Bibliotheca Classica Selecta - Autres traductions françaises dans la BCS

Suétone (généralités)

Vie de César (généralités) - (latin 85 K) - (traduction 200 K)


  Suétone, Jules César, 22

 XXII. Il obtient le gouvernement des Gaules. Son arrogance

(1) Ainsi appuyé du crédit de son beau-père et de son gendre, il choisit, parmi toutes les provinces romaines, celle des Gaules, qui, entre autres avantages, offrait à son ambition un vaste champ de triomphes.

(2) Il reçut d'abord la Gaule Cisalpine avec l'Illyrie, en vertu de la loi Vatinia, et ensuite la Gaule Chevelue, par un vote des sénateurs, qui craignaient, s'ils la lui refusaient, que le peuple ne la lui donne également.

(3) Il en éprouva une joie qu'il ne put contenir: on l'entendit, peu de jours après, se vanter en plein sénat d'être enfin parvenu au comble de ses voeux, malgré la résistance et les lamentations de ses adversaires, et s'écrier qu'il marcherait désormais sur leurs têtes à tous: "Cela ne sera pas facile à une femme," répondit une voix, pour l'outrager: "Je ne sache pas, répliqua-t-il en ayant l'air de plaisanter, que cela ait empêché Sémiramis de régner sur la Syrie, et les Amazones de posséder jadis une grande partie de l'Asie."

(1) Socero igitur generoque suffragantibus ex omni prouinciarum copia Gallias potissimum elegit, + cuius emolumento et oportunitate idonea sit materia triumphorum +.

(2) Et initio quidem Galliam Cisalpinam Illyrico adiecto lege Vatinia accepit; mox per senatum Comatam quoque, ueritis patribus ne,si ipsi negassent, populus et hanc daret.

(3) Quo gaudio elatus non temperauit, quin paucos post dies frequenti curia iactaret, inuitis et gementibus aduersaris adeptum se quae concupisset, proinde ex eo insultaturum omnium capitibus; ac negante quodam per contumeliam facile hoc ulli feminae fore, responderit quasi adludens: in Suria quoque regnasse Sameramin magnamque Asiae partem Amazonas tenuisse quondam.


Commentaire

Beau-père et gendre : Pison et Pompée ; voir chapitre précédent.

Gaules : le texte latin est corrompu à cet endroit et diverses corrections ont été proposées. Mais le sens de la proposition relative est assez clair : en Gaule, César trouverait et les ressources et les occasions de campagnes militaires victorieuses.

Gaule Cisalpine : province correspondant grosso modo à la vallée du Pô.

Illyrie : région de la côte N.-E. de la mer Adriatique.

Loi Vatinia : plébiscite proposé par le tribun P. Vatinius en 59. Cette loi accordait à César le gouvernement de la Cisalpine et de l'Illyricum pour cinq ans, avec trois légions.

Gaule Chevelue : en réalité, César reçoit le gouvernement de la Narbonnaise devenue province romaine en 121. C'est le reste de la Gaule que les auteurs latins (p.ex. Catulle, 29,3) appellent « Chevelue », parce que ses habitants portaient encore les cheveux longs, à la mode barbare.

Pas facile à une femme : allusion aux relations de César avec Nicomède ; cf. ch.2.

Syrie : Sémiramis a exercé la régence sur le royaume d'Assyrie pendant quelques années, à la fin du IXe siècle.

Amazones : peuple légendaire de femmes guerrières. Cf. P. Grimal, Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, 3e éd., Paris, 1963, p.30-31.

 


[9 février 2005]

Bibliotheca Classica Selecta - UCL (FLTR)