Bibliotheca Classica Selecta - Autres traductions françaises dans la BCS

Suétone (généralités)

Vie de César (généralités) - (latin 85 K) - (traduction 200 K)


  Suétone, Jules César, 59

 LIX. Il est inaccessible à la superstition

(1) Jamais un scrupule ne lui fit abandonner ou différer une seule de ses entreprises. Quoique la victime du sacrifice eût échappé au couteau, il ne remit pas son expédition contre Scipion et Juba. Bien plus, étant tombé en sortant de son vaisseau, il tourna dans un sens favorable ce présage et s'écria: "Afrique! je te tiens".

(2) Pour éluder les prédictions d'après lesquelles le succès et la victoire dans cette province étaient attachés par les destins au nom des Scipions, il eut sans cesse avec lui dans son camp un obscur descendant de la famille Cornélia, homme des plus abjects, et à qui l'infamie de ses moeurs avait fait donner le surnom de Salviton.

(1) Ne religione quidem ulla a quoquam incepto absterritus umquam uel retardatus est. Cum immolanti aufugisset hostia, profectionem aduersus Scipionem et Iubam non distulit. Prolapsus etiam in egressu nauis uerso ad melius omine: "Teneo te," inquit, "Africa."

(2) Ad eludendas autem uaticinationes, quibus felix et inuictum in ea prouincia fataliter Scipionum nomen ferebatur, despectissimum quendam ex Corneliorum genere, cui ad opprobrium uitae Saluitoni cognomen erat, in castris secum habuit.


Commentaire

Échappé au couteau : « En principe, la victime devait montrer son consentement, notamment en baissant la tête… Toute manifestation de peur et de panique par une victime, ainsi que tout autre désordre étaient prohibés pendant la cérémonie ; s'ils se produisaient, ils énonçaient un présage défavorable pour les sacrifiants » (J. Scheid, La religion des Romains, op.cit., p.74-75).

Nom des Scipions : en souvenir du vainqueur de Zama (202), Scipion l'Africain. Cf. Plutarque, César, 52, 4.

Famille Cornelia : les Scipions constituaient une des branches de la gens Cornelia.

Salviton : Pline l'Ancien (Histoire naturelle, VII, 54) explique qu'il s'agit du nom d'un mime (métier méprisé) donné par dérision à ce Scipion.


[21 février 2001]

Bibliotheca Classica Selecta - UCL (FLTR)