Hodoi Electronikai - Helios - Bibliotheca Classica Selecta - Plan du précis grammatical


MORPHOLOGIE : PRONOMS ET ADJECTIFS-PRONOMS (120-181)


Plan


Αὐτός - Pronoms et adjectifs-pronoms démonstratifs [121]
Pronoms personnels [130]
Pronoms et adjectifs-pronoms possessifs [140]
Pronoms et adjectifs-pronoms interrogatifs et indéfinis [145]
Relatifs et relatifs indéfinis [160]
Corrélatifs [170]
Noms de nombre et adjectifs numéraux [180]

 


 

121. Αὐτός - Pronoms et adjectifs-pronoms démonstratifs
 

122. Aὐτός, αὐτή, αὐτό le même (= idem); lui-même (= ipse); celui-ci (= is)

 

Cas

M sg

F sg

Nt sg

M pl

F pl

Nt pl

N

αὐτός

αὐτή

αὐτό

αὐτοί

αὐταί

αὐτά

A

αὐτόν

αὐτήν

αὐτό

αὐτούς

αὐτάς

αὐτά

G

αὐτοῦ

αὐτῆς

αὐτοῦ

αὐτῶν

αὐτῶν

αὐτῶν

D

αὐτῷ

αὐτῇ

αὐτῷ

αὐτοῖς

αὐταῖς

αὐτοῖς

 

123. Sens de αὐτός

    - Avec article :
       ὁ αὐτός φίλος ou ὁ φίλος ὁ αὐτός le même ami (= idem).
           
(avec nominalisation : ὁ αὐτός le même, τὸ αὐτό la même chose)
       αὐτός ὁ φίλος ou φίλος  αὐτός l'ami lui-même, l'ami en personne (= ipse).

    - Sans article : [sert de pronom personnel non réfléchi]
       αὐτὸς ἔφα lui-même a dit ; αὐτὸς λέγω moi-même je dis (= is, ipse)
       αὐτούς ὁρῶ je les vois, αὐτὴν ὁρῶ je la vois.
 

124. Ὅδε, ἥδε, τόδε celui-ci (= hic, haec, hoc)  

    Démonstratif de la première personne ou de la plus grande proximité, il se décline comme l'article suivi de la particule enclitique -δε :

 τόνδε     τήνδε     τόδε
 τοῦδε     τῆσδε     τοῦδε
etc...
 

125. Οὗτος, αὕτη, τοῦτο celui-ci ; celui-là (= iste, is)  

    Démonstratif de la deuxième personne, il est le pronom le plus général, le plus fréquent. Sa déclinaison ressemble à celle de l'article, avec quelques particularités :
    - au N. m. et f., la première syllabe est affectée d'un esprit rude ;
    - partout ailleurs, la première syllabe commence par un τ ;
    - les désinences sont celles de l'article, sauf au N. sg. : ς ;
   
- la première syllabe est του si la deuxième syllabe contient un ο, ου, οι, ω, ou ταυ, si elle contient α, η, αι.

Cas

M sg

F sg

Nt sg

M pl

F pl

Nt pl

N

οὗτος

αὕτη

τοῦτο

οὗτοι

αὗται

ταῦτα

A

τοῦτον

ταύτην

τοῦτο

τούτους

ταύτας

ταῦτα

G

τούτου

ταύτης

τούτου

τούτων

τούτων

τούτων

D

τούτῳ

ταύτῃ

τούτῳ

τούτοις

ταύταις

τούτοις

 

126. Ἐκεῖνος, ἐκείνη, ἐκεῖνο celui-là (= ille)  

    Démonstratif de la troisième personne, désignant ce qui est loin, il se décline comme αὐτός [122].

ἐκεῖνον    ἐκείνην    ἐκεῖνο
ἐκείνου    ἐκείνης    ἐκείνου
etc...
 

