aurelius Lucius Commodus [Lucius Verus] succèdent à leur père Antonin - Succession à Louvain - Aurelius [Lucius Verus] hostile aux chrétiens (161-162) - Saint Polycarpe part en Bourgogne, fuyant l'hostilité des empereurs - Frappé par la foudre et menacé de mort par une voix céleste à cause de ses persécutions, Aurelius Commodus [Lucius Verus] rentre à Rome - Il détrompe vivement son frère Marcus [Marc Aurèle] qui le croit proche des chrétiens (163)
* Saint Polycarpe fait des conversions massives en Bourgogne, en dépit des empereurs de Rome qui exigent qu'on le leur livre - Hector de Bourgogne se fait même baptiser sous le nom de Jean, impose le baptême à tous ses sujets et annonce qu'il marchera sur Rome au nom du Christ - Marc Aurèle menace d'attaquer aussitôt les Bourguignons (164-165)
* Mort du pape Anaclet - Ses ordonnances - Le Grec Irénée à Lyon - Sother devient pape - Succession en Hongrie - Ordonnances du pape Sother (165-166)
* L'empereur Marcus Verus [Marc Aurèle] attaque la Bourgogne - Le duc Jean, conforté par Polycarpe, contre-attaque avec des bannières à l'effigie du Christ et remporte une grande bataille contre les Romains - Satisfait de la situation en Bourgogne, saint Polycarpe part convertir la Lombardie, où il est capturé par le roi de Pavie - Envoyé à Rome il y est martyrisé puis décapité sur ordre des empereurs - Jean de Bourgogne le venge en s'emparant de Pavie, après un siège de huit mois, et en faisant exécuter le roi et sa famille - Jean construit à Dijon des églises dédiées à saint Polycarpe et à Notre-Dame (167-169)
* Le convoi des empereurs romains est frappé par la foudre - Lucius Verus est blessé : il en mourra douze ans après - Naissance de Clodas, fils du duc de Gaule (170-171)
 

 


Myreur, I, p. 566b-579a

 

 Sous MARC AURÈLE ET VERUS, COMMODE, SEPTIME SÉVÈRE : GUERRE ENTRE BRETAGNE ET ÉCOSSSE - Diffusion du christianisme - LES PAPES SOTHER ET ÉLEUTHÈRE - GESTE DE VALENTIN ET DE THOMAS - DIVERS (172-193) [p. 566b-579a]

 

A. Guerre entre Bretagne et Écosse - Geste de Valentin et de Thomas - Diffusion du christianisme - Guerres de Marc Aurèle - Papes Sother et Éleuthère - Divers (172-179) [p. 566b-571a]

*Une guerre éclate entre le roi Simon de Bretagne et le roi païen Yrchois d'Écosse, prétendant évincé d'Hédéa, fllle chrétienne de Simon - Simon est tué -  Les Bretons défaits se replient avec Hédéa dans Londres assiégée par les Écossais (172)

* Le chevalier Valentin, prince de Danemark, arrivé par mer à Londres et informé de la situation, propose son aide à Hédéa contre le roi d'Écosse - Chrétien, il épouse Hédéa, vainc les Écossais, dont il tue le roi, et devient roi de Grande-Bretagne (172 -173)

* Progression du christianisme et divers : Épidémie mortelle à Rome - Constructions d'églises à Cologne, à Langres

* Naissance d'un fils André en Angleterre chez le roi Valentin et Hédéa

* Pluies désastreuses, engendrant vie chère et mortalité dans l'empire romain - Fortes gelées en Germanie

* Le roi Valentin consacre une église à saint Paul à Londres (173-176)

* Navitus construit des églises à Mayence et à Metz - Le pape Sother meurt martyrisé, au temps des hérétiques Prisca et Maximille - Sous le pape Éleuthère, le roi Lucius d'Écosse et ses sujets reçoivent le baptême (177)

* Affaires romaines : L'empereur Marcus (Marc Aurèle) vainc les Allemands qui refusaient de s'acquitter de leur tribut - Avènement du comte de Louvain, Leganos, gendre d'Anténor, duc de Gaule - L'empereur Marc Aurèle mate les Aquitains rebelles - Rentré à Rome, il exempte officiellement du tribut tous ses chevaliers (177-179)

B. Commode et ses successeurs - Retour aux affaires de Bretagne, d'Écosse, de Gaule, de Danemark et de Hongrie - Thomas - Clodas - Franco - Anténor - Alexandre - Navitus (180-193)  [p. 571b-579a]

* Le château englouti de Valentin

* Mort de Marc Aurèle et avènement de Commode à Rome

* Mort de Valentin en Grande-Bretagne, à qui succède son très jeune fils Thomas, chevalier exceptionnel (181) - Thomas, parce que chrétien, est refusé comme gendre par le roi de Cornouailles - Malgré son jeune âge, il lui déclare la guerre et triomphe de ses adversaires, forçant le roi à se replier dans la cité de Gadasis - Aliénor, la fille du roi s'éprend en secret de Thomas, dont elle a entendu l'éloge par les vaincus (180-182)

* Hector devient duc de Gaule et son frère Anténor comte de Flandre - Irénée devient archevêque de Lyon (183)

* Thomas conquiert Gadasis en Cornouailles, tue le roi païen du pays, épouse sa fille Aliénor, impose le baptême à toute la population, sous peine de mort en cas de refus, et devient roi de Cornouailles - Il construit des églises (184-186) - Thomas l'emporte aussi sur le roi d'Hibernie (Irlande) qui l'a défié et annexe l'Hibernie

* Succession à Louvain - Rome frappée par la foudre (187)

* En Gaule : Rivalité entre Franco, duc de Gaule après la mort de son père Hector, et son oncle Anténor, comte de Flandre - Franco s'allie au comte de Louvain Hector, qui devient son beau-père - Succession au Danemark - Malgré une tentative de conciliation, guerre devant Lutèce entre Franco qui l'emporte et capture Anténor - Finalement, la paix est conclue entre Gaulois et Flamands (189)

* Naissance d'Origène, un très grand clerc, victime d'envieux - Mort d'Aurelius Commode [Lucius Verus] (189?)

