Bibliotheca Classica Selecta - Autres traductions françaises dans la BCS

Suétone (généralités)

Vie de César (généralités) - (latin 85 K) - (traduction 200 K)


  Suétone, Jules César, 83

 LXXXIII. Son testament.

(1) Son testament fut ouvert, sur la demande de Lucius Pison son beau-père, et on en fit la lecture dans la maison d'Antoine. César l'avait fait aux dernières ides de septembre, dans sa propriété de Lavicum; il l'avait ensuite confié à la grande Vestale.

(2) Quintus Tubéron rapporte que, dans tous ceux qu'il écrivit depuis son premier consulat jusqu'au commencement de la guerre civile, il laissait à Cn. Pompée son héritage, et qu'il avait lu cette clause devant une assemblée de soldats.

(3) Mais dans le dernier il nommait trois héritiers; c'étaient les petits-fils de ses soeurs, savoir: Gaius Octavius pour les trois quarts, et Lucius Pinarius avec Quintus Pedius pour l'autre quart. Par une dernière clause, il adoptait Gaius Octavius et lui donnait son nom. Il désignait parmi les tuteurs de son fils, pour le cas où il lui en naîtrait un, plusieurs de ceux qui le frappèrent. Decimus Brutus était aussi inscrit dans la seconde classe de ses héritiers. Enfin, il léguait au peuple romain ses jardins près du Tibre, et trois cents sesterces par tête.

(1) Postulante ergo Lucio Pisone socero testamentum eius aperitur recitaturque in Antoni domo, quod Idibus Septembribus proximis in Lauicano suo fecerat demandaueratque uirgini Vestali maximae.

(2) Quintus Tubero tradit heredem ab eo scribi solitum ex consulatu ipsius primo usque ad initium ciuilis belli Cn. Pompeium, idque militibus pro contione recitatum.

(3) Sed nouissimo testamento tres instituit heredes sororum nepotes, Gaium Octauium ex dodrante, et Lucium Pinarium et Quintum Pedium ex quadrante reliquo; in ima cera Gaium Octauium etiam in familiam nomenque adoptauit; plerosque percussorum in tutoribus fili, si qui sibi nasceretur, nominauit, Decimum Brutum etiam in secundis heredibus.

(4) Populo hortos circa Tiberim publice et uiritim trecenos sestertios legauit.


Commentaire

Dernières ides de septembre : le 13 septembre 45.

Lavicum : ou Labicum, dans le Latium, entre Tusculum et Préneste. Correspond à l'actuel Montecompatri (cf. Z. Mari, art. Labicana Via, dans A. La Regina, éd., Lexicon topographicum urbis Romae. Suburbium, III. G-L, Rome, 2005, p.116).

Grande Vestale : supérieure du « couvent » des jeunes filles responsables du culte de Vesta. Auguste confiera aussi son testament aux Vestales (Suétone, Auguste, 101, 1).

Q. Aelius Tubero : juriste et historien, partisan de Pompée, réconcilié ensuite avec César. Pour les (rares) fragments conservés de ses Historiae, cf. H. Beck - U. Walter, Die frühen römischen Historiker, II. Von Coelius Antipater bis Pomponius Atticus, Darmstadt, 2004, p.346-357.

Premier consulat : en 59 a.C.n.

Commencement : en 49 a.C.n.

Cn. Pompée : le rival de César avait d'abord été son gendre ; il avait épousé Julie en 59.

Le dernier : le testament de septembre 45.

C. Octavius : le futur Auguste, petit-fils de la plus jeune des soeurs de César. Sur le début des relations entre l'oncle et le petit-neveu, cf. Suétone, Auguste, 8.

L. Pinarius Scarpus : petit-fils de l'aînée des sœurs de César, Julia, et de son premier (?) mari.

Q. Pedius : petit-fils de la même Julia (l'aînée) et de son second mari, selon ce que dit ici Suétone, mais il pourrait être son fils. Q. Pedius participe à la guerre des Gaules, accède à la préture en 48 et au consulat en 43. Cf. A. Keaveney - J. Madden, Lucius Pinarius, Quintus Pedius: their Degrees of Kinship with Julius Caesar, dans Latomus, 47, 1988, p.354-357.

Jardins : sur la rive droite du Tibre. Cf. E.M. Steinby (éd.), Lexicon topographicum urbis Romae, III. H-O, p.55-56 Horti Caesaris (trans Tiberim).


[11 mai 2006]

Bibliotheca Classica Selecta - UCL (FLTR)