N.B. En prose, quand un de ces démonstratifs est adjectif, et détermine un nom, il est toujours accompagné de l'article [1105:

ὅδε ὁ ἄνθρωπος  ou bien  ὁ ἄνθρωπος ὅδε  cet homme
ἐν τούτῳ τῷ πολέμῳ au cours de cette guerre-là
κατ'ἐκεῖνον τν χρόνον vers ce temps-là.
 

127. Autres démonstratifs  

    Il existe d'autres démonstratifs signifiant notamment :

- la qualité « tel, de cette qualité » (= talis)
    τοῖος, τοῖον / τοῖοσδε, τοῖαδε, τοῖονδε. Pour la déclinaison [094].
    τοιοῦτος, τοιαύτη, τοιοῦτο(ν)
 : très fréquent. Se décline comme  οὗτος [125].

- la grandeur ou la quantité « si grand, de cette grandeur » (= tantus)
    τόσος, τόσον / τοσόσδε, τοσόνδε
    τοσοῦτος, τοσαύτη, τοσοῦτο(ν)
. Se décline comme  οὗτος [125].

- l'âge ou l'importance « de cet âge, de cette importance »
   
τηλίκος, τηλίκον / τηλικόσδε, τηλικόνδε (Déclinaison [092], -δε est indéclinable).
    τηλικοῦτος, τηλικαύτη, τηλικοῦτο(ν).
Se décline comme  οὗτος [125].

    Cfr  les corrélatifs [170].
 


 

130. Pronoms personnels
 

131. Ἐγώ, σύ, ἡμεῖς, ὑμεῖς  je, tu, nous, vous 

 

Singulier

Première

personne

  Deuxième

personne

Troisième

personne
Cas

non réfl.

réfléchi

non réfl.

réfléchi

non réfl.

réfléchi

N

ἐγώ

 

σύ

 

(αὐτός)

 

A

ἐμέ/με ἐμαυτόν... σέ/σε σεαυτόν...

(αὐτόν...)

ἑαυτόν.../(ἕ)

G

ἐμοῦ/μου ἐμαυτοῦ... σοῦ/σου σεαυτοῦ...

(αὐτοῦ...)

ἑαυτοῦ.../(οὗ)

D

ἐμοῖ/μοι ἐμαυτῷ... σοῖ/σοι σεαυτῷ...

(αὐτῷ...)

ἑαυτῷ.../(οἷ)

Pluriel

N

ἡμεῖς   ὑμεῖς   (αὐτόι)  

A

ἡμᾶς ἡμᾶς αὐτούς ὑμᾶς ὑμᾶς αὐτούς (αὐτούς...) ἑαυτούς/(σφᾶς)

G

ἡμῶν ἡμῶν ατῶν ὑμῶν ὑμῶν ατῶν (αὐτῶν...) ἑαυτῶν/(σφῶν)

D

ἡμῖν ἡμῖν ατοῖς ὑμῖν ὑμῖν ατοῖς (αὐτοῖς...) ἑαυτοῖς/(σφίσι)

Duel : 1ère  p. N.A. : νώ  -- G.D. : νῷν. 2ème  p. N.A. : σφώ  -- G.D. : σφῷν.

Formes concurrentes : σεαυτοῦ... ou σαυτοῦ... ; ἑαυτοῦ... ou αὑτοῦ... (parfois même αὐτοῦ...).
 

132.  Pronoms personnels non réfléchis et pronoms réfléchis

    Les pronoms sujets ne s'emploient que pour marquer une insistance. Il n'existe pas de pronom-personnel non réfléchi à la 3ème personne (éventuellement une forme de αὐτός en fait office).

    Pour les non-réfléchis, il existe des formes accentuées et des formes atones. Généralement, sauf en tête de phrase, derrière une préposition, ou pour insister, le grec utilise les formes atones.

    Les pronoms réfléchis sont une combinaison du non-réfléchi et d'une forme de αὐτός.
 

