Bibliotheca Classica Selecta - Autres traductions françaises dans la BCS

Suétone (généralités)

Vie de César (généralités) - (latin 85 K) - (traduction 200 K)


  Suétone, Jules César, 53

 LIII. Sa sobriété

(1) Ses ennemis mêmes conviennent qu'il faisait un usage très modéré du vin; et l'on connaît ce mot de Marcus Caton, "que, de tous ceux qui avaient entrepris de renverser la république, César seul était sobre."

(2) Gaius Oppius nous apprend qu'il était si indifférent à la qualité des mets, qu'un jour qu'on lui avait servi, chez un de ses hôtes, de l'huile rance au lieu d'huile fraîche, il fut le seul des convives qui ne le refusa point, et que même il affecta d'en redemander, pour épargner à son hôte le reproche, même indirect, de négligence ou de rusticité.

(3) Il ne montra aucun désintéressement ni dans ses commandements ni dans ses magistratures.

(1) Vini parcissimum ne inimici quidem negauerunt. Marci Catonis est: unum ex omnibus Caesarem ad euertendam rem publicam sobrium accessisse.

(2) Nam circa uictum Gaius Oppius adeo indifferentem docet, ut quondam ab hospite conditum oleum pro uiridi adpositum aspernantibus ceteris solum etiam largius appetisse scribat, ne hospitem aut neglegentiae aut rusticitatis uideretur arguere.

(3) Abstinentiam neque in imperiis neque in magistratibus praestitit.


Commentaire

Huile rance : Plutarque (César, 17, 9-10) rapporte cette histoire avec plus de détails ; la scène se passe à Milan, chez Valerius Leo et celui-ci a servi des asperges assaisonnées d'huile aromatisée (et non « rance », comme chez Suétone). Cf. C.M. Lucarini, Oleum conditum (Suet. Divus Iulius 53 et Plut. Caes 17), dans Rheinisches Museum, N.F. 146, 2003, p.426-429 [en latin].

 


[9 mars 2006]

Bibliotheca Classica Selecta - UCL (FLTR)