Bibliotheca Classica Selecta - Autres traductions françaises dans la BCS

Suétone (généralités)

Vie de César (généralités) - (latin 85 K) - (traduction 200 K)


  Suétone, Jules César, 45

 XLV. Son portrait. Son tempérament, ses habitudes

(1) Il avait, dit-on, une haute stature, le teint blanc, les membres bien faits, le visage un peu trop plein, les yeux noirs et vifs, une santé robuste, si ce n'est que, dans les derniers temps de sa vie, il était sujet à des syncopes subites, et à des terreurs nocturnes qui troublaient son sommeil.

(2) Deux fois aussi, il fut atteint d'épilepsie dans l'exercice de ses devoirs publics.

(3) Il attachait trop d'importance au soin de son corps; et, non content de se faire tondre et raser de près, il se faisait encore épiler, comme on le lui reprocha. Il supportait très péniblement le désagrément d'être chauve, qui l'exposa maintes fois aux railleries de ses ennemis.

(4) Aussi ramenait-il habituellement sur son front ses rares cheveux de derrière; et de tous les honneurs que lui décernèrent le peuple et le sénat, aucun ne lui fut plus agréable que le droit de porter toujours une couronne de laurier.

(5) On dit aussi que sa mise était recherchée, et son laticlave garni de franges qui lui descendaient sur les mains. C'était toujours par-dessus ce vêtement qu'il mettait sa ceinture, et il la portait fort lâche; habitude qui fit dire souvent à Sylla, en s'adressant aux grands: "Méfiez-vous de ce jeune homme, qui met si mal sa ceinture."

(1) Fuisse traditur excelsa statura, colore candido, teretibus membris, ore paulo pleniore, nigris uegetisque oculis, ualitudine prospera, nisi quod tempore extremo repente animo linqui atque etiam per somnum exterreri solebat.

(2) Comitiali quoque morbo bis inter res agendas correptus est.

(3) Circa corporis curam morosior, ut non solum tonderetur diligenter ac raderetur, sed uelleretur etiam, ut quidam exprobrauerunt, caluitii uero deformitatem iniquissime ferret saepe obtrectatorum iocis obnoxiam expertus.

(4) Ideoque et deficientem capillum reuocare a uertice adsueuerat et ex omnibus decretis sibi a senatu populoque honoribus non aliud aut recepit aut usurpauit libentius quam ius laureae coronae perpetuo gestandae.

(5) Etiam cultu notabilem ferunt: usum enim lato clauo ad manus fimbriato nec umquam aliter quam ut super eum cingeretur, et quidem fluxiore cinctura; unde emanasse Sullae dictum optimates saepius admonentis, ut male praecinctum puerum cauerent.


Commentaire

Visage trop plein : on pourra comparer la description de Suétone aux nombreux portraits de César que la statuaire nous a légués ; voir, par exemple, A. Giuliano, art. Cesare, dans Enciclopedia dell'arte antica, vol.II, Rome, 1959, p.521-523 ; F.S. Johansen The Portraits in Marble of Gaius Julius Caesar : A Review, dans Ancient Portraits in the J.Paul Getty Museum, I, Malibu, 1987, p.17-40; R. Étienne, Jules César, Paris, 1997 [p.281-284 Appendice premier: Note sur les portraits de César] - Commentaire de tout ce chapitre 45 par M. Dubuisson, Le portrait de César chez Suétone : un cas de persuasion, dans P.-A. Deproost - A. Meurant (éds), Images d'origines, Origines d'une image. Hommages à Jacques Poucet, Louvain-la-Neuve, 2004, p.289-296.

Couronne de laurier : portée par les généraux vainqueurs lors du triomphe et des fêtes solennelles ; César obtient le droit de la porter en toute occasion.

Laticlave : tunique ornée de deux larges bandes de pourpre descendant des épaules jusqu'au bas du vêtement ; vêtement caractéristique de l'ordre sénatorial.

Ceinture… lâche : ne pas serrer sa ceinture, comme porter une tunique à franges, étaient des mœurs d'efféminé.


[20 février 2006]

Bibliotheca Classica Selecta - UCL (FLTR)