133. Le pronom réciproque ἀλλήλους...

    Le pronom réciproque :  ἀλλήλους..., ἀλλήλων..., ἀλλήλοις les uns les autres, les uns des autres, les uns aux autres, etc...  se décline comme  ἀγαθός [093]. Il ne faut pas confondre ce pronom réciproque avec le pronom réfléchi :

ἐμαυτὸν ἀποκτείνω je me tue
ἡμᾶς αὐτοὺς ἀποκτείνομεν
nous nous tuons
ἑαυτοὺς ἀποκτείνουσιν
ils se tuent
    
mais :
ἀλλήλους ἀποκτείνουσιν ils s'entretuent.
 


 

134. Pronoms et adjectifs-pronoms possessifs
 

140. μός, ἐμή, ἐμόν mon, ma... 

 

Adjectifs

Pronoms (=adjectifs nominalisés)

ἐμός, ἐμή, ἐμόν mon, ma... (= meus, a, um) ἐμός, ἐμή, τὸ ἐμόν  le mien... (= meus...)
σός, σή, σόν ton, ta... (= tuus, tua, tuum) σός, σή, τὸ σόν  le tien... (= tuus...)
ἡμέτερος, α, ον  nôtre... (= noster, a, um) ἡμέτερος, ἡμετέρα... le nôtre... (= noster...)
ὑμέτερος, α, ον  vôtre... (= uester, a, um) ὑμέτερος... le vôtre... (= uester, a, um)

    Les possessifs, qui n'existent qu'aux premières et deuxièmes personnes du sg. et du pl., à la différence du français, sont généralement accompagnés de l'article. Ils sont concurrencés par un pronom personnel ou démonstratif au génitif (seule tournure utilisée à la troisième personne). Exemples :

ὁρῶ τὸν ὑμέτερον πατέρα  ou bien ὁρῶ  τὸν  πατέρα ὑμῶν
je vois votre père
[τὸν  πατέρα ὑμῶν = le père de vous].

ἡ ἡμετέρα μήτηρ ou bien ἡ μήτηρ ἡμῶν
notre mère [ἡ μήτηρ ἡμῶν = la mère de nous].

οἱ φίλοι αὐτῶν (αὐτοῦ, αὐτῆς)
leurs amis (ses amis) [= les amis de ceux-ci, d'elles ; de lui, d'elle).
 


 

145. Pronoms et adjectifs-pronoms interrogatifs et indéfinis

 

146. Τίς ; qui? lequel?- Τις, τι  quelqu'un, quelque chose    

    (Thème : τιν-)

Cas

Interrogatif

Indéfini

Interrogatif

Indéfini

M-F sg

Nt sg

M-F sg

Nt sg

M-F pl

Nt pl

M-F pl

Nt pl

N τίς; τί; τις  τι τίνες; τίνα; τινες τινα/ἄττα
A τίνα; τί; τινα  τι  τίνας; τίνα; τινας τινα/ἄττα
G τίνος;/τοῦ; τίνος;/τοῦ; τινος/του τινος/του τίνων; τίνων; τινων τινων
D τίνι;/τῷ; τίνι;/τῷ; τινι (τῳ) τινι/τῳ τίσι(ν); τίσι(ν); τισι(ν) τισι(ν)

 
147.
 Le pronom ou adjectif interrogatif τίς; τί; (correspondant au latin quis ? quid ?) se distingue de l'indéfini τις, τι (correspondant au latin aliquis, quis, quidam) par l'accent, toujours aigu, sur la première syllabe. L'indéfini, enclitique, ne porte pas d'accent, sauf parfois un accent d' « enclise » [645].

    Les formes τοῦ; τῷ; (interrogatif) ainsi que του, τῳ et ἄττα (indéfini) se rencontrent parfois en attique.
 

148. Quelques autres interrogatifs  

    ποῖος, α, ον ; (ὁποῖος) quel ? de quelle sorte ? (= qualis ?)
    πόσος, η, ον ; (ὁπόσος) combien grand ? de quelle importance ? (= quantus ?)
    πόσοι, αι, α ; (ὁπόσοι) combien (nombreux) ? (= quot ?)
    πότερος, α, ον ; (ὁπότερος) lequel des deux ? (= uter ?)
    πηλίκος, η, ον ; de quel âge ?
 