* Le chevalier Thomas de Bretagne, désireux de christianiser le Danemark, s'allie à des chevaliers chrétiens, dont Clodas le chevalier errant, de la famille du duc de Gaule, qui se fait baptiser (189-190) - Thomas et ses alliés débarquent en Hongrie et saccagent le pays - Après une bataille sanglante finalement remportée par les Bretons, le roi hongrois Alexandre demande l'aide de Commode à Rome, tandis que la cité hongroise de Targont résiste à un siège de quinze mois (193) - L'empereur Commode embarque vers la Hongrie - Romains et Hongrois sont finalement vaincus et, dans un combat épique entre Clodas et Commode, l'empereur est tué par Thomas de Bretagne (193)

* Les empereurs Helvius Pertinax et Sévère succèdent à Commode

* Thomas jure de s'emparer de Targont où s'est réfugié le roi Alexandre

* Marcel succède à Navitus comme évêque de Tongres (193)

 


Myreur, I, p. 579b-586

 

 SOUS SEPTIME SÉVÈRE :  Suite de la geste de Thomas de Bretagne et de Clodas - Empereurs - Papes - DIVERS [Myreur, p. 579b-586)

Ans 194 -204

* À Rome : Septime Sévère, originaire d'Afrique, succède seul à Helvius Pertinax

Le pape Victor, un Africain, succède à Éleuthère, mort martyrisé (ans 194-194)

* Après la reddition de la ville de Targont, Alexandre de Hongrie devient tributaire de Thomas de Bretagne, mais reste païen - Thomas et Clodas rentrent chez eux mais, détournés de leur route par une tempête, ils sont jetés en territoire romain où Septime Sévère leur inflige une lourde défaite - Ils réussissent toutefois à atteindre la Grande-Bretagne, qui leur fait fête (ans 194-195)

* Les ossements de l'empereur Commode sont transférés de Hongrie à Rome - En Hongrie, Brohadas succède à Alexandre.

* En Gaule, Troïlus succède à Franco - Clément, maître d'Origène, fait autorité (ans 195-196) - Troïlus construit le château fort de Bienfondé sur le Rhône - Grande sécheresse et vie chère (an 197)

* Septime Sévère, expulsé de Rome par ses sujets rebelles, obtient l'aide du roi d'Athènes mais, vaincu par les Romains, il devient roi des Athéniens et commence à dévaster le territoire des Romains qui le laissent faire (an 198)

* Le pape Victor réunit le concile d'Alexandrie qui fixe les dates du carême et de Pâques (an 198)

* Retour à Rome de Septime Sévère, qui reconquiert d'abord la Lombardie, puis l'ensemble de son royaume et assiège Rome (an 200) - Après trois ans de rebellion, les Romains obtiennent, en menaçant de faire appel au duc de Gaule Troïlus, le maintien de leurs franchises et reconnaissent enfin Septime Sévère comme empereur

* Priant succède au comte Anténor en Flandre

* Sévère part pour l'Afrique en rébellion

* Métropolien, nouvel évêque de Tongres (ans 199-201)

* Septime Sévère fait la loi à Carthage et en Afrique (an 202) - Septime Sévère envahit l'Écosse chrétienne pour la ramener dans l'orbite de Rome et l'emporte dans une bataille contre Adolphe, prévôt d'Écosse - Ayant replié ses troupes à Sardas, dans une forteresse imprenable et approvisionnée pour dix années, Adolphe s'allie au roi Thomas de Bretagne - Thomas et Clodas organisent deux fronts : Clodas ira ravager l'Italie et Thomas marchera contre Sévère en Écosse (an 203)

* Tandis que Clodas assiège Rome après avoir conquis et dévasté de nombreuses villes en Italie, Thomas se rend à Sardas où se déroulent une bataille âpre et indécise entre Romains et Bretons, puis un combat singulier entre l'empereur Sévère et le roi Thomas - Finalement, les Romains, vaincus par Thomas et les Écossais, rembarquent pour Naples (an 204)

* Rentrés en Italie, l'empereur et les Romains ne peuvent éviter Clodas - Une grande bataille se déroule, les Romains sont défaits, surtout grâce aux prouesses de Clodas - Dissuadé par ses barons de poursuivre les Romains en fuite, Clodas retourne en Écosse, où il retrouve Thomas dans une ambiance de fête (an 204?)

* L'empereur Sévère, rentré à Rome irrité de sa défaite, décrète une persécution et martyrise un nombre incalculable de Chrétiens, dont le pape Victor, qui avait publié une ordonnnance sur le baptême (204 ?)

 


[Bibliotheca Classica Selecta] [Folia Electronica Classica] [Accueil]

Accès vers Ly Myreur : [Par pages] [par fichiers] [par Table des Matières]