Bibliotheca Classica Selecta - Bibliographie d'orientation - La recherche bibliographique - Revues - Ressources électroniques

MOTEUR DE RECHERCHE DANS LA BCS


Recherche bibliographique

Revues - Tables des Matières (TOCS)


Plan


TOCS-IN canadien et louvaniste

Réalisation nord-américaine lancée en 1992 par Robert Morstein-Marx (Santa Barbara), actuellement dirigée conjointement à Toronto par Philippa Matheson et à Louvain-la-Neuve par Jacques Poucet, Tocs-In est une base de données généraliste. Elle signale, avec leur titre et leur pagination, les articles parus dans quelque 180 revues traitant des sciences de l'antiquité (y compris le Proche-Orient). Les revues retenues sont dépouillées intégralement depuis 1992, mais certaines d'entre bien avant cette date, parfois même depuis leur premier numéro (1898 par exemple pour la JHS ; 1931 pour l'AC ; 1937 pour Latomus). Une page spéciale fournit la liste détaillée des revues dépouillées. Outre la gratuité de la consultation, un des avantages de Tocs-In est la rapidité d'insertion des données. En septembre 2017 étaient disponibles 155.283 titres rassemblés par 80 collaborateurs bénévoles de 16 pays différents : 96.385 concernaient des fascicules publiés à partir de 1992.

Depuis février 2000, Tocs-In dépouille aussi des volumes qui, sans être des périodiques au sens strict, proposent cependant des articles : il s'agit de Mélanges in honorem, de Recueils de travaux personnels, d'Actes de Congrès. L'accent est mis sur les nouveautés. Si l'opération peut se prolonger (en septembre 2017 avaient été introduits 11.182 titres d'articles, provenant de 634 volumes), il en résultera un complément très précieux pour la recherche bibliographique. On sait en effet combien ce type de publications est difficile à repérer.

Cette base de données de plus de 166.000 titres peut être interrogée en ligne, soit sur le site de Louvain-la-Neuve (uniquement au format http), soit sur le site canadien qui détaille le projet, les revues dépouillées, les collaborateurs et les diverses procédures d'accès. Certains articles (six pour cent pour la section postérieure à 1992) sont même disponibles en ligne, soit intégralement, soit en résumé. 


BIBP (Base d'Information Bibliographique en Patristique) (Laval, Québec)

L'Université de Laval (Québec) a construit une fort importante Base d'Information Bibiographique en Patristique (BIBP). Même si la littérature patristique est son principal objet, la BIBP couvre l'ensemble des disciplines étudiant le christianisme patristique. Elle retiendra notamment l'attention du spécialiste de l'antiquité à cause de ses sections d'épigraphie chrétienne et d'histoire de l'église des quatre premiers siècles. En février 2007, quelque 33.500 enregistrements provenant de 325 périodiques s'offraient à la consultation. Chacun d'eux localise l'article et en donne un résumé ainsi que la liste des mots-clés pertinents.

[ Plan de cette section ]


BAHR (Bulletin Analytique d'Histoire Romaine) (Strasbourg)

Maintenu sur le serveur Misha de l'Université de Strasbourg depuis le début de 2000, cette base de données représente la version informatisée du "Bulletin Analytique d'Histoire Romaine". Elle enregistre les articles consacrés à la civilisation romaine et parus dans un certain nombre de périodiques. Une de ses supériorités est d'être dotée d'un outil de recherche qui permet de multiples interrogations (auteur; titre; revue; année; mots clés; noms de peuples, de dieux, d'hommes, de lieux). Elle suit de près l'actualité bibliographique ; ainsi sa dernière mise au point date du 5 février 2014.


Bulletin de Médecine Ancienne / Ancient Medicine Newsletter

La Bibliothèque Interuniversitaire de Médecine (BIUM, Paris) a lancé en mai 2001 une revue électronique: le Bulletin de Médecine Ancienne / Ancient Medicine Newsletter, qui est en même temps une base de données bibliographiques dédiée à la médecine ancienne. Cette dernière recense des documents (articles de revues et actes de congrès, mais aussi des monographies et des thèses) parus depuis 1998 sur l'histoire de la médecine (de la préhistoire à Byzance, avec une orientation majeure pour la médecine grecque et romaine). Il est prévu d'étendre le dépouillement jusqu'en 1994, et peut-être plus haut dans le temps. À terme, la BIUM possédera tous les documents signalés dans la base et pourra les fournir (sur place ou par photocopie).