149. Les interrogations indirectes [1450] sont plus souvent introduites par les interrogatifs indéfinis (ὅστις [162], ὁποῖος, ὁπόσος... [170]), que par les interrogatifs simples (τίς; ποῖος; etc.).
 

150. Quelques indéfinis fréquents  

    ἄλλος, η, ο  autre, un autre (= alius)
    ἕτερος, α, ον  l'autre de deux (= alter)
    ἕκαστος, η, ον  chacun, chaque (= quisque)
    ἔνιοι, αι, α  quelques-uns (= nonnulli)
    πᾶς, πᾶσα, πᾶν  tout (= omnis)
    οὐδείς, οὐδεμία, οὐδέν   personne, aucun, rien (= nemo, nihil). Déclinaison : [151]
    μηδείς, μηδεμία, μηδέν  personne, aucun, rien (= nemo, nihil) (se décline comme οὐδείς).
 

151. Εἷς un(seul) et οὐδείς (μηδείς) personne, aucun, rien  

     Thèmes : ἑν (m et nt) ; μια (f)

Cas

εἷς (numéral)

οὐδείς (indéfini)

M

F

Nt

M

F

Nt

εἷς

μία

ἕν

οὐδείς

οὐδεμία

οὐδέν

A

ἕν-α

μία-ν

ἕν

οὐδέν-α

οὐδεμία-ν

οὐδέν

G

ἑν-ός

μιᾶ-ς

ἑν-ός

οὐδεν-ός

οὐδεμιᾶ-ς

οὐδεν-ός

D

ἑνί

μιᾷ

ἑν-ί

οὐδεν-ί

οὐδεμιᾷ

οὐδεν-ί

    Οὐδείς et μηδεὶς ont la même déclinaison que εἷς, dont ils sont la négation.
    Pour les noms de nombre, voir ci-dessous [180].
 


 

160. Relatifs et relatifs indéfinis
 

161. Le relatif simple ὅς, , qui, lequel (= qui, quae, quod)

 

Cas

M sg

F sg

Nt sg

M pl

F pl

Nt pl

N

ὅς

οἵ

αἵ

A

ὅν

ἥν

οὕς

ἅς

G

οὗ

ἧς

οὗ

ὧν

ὧν

ὧν

D

οἷς

αἷς

οἷς


    Le suffixe indéclinable -περ s'ajoute parfois au relatif : ὅσ-περ, ἥ-περ, ὅ-περ, pour marquer une insistance. La première partie se décline comme le relatif simple.
 

162. Le relatif indéfini : ὅστις, ἥτις, τι, celui qui ; quiconque (= quicumque, quisquis)

 

Cas

M sg

F sg

Nt sg

M sg

F sg

Nt sg

N

ὅσ-τις ἥ-τις ὅ-τι οἵ-τινες αἵ-τινες ἅ-τινα/ἅττα

A

ὅν-τινα ἥν-τινα ὅ-τι οὕσ-τινας ἅσ-τινας ἅ-τινα/ἅττα

G

οὗτινος /ὅτου ἧσ-τινος οὗ-τινος/ὅτου ὧν-τινων ὧν-τινων ὧν-τινων

D

ᾥ-τινι/ὅτῳ ᾗ-τινι ᾥ-τινι/ὅτῳ οἷσ-τισι(ν) αἷσ-τισι(ν) οἷσ-τισι(ν)


    Les deux parties qui composent le mot (ὁς et τις) se déclinent. Les formes ὅτου, ὅτῳ, ἅττα s'emploient parfois en attique, un ἅττα qu'il ne faut pas confondre avec l'indéfini ἄττα.
Écrit en deux mots,   τι évite la confusion avec la conjonction ὅτι.

