Bibliotheca Classica Selecta - Autres traductions françaises dans la BCS

Suétone (généralités)

Vie de César (généralités) - (latin 85 K) - (traduction 200 K)


  Suétone, Jules César, 85

 LXXXV. Fureur du peuple contre ses meurtriers

(1) Le peuple, aussitôt après les funérailles, courut avec des torches aux maisons de Brutus et de Cassius, et n'en fut repoussé qu'avec peine. Sur sa route, cette foule tumultueuse rencontra Helvius Cinna, et, par suite d'une erreur de nom, le prenant pour Cornelius, à qui elle en voulait pour avoir prononcé, la veille, un discours véhément contre César, elle le tua, et promena sa tête au bout d'une pique.

(2) Plus tard on éleva dans le forum une colonne de marbre de Numidie, d'un seul bloc et de près de vingt pieds, avec cette inscription: "Au père de la patrie"; et ce fut pendant longtemps un usage d'y offrir des sacrifices, d'y former des voeux, et d'y régler certains différends, en jurant par le nom de César.

(1) Plebs statim a funere ad domum Bruti et Cassii cum facibus tetendit atque aegre repulsa obuium sibi Heluium Cinnam per errorem nominis, quasi Cornelius is esset, quem grauiter pridie contionatum de Caesare requirebat, occidit caputque eius praefixum hastae circumtulit.

(2) Postea solidam columnam prope uiginti pedum lapidis Numidici in foro statuit scripsitque "Parenti Patriae." Apud eam longo tempore sacrificare, uota suscipere, controuersias quasdam interposito per Caesarem iure iurando distrahere perseuerauit.


Commentaire

L. Cornelius Cinna : préteur en 44 ; frère de Cornelia, la première épouse de César (cf. ci-dessus, ch. 1,1 et 6, 1-3.

Colonne de vingt pieds : c.à.d. à peu près 6 mètres de hauteur.

Pendant longtemps : il y a désaccord, ici, entre Suétone et Cicéron, lequel prétend que ladite colonne a été rapidement renversée (Philippiques, I, 5). Cf. J. Bayet, Croyances et rites dans la Rome antique, Paris, 1971, p.310-311.


[17 mai 2006]

Bibliotheca Classica Selecta - UCL (FLTR)