[ Plan de cette section ]


Dialnet

Dialnet est une base espagnole (Universidad de la Rioja) de données bibliographiques. Une de ses  sections dépouille systématiquement les Tables des Matières des revues. Certaines des revues dépouillées concernent les études classiques.


DRANT (Droits Antiques)

Pendant de nombreuses années, le "Centre de Documentation des Droits de l'Antiquité" (CNRS français et Université de Paris II) a diffusé une documentation imprimée, sous forme d'abord de fiches bibliographiques, puis de fascicules semestriels. La banque de données DRANT ("Droits Antiques") est maintenant accessible en ligne, et un CD-ROM a même été publié, qui reprend l'ensemble du fonds, à savoir quelque 46 000 entrées. [Pour toute information sur ce point, prendre contact avec le Centre.]

DRANT est conçu un peu sur le modèle du BAHR, avec un outil de recherche élaboré et efficace, mais un retard sensible sur l'actualité bibliographique. Malgré son titre (Droits Antiques), il couvre un domaine beaucoup plus large que le droit; il accueille en effet beaucoup de données archéologiques, linguistiques et historiques. D'autre part, il ne se limite pas aux articles de périodiques, même si ceux-ci y ont une large place.

[ Plan de cette section ]


Hemeroteca

Le mot espagnol Hemeroteca (qui signifie "bibliothèque de périodiques") est le nom d'un site, très riche et très soigné, de l'Université de Murcia (Espagne), créé en mai 2006. Au 7 juin 2011, il dépouillait 740 revues (liste), donnait la table des matières de 34.894 numéros, totalisant 320.671 articles. Le cas échéant, il donne directement accès aux sites des revues, aux résumés éventuels et, dans le cas de revues électroniques libres d'accès, au texte même des articles. Son moteur de recherche porte sur les auteurs, les titres et les résumés.


Ingenta

Une firme commerciale américaine, Ingenta, offre à la fois une table des matières de périodiques et un service d'expédition d'articles repris à ces périodiques. La base de données couvre plus de treize millions d'articles dans quelque 27.000 publications, dont un certain nombre sont consacrés aux études classiques. La recherche peut s'effectuer sur le titre de la revue, sur l'auteur ou sur des mots clés dans les titres des articles. La simple consultation du catalogue est gratuite mais on doit payer d'éventuelles commandes d'articles, qui peuvent être expédiés par courrier normal ou par fax.


INIST (France)

L'Institut de l'Information Scientifique et Technique (CNRS, France) propose un service du même type. Il donne accès à un vaste catalogue (plus de 5 millions de notices), essentiellement consacré aux sciences et aux techniques, mais où l'on trouve aussi quelques publications relevant des sciences humaines. Il ne se limite pas aux articles de revues, mais enregistre également des monographies, notamment des thèses françaises, des rapports, des actes de congrès. La présentation, très claire et très commode, permet des recherches par mot du titre de l'article, par auteur, par revue, par numéro d'une revue. La base, en cours d'installation, ne recense encore que les dernières années. On peut commander une photocopie des articles sélectionnés, qui sera envoyée par courrier ou par FAX.

[ Plan de cette section ]


Periodicals Index Online (PIO)

Ce vaste projet commercial vise à traiter les tables des matières de quelque 5000 périodiques internationaux relevant des sciences humaines au sens large. Un accès en ligne est possible à certaines conditions. On trouvera plus d'informations sur le site d'information de PIO. En réalité, peu de titres concernent les études classiques.


Pomoerium - Classics Journals - Indices

Ryszard Pankiewicz (Bochum) présente sur son site Pomoerium une impressionnante liste de Classics Journals, le terme "classics" devant être pris dans un sens très large. Selon le cas, les liens renvoient au site officiel de la revue (où l'on trouve parfois des index) ou à des index qui ont été établis par l'équipe de Pomoerium elle-même. Plusieurs articles sont intégralement accessibles en ligne. Le nombre de fascicules dépouillés varie beaucoup d'une revue à l'autre, mais le travail progresse.

[ Plan de cette section ]


[Dernière intervention ponctuelle : 6 septembre 2017]

Bibliotheca Classica Selecta