    στις fonctionne soit comme  relatif ou relatif indéfini « celui qui, quiconque, qui que ce soit qui », soit comme interrogatif pour introduire l'interrogation indirecte.  Combiné avec la particule οὖν, indéclinable, ὁστισοῦν est un indéfini que l'on peut traduire par « n'importe qui ».

Ὅστις οὗν αὑτὸν φιλεῖ, μετ'ἐμοῦ μαχέσθω (Xén., Cyr., 7, 1, 13).
Donc, que celui qui (quiconque) s'aime lui-même, combatte avec moi.
   

165. Quelques autres relatifs  

 Voir le tableau des corrélatifs [170]

    ὅσος, η, ον    (aussi grand) que (= quantus)
    ὅσοι, αι, α     (aussi nombreux) que (= quot)
    οἵος, α, ον     (tel) que (= qualis).
 


 

170. Les corrélatifs
 

    On appelle corrélatifs les adjectifs, pronoms et adverbes présentant des correspondances de forme et de sens. Le tableau ci-dessous rend compte des plus importantes de ces correspondances concernant les adjectifs et les pronoms.

Interrogatifs

Indéfinis

Démonstratifs

Relatifs définis

Relatifs indéfinis

τίς ; qui ?
(identité)
τις quelqu'un δε  celui-ci
οὗτος celui-là
ἐκεῖνος celui-là
ὅς qui ὅστις quiconque,
 celui qui, n'importe qui
 
ποῖος ; quel ?
(qualité)
ποιός d'une
certaine qualité
τοιόσδε  tel
τοιοῦτος  tel
οἷος que
(tel que)
 
ὁποῖος quel que
πόσος ; combien grand ?
 
(grandeur)
ποσός d'une
certaine grandeur
τόσοσδε  si grand
τοσοῦτο
ς
ὅσος  que
(aussi grand que)
ὅποσος
quelque grand que
 
πόσοι ; combien?  
(nombre)
τοσοῦτοι
si nombreux
ὅσοι  que
(aussi nombreux que)
ὅποσοι
quelque nombreux que
 
πότερος ;
qui des deux ?

πηλίκος ;
de quel âge ?

πότερος
un des deux

πηλίκος
d'un certain âge

ἕτερος
l'autre (des deux)

τηλίκος si âgé
τηλικόσδε
τηλικοῦτος

ἡλίκος
aussi âgé que

ὁπότερος
qui que ce soit des de

ὁπηλίκος
quelque âgé que

    Pour les adverbes corrélatifs, voir [710].
 


 

180. Les noms de nombre et les adjectifs numéraux
 

Numéraux cardinaux

Numéraux ordinaux

Adverbes multiplicatifs

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

α´
β´
γ´
δ´
ε´

ς´

ζ'
η'
θ´
ι´

εἷς, μία, ἕν
δύο
τρεῖς, τρία
τέτταρες, α
πέντε
ἕξ
ἑπτα
ὀκτώ
ἐννέα
δέκα
πρῶτος, η, ον
δεύτερος, α, ον
τρίτος, η, ον
τέταρτος, η, ον
πέμπτος, η, ον
ἕκτος, η, ον
ἕβδομος, η, ον
ὄγδοος, η, ον
ἔνατος, η, ον
δέκατος, η, ον
ἅπαξ une fois
δίς deux fois
τρίς
τετράκις
πεντάκις
ἑξάκις
ἑπτάκις
ὀκτάκις
ἐνάκις
δεκάκις

11
12
13
14
15
16
17
18
19

ια´
ιβ´
ιγ´
ιδ´
ιε´
ι
ς
ιζ´
ιη´
ιθ´

ἕνδεκα
δώδεκα
τρεῖς
, -ία καὶ
δέκα
τέτταρες
, -ρα καὶ δέκα
πεντεκαίδεκα
ἑκκαίδεκα
ἑπτακαίδεκα
ὀκτωκαίδεκα
ἐννεακαίδεκα
ἑνδέκατος, η, ον
δω
δέκατος, η, ον
τρίτος
, η, ον καὶ δέκατος, η, ον
τέταρτος καὶ δέκατος
πεντεκαιδέκατος
ἑκκαιδέκατος
ἑπτακαιδέκατος
ὀκτωκαιδέκατος
ἐννεακαιδέκατος
ἑνδεκάκις
δωδεκάκις
τρισκαιδεκάκις
τετρακαιδεκάκις
πεντεκαιδεκάκις
ἑκκαιδεκάκις
ἑπτακαιδεκάκις
ὀκτωκαιδεκάκις
ἐννεακαιδεκάκις

20
30
40
50
60
70
80
90

κ´
λ´
μ´
ν´
ξ´
ο´
π´
Ο,

εἴκοσι
τριάκοντα
τετταράκοντα
πεντήκοντα
ἑξήκοντα
ἑβδομήκοντα
ὀγδοήκοντα
ἐνενήκοντα
εἴκοστός, ή, όν
τριακοστός, ή, όν
τετταρακοστός, ή, όν
πεντηκοστός, ή, όν
ἑξηκοστός, ή, όν
ἑβδομηκοστός, ή, όν
ὀγδοηκοστός, ή, όν
ἐνενηκοστός, ή, όν
εἰκοσάκις
τριακοντάκις
...

100
2
00
300
400
500
600
700
8

ρ´
σ´
τ´
υ´
φ´
χ´
ψ´
ω´
Ϡ´

ἑκατόν
διακόσιοι, αι, α
τριακόσιοι, αι, α
τετρακόσιοι, αι, α
πεντακόσιοι, αι, α
ἑξακόσιοι, αι, α
ἑπτακόσιοι, αι, α
ὀκτακόσιοι, αι, α
ἐνακόσιοι, αι, α
ἑκατοστός, ή, όν
διακοσιοστός, ή, όν
τριακοσιοστός, ή, όν
τετρακοσιοστός, ή, όν
δπεντακοσιοστός, ή, όν
ἑξακοσιοστός, ή, όν
ἑπτακοσιοστός, ή, όν
ὀκτακοσιοστός, ή, όν
ἐνακοσιοστός, ή, όν
ἑκατοντάκις

1000
2000
3000
10000
20000
30000






χίλιοι, αι, α
δισχίλιοι, αι, α
τρισχίλιοι, αι, α
μύριοι, αι, α
δισμύριοι, αι, α
τρισμύριοι, αι, α

χιλιοστός, ή, όν
δισχιλιοστός, ή, όν
τρισχιλιοστός, ή, όν
μυριοστός, ή, όν
δισμυριοστός, ή, όν
τρισμυριοστός, ή, όν

 

   

181. Déclinaison des numéraux   

    Les adjectifs numéraux cardinaux sont indéclinables, sauf les quatre premiers :
       -  εἷς, μία, ἕν voir [151]
       - δύο fait au N. et A.: δύο, au G. et D. : δυοῖν
    
  - τρεῖς fait au N. et A. τρεῖς, τρία, au G.  τριῶν et au D. : τρισί(ν)
      
- τέτταρες, α
fait à l'A. τέτταρας, α, au G.  τεττάρων et au D. : τέτταρσι(ν)
     
 -
Les centaines à partir de 200 et les ordinaux se déclinent comme ἀγαθός [092].

        Se décline comme δύο : ἄμφω et ἀμφοῖν, qui signifie « tous deux » (= ambo).

        Les nombres composés, par exemple  262, se forment de deux manières, soit du plus grand au plus petit, soit du plus grand au plus petit. Quand le plus petit précède, on emploie toujours la conjonction καί.  Quand le plus grand précède, on peut omettre καί. Ainsi, 262 peut se dire :

δύο καὶ ἑξήκοντα καὶ διακόσιοι ou bien διακόσιοι (καὶ) ἑξήκοντα (καὶ) δύο.